Ecolo?


Bien que je viens d’entendre qu’il soit possible, dans un futur qui semblerait assez proche, de voir la suppression des blogs, je profite encore de cette possibilité qui nous est offerte pour exprimer mes opinions. D’ailleurs, cette nouvelle qui fait froid dans le dos me donne un sujet pour un billet si je suis à court d’idées ou si l’actualité m’en laisse la possibilité, car nous sommes en pleine campagne électorale.

Je ne sais pas si ce phénomène est toujours d’actualité, mais en période pré-UEFA, les enfants peuvent acquérir un cahier A4 au kiosque du coin et acheter des petits paquets de cinq autocollants représentant les footballeurs qui vont participer à chaque grande manifestation sportive nationaliste qui a lieu n’importe quelle année. On appelle ça, des Panini.

Or j’ai donc trouvé, glissé dans ma boîte aux lettres, un cahier électoral des Verts pour les communales de cette année. Cahier dont les pages sont d’une qualité absolument superbe, à la limite du cartonné pour la fourre et un peu moins épaisses et légèrement glacées pour les 13 pages intérieures, 26 pages en tout, d’un blanc immaculé. Au centre se trouve les deux pages centrales recouvertes d’autocollants représentant les portraits des 68 candidats aux élections de la ville de Lausanne.

Les autres pages ont quand même du texte, dont la police est assez grande de façon à se passer de lunettes, ce qui est un signe réjouissant. Cela démontre en effet un caractère de transparence. Puis il y a, au fil des pages, de petites cases numérotées pour y coller la vignette autocollante correspondante qu’on retrouve sur les pages centrales.

BILAN

Un dynamisme réjouissant

Tu parles! Lausanne fait tout pour l’écologie et ce, depuis que je suis née. Mais de là à distribuer des fascicules de cette qualité aux ménages lausannois, on se demande ce qu’on doit faire des deux pages centrales, si elles vont au vieux papiers ou si elles rejoignent les ordures normales. Encore heureux que Lausanne, mégalopole verte du canton de Vaud, compte environ 115’000 habitants divisés par deux soit: 57’5000 tout-ménages.

Bien que Lausanne soit essentiellement Verte et Socialiste, on peut comprendre qu’elle fasse alliance avec le POP (Petit Parti Ouvrier Populaire) qui ne doit pas apporter grand-chose au niveau des contributions pour ce qui est du financement de cette brochure, mais peut-être au niveau des voix. Ce fameux journal est quand même au nom du Mouvement Ecologique Lausannois et il faut l’ouvrir pour apprendre qu’il s’agit d’une alliance politique Rose-Verte, alliance qui régit Lausanne depuis fort longtemps (env. 1985). Ce dont je ne me plains absolument pas, entre nous soit dit…

Des finances saines, une économie équitable, une ville durable.

Quand les citoyens lausannois retrouvent tous, insidieusement glissés dans leurs boîtes aux lettres, des enveloppes nominatives contenants les documents fiscaux à remplir, ça fait un peu mal aux dents.

Ce qu’il faut savoir, au niveau Suisse, c’est que les cantons régissent leur «propre» politique. Cela va du cantonal au communal. Les impôts et la politique fédéraux sont autre chose. On est plus heureux de recevoir les impôts fédéraux, les impôts pour chiens et les impôts pour les voitures, que les impôts cantonaux et communaux.

Cette brochure n’est que communale et là, je me dis que notre usine prototype TRIDEL doit fonctionner à merveille puisqu’elle importe des ordures de l’étranger ceci afin que l’incinérateur soit en pleine capacité de rendement et octroie de l’énergie aux habitations nord-lausannoises. Et de déverser, au passage, sa tonne de particules fines mensuelle sur une ville déjà connue pour son smog naturel qui a l’art de stagner toujours sur la moitié basse de la cité. Mais ce n’est pas grave, elle doit être rentable puisqu’il semblerait qu’on dépense plus pour les élections que pour les filtres.

Si je suis assez en accord avec cette politique qui nous administre depuis des années, je me pose toutefois la question suivante: cette brochure a-t-elle été faite pour les enfants? Parce que si on enlève les vignettes et leurs emplacements et qu’on adopte le style UDC, ce document ne ferait pas trois pages. Quant aux enfants, c’est oublier qu’on vote depuis l’âge de 18 ans et je ne crois pas que c’est depuis cet âge-là qu’on est encore à même de s’amuser à coller des tronches aux emplacements convenus.

Mais à ma grande surprise, je vois que Lausanne a diminué sa dette de 25 millions en 2010. Je comprends un peu mieux la joie de nos élus et de la faire partager de cette façon.

Sécurité; entre déni et délire sécuritaire

Petit clin d’oeil à l’Union Démagogue des Conspirateurs qui, dans leurs tout-ménages, donne à lire des chiffres différents, ce qui est comique puisqu’il n’y a pas de représentant UDC dans notre Capitale Olympique. Comment ces derniers peuvent-ils mettre des chiffres et des affirmations sur notre municipalité alors qu’elle n’y est même pas représentée?! 😉

D’où ma subite sympathie pour ce fascicule des Verts qui donne une certaine transparence, qui rassure, dynamise et apporte un programme et des solutions. Ce que le populisme d’extrême-droite ne fait pas.

Encore beaucoup de choses à dire, mais qui ne concerne pas ce billet que j’ai voulu axer sur l’écologie.

Ironie de nos élus, l’UDC est plus écologique que les Verts, même si elle écrit plus d’âneries!



Publicités

2 réflexions sur “Ecolo?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s