Tyrannie des Sacrés Smartphones


Non que ce soit un sujet diaboliquement d’actualité, mais il nous faut tout de même avouer que nous sommes pris dans ce Bon Dieu de piège de ces mini-portables qui nous donnent l’heure, la météo, l’endroit où nous sommes, l’endroit où nous devons aller, (on appelle cela aussi le GPS), internet, facebook, twitter, yahoo, google, wordpress, des jeux, des applications, de la musique, des photos, des images, des emails, des sms, et même le téléphone pour autant que nous sachions encore quel bouton effleurer sans envoyer en même temps une connexion internet.

Je sais, je viens d’en acquérir un deuxième (le premier ne fonctionnant que très mal) et je n’arrive pas à le configurer pour recevoir des appels sans que la messagerie vocale se branche immédiatement, sans aucun avertissement, sauf celui du sms qui vient m’avertir deux minutes plus tard que je viens d’effectuer un test.

Des Iphones & Cie qui ne fonctionneront pas si il fait trop froid, donc direction Groenland, en hiver, pour avoir la Paix.

Mais pour la Paix de son âme, une application vient d’être mise au point pour se confesser en ligne pour la modique somme de 1,59 euros. La nouvelle application «Confession» est décrite comme une aide idéale pour le pénitent qui se voit offrir un examen personnalisé de la conscience. Elle propose également un accompagnement depuis sa dernière confession et le choix entre sept actes de contrition différents, le tout via un profil protégé par un mot de passe.

D’où le bonheur du pape Benoît XVI sur: «cette nouvelle utilisation de cette communication digitale».

«J’invite les jeunes à faire bon usage de leur présence dans le monde digital(?)», dit-il, fin janvier, en ajoutant qu’il était important de: «Toujours se rappeler que le contact virtuel ne pouvait et ne devait pas prendre la place du vrai contact humain».(Sic)

Cette dernière intervention papale me gênasse un peu. Dans mes vagues souvenirs lors desquels nous devions impérativement confesser nos péchés que nous avions obligatoirement commis, même si je jugeasse que j’en eusse pas perpétrés, il me revient en mémoire que nous devions rentrer dans une boîte qu’on appelait un confessionnal, séparée en deux par un grillage de bois qui ne permettasse point vraiment de savoir qui fusse de l’autre côté, bien que je susse très bien que ce fusse notre curé, Paix ait son âme!

Ce que je veux expliquer par cet exemple explicite, c’est qu’il ne me semblasse point avoir eu de «vrais contacts humains» lors d’une confession, complètement inventée avec les doigts croisés dans le dos, car je suis sûre de ne jamais avoir accompli de péchés. Mais je pense que je dois faire partie de ces privilégiées qui n’ont justement pas eu de «vrais contacts humains» avec les représentants de la foi catholique.

Or il me semble que Benoit XVI doit mesurer l’étendue de ses propos avec le séisme des curés pédophiles qui ont abusé du secret confessionnal et de l’omerta sur leurs actes durant toutes ces dernières années, Bonté Divine!

Donc, même si smartphones sont tout et même des téléphones qui nous permettent de savoir où on est, ce que l’on fait, ce que l’on mange, ce que l’on dit, ce que l’on achète, si il pleut et même de savoir si on a le cancer (et ce n’est point des bêtises), ils permettent aussi aux jeunes et moins jeunes de ne plus se faire confesser en profondeur dans le secret des lieux dits saints!

Une révolution technologique qui permet à la fois, de protéger les curés de leurs tentations et les enfants ou adolescents qui représentent l’objet des tentations suce-mentionnées, Amen!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s