Nucléaire chériii number 2


Alors que les réacteurs et les centrales japonaises montrent quelques signes de faiblesse, qu’il y ait encore eu une réplique d’une magnitude de 5.8 cette nuit, une paille par rapport au séisme de 9.0 de vendredi qui a été suivi de 400 petites répliques, que les Japonais attendent la réplique qui doit venir ces prochains jours et qui sera d’une magnitude d’environ 7.0 minimum, ceci dans un calme olympique, le tout étant sous contrôle leur serine-t-on. Il faut juste consommer moins d’électricité avertit-on aux 600’000 habitants déplacés des zones à risques et logés dans des abris de fortune dans l’Empire du Soleil Levant.

Mais petite carte des emplacements nucléaires nippons.

 

 

En France, tout va très bien, Madame la Marquise! Depuis De Gaulle, on construit du nucléaire à tout va et les spécialistes de dire que le nucléaire est une énergie propre, depuis son extraction du minerai jusqu’à la gestion de ses déchets radio-actifs.

Mais petite carte des emplacements nucléaires français.

 

 

A part la petite boulette du super-générateur Superphénix sur le site de Creys-Malville, à 30 km en amont de la centrale nucléaire du Bugey et qui pose toujours un problème quant à son démantèlement, des petites histoires mesquines à propos de son sodium liquide et de ses 35 tonnes de combustibles donc cinq de plutonium, de grosses pailles mais on s’en fout, Claude Allègre s’exprime dans l’Express:

 

 

En 2006, on peut lire que ce politique voit l’écologie à sa façon, c’est-à-dire: protéger le lobby nucléaire et le lobby automobile. Quant aux stériles et matières radio-actives, on peut lire également que Claude Allègre s’oppose à un enfouissement en profondeur. Le tout-venant sera dispersé au gré des chantiers sur le territoire français. Il est vrai que traiter les déchets de cette façon-là est très économique.

Mais petite carte des emplacements des «enfouissements» radio-actifs français.

 

 

Voici à quoi ressemble le stérile appelé «yellow cake» ou «gâteau jaune», la couleur étant certainement choisie pour rappeler le syndrome japonais, et que l’on retrouve à moins de 20 cm de la surface de certaines places de jeux, de routes et de remblais contre les murs des sous-sol de certaines bâtisses.

Mais petite photo du «gâteau jaune»

 

 

Et voici comment sont stockés les déchets nucléaires dans la nature des magnifiques contrées françaises. Ici, dans le Limousin.

 

 

Mais laissons chanter nos experts pour qui, les ennuis sont toujours ailleurs et ne nous concernent au grand jamais. Nucléaire, quand tu nous tiens par la peau des fesses!

 

Publicités

12 réflexions sur “Nucléaire chériii number 2

  1. Hello Gene,
    J’ai incrusté le lien vers ton article en Comm’ sous le « Fukushima mon amour ».
    Un chouette petit boulot de même que celui d’hier sur le gaz de shiste…

    Du coup on réfléchit vachement avant de se faire cuire un œuf à la coque….

    • Salut Steph.

      Merci pour tout et quant à ton oeuf à la coque, essaie la loupe 😉

      Sinon, il y a aussi le moyen de le couver, sait-on jamais!

  2. Helo Gene,

    -Sais-tu comment se dégustent les œufs à la coque au Japon?
    -Cuits à cœur avec des mouillettes et tout le tremblement….

    Ce qui est marrant aussi c’est de voir les « franzozich » fuir le Japon nucléaire pour venir se foutre supposément à l’abri à l’ombre rassurante des tours de refroidissement des 51 centrales hexagonales! Ouarrrrff!!!!

    C’est on ne saurait mieux avisé comme repli prudent!!!

  3. Syntaxe error:

    Aux iles Bikini les œufs sont durement cuits avant même la descente de l’avion. Et on ne parle même pas des nibards siliconés des starlettes employées par l’Office du tourisme à la promotion du corail mort…

  4. Glandeur et épilitude de l’Empire:

    La Vache Kiry-Hito s’est enfin exprimée à la télévision niponne en costume d’apparat et a exprimé « son souhait de voir bientôt la situation revenir à la normale ».

    Ok; C’est dans la boite!!!

  5. J’aime bien le mot « souhait » quant on vient de dire que le réacteur n°5 montre des signes de faiblesse tandis que d’autres entrent en fusion et que la terre continue à trembler.
    Il montre au moins l’exemple de rester zen et de ne pas se faire Hara-Kiry.

    Et que ça saute!!!

    • Force nous est faite de constater la disparition malheureuse des « petits métiers « au Japon: Rémouleurs, Forgerons d’arts, affuteurs de sabres et de poignards, Maitres Thé, Tisserands, Maitres du fil à soie, du Bu-do ou de l’Aïki-do tels Me Hue-Shi-Bha, Me Tamura, Ou Ghokio Nage au grand bénéfice inique de l’industrie automobile, pétrolière et nucléaire, de la bourse et de la prostitution laborieuse sous toutes ses formes tellement « accompagnatrices » des divers « attachés-caisses » en vogues et en vagues-encravatées….

      C’est le gros pro-gré qui veut ça…Tiens, même « le cueilleur de feuilles de plantes médicinales » qui n’œuvrait naguère que selon certains rites en accord avec les saisons et l’emploi de ces médecines est devenu « travailleur agricole » corvéable à merci, sur le grand trottoir de l’Économisme du « Gland Tapin du Soleil-Levant ».

      Le grand Fuji-Yama lui-même n’est plus qu’une image entrenue artificiellement au bulldozer au bénéfice de la vente de « photo souvenirs » et de cartes postales « conformes à toutes les représentations »…
      Alors, songe bien chère amie, le « Sépuku » n’existe plus guère que dans les films sino-hollywoodiens à la ramasse, à deux balles ne valant pas même l’ombre d’un beignet à la crevette!

      So kHô!

      Steph.

  6. Pingback: Fukushima, un an après...le nucléaire depuis | FAICMFSF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s