Turquie, Jour J + 1 ou J2 – 2



Ce n’est un secret pour personne, l’AKP, le parti conservateur d’Erdogan, l’a emporté haut la main hier, avec un taux de participation de près de 85%. De belles sueurs froides pour les fervents défenseurs de la démocratie. Avec ses 326 sièges sur 550, Tayyip n’a pas atteint les 331 députés qui lui auraient permis d’avoir la majorité pour rédiger une nouvelle constitution sans l’accord de l’opposition. Il n’a pas atteint non plus atteint les 367 fauteuils qui lui auraient laissé les mains libres pour une nouvelle constitution sans l’accord de qui que ce soit.

Désormais, il doit composer avec des partis qui lui sont hostiles. Il faut tout de même rappeler que la campagne de Recep (C’est toujours le même: Recep Tayyip Erdogan, mais toujours éviter les répétitions! Ceci pour rendre le texte agréable à lire, même si on y comprend plus rien), la campagne de Recep, mentionnais-je, ne s’est pas vraiment faite à la loyale. Et un hommage aux journalistes opposants qui reposent actuellement dans les geôles de l’Etat et ceux, fort nombreux, qui sont poursuivis judiciairement, de quoi refroidir les reporters encore libres qui ont fini par s’auto-censurer. En plus, les moyens financiers alloués pour ces élections par l’AKP n’ont pas vraiment permis aux autres partis de rivaliser.

Il faut tout de même reconnaître la percée du CHP de Kemal Kilicdaroglu, parti qui s’est ouvert aux autres factions afin d’unir leurs forces pour passer ce fameux barrage des 10%. Pour un parti social-démocrate qui est encore jeune et qui a subi une campagne déloyale de la part de l’orateur Tayyip, Kemal a sorti les marrons du feu et s’est quand même payé le score raisonnable de 25,8%. Sans compter les 30 députés kurdes qui siégeront, eux aussi, au gouvernement.

Certes, la Constitution doit être revue et ce, comme toute Constitution qui doit s’adapter au monde qui change.

Si les sociaux-démocrates et les Kurdes sont pour une sorte de «Confédération Turque» qui permettrait de décentraliser le pouvoir et de rendre les régions autonomes avec toutefois un pouvoir centralisé pour les grandes décisions, un peu une démocratie à l’Helvète quoi, l’AKP et l’autre parti ultra nationaliste, le MHP, voient cette idée comme une très très mauvaise…idée. Surtout pour un homme comme Tayyip qui caresse beaucoup plus le doux rêve de devenir l’homme le plus puissant de Turquie que sa petite femme voilée et emmitouflée comme si il faisait – 2°C.

Il faudra aussi composer avec le MHP (le tout fameux Milliyetçi Hareket Partisi), le 3ème parti nationaliste des Loups Gris dirigé par Devlet Bahçeli, fidèle opposant de la cause kurde, qui en veut une sèche à l’AKP suite à ça:

Aujourd’hui, alors que certains Turcs des alentours de Konya ne cachent pas leur fierté devant leur nouvelle cuisinière à gaz dernier modèle estampillé AKP et patientent maintenant pour que leur village soit doté de l’infrastructure gazière qui leur permettra de la faire fonctionner, il y a sur une petite île, un homme, qui a reçu les émissaires d’Erdogan pour permettre d’assurer la sécurité de la campagne électorale, qui veille depuis le fond de sa tanière. Abdullah Occalan attend le 15 juin, c’est-à-dire: Turquie Jour J2 – 2, pour connaître quel sera le sort des Kurdes du PKK.

Il va sans dire que, quelque part, Erdogan le rusé devra composer, ou avec les Kurdes et Kemal qu’il a éclaboussé dans sa campagne, ou avec Devlet avec lequel il n’a pas trop d’atomes crochus suite à la diffusion de la vidéo sus-montrée sur les grandes chaînes internationales de l’AKP et celles de Fethullah Gülen.

L’Hélvètistane qui a entendu le discours du bouillonnant premier ministre turc réélu à une forte majorité, a eu un sursaut lorsque cet homme a osé proclamer à la face du monde que la Turquie était un «Modèle de la démocratie»!

Pris sur le Net, je ne me souviens plus où…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s