les abeilles attaquent


Alors que les apiculteurs se soucient de la disparition des abeilles, ces dernières se sont révoltées en semant la panique à la gare ferroviaire de Cornavin à Genève, le samedi, jour avant le défilé du 1er mai. 1Er mai qui tombait sur un dimanche cette année, d’où le choix du 30 avril par cette micro-société vindicative qui a tenu en haleine tout le dispositif sécuritaire de ce haut lieu stratégique.

Les pompiers ont dû évacuer les lieux avant de pouvoir cerner l’essaim et capturer la reine chef du commando et quelques acolytes, d’autres ouvrières ayant perdu la vie dans ce combat inégal.

Les protestataires ont été ensuite conduites dans la caserne de Plainpalais où elles ont piqué un somme avant d’être redirigées chez des esclavagistes qui vont récolter leur miel pour le revendre sur la Place…de Plainpalais les jours de marché.

FAICMFSF a pu avoir un interview avec Sa Majesté Abeille : Mais pourquoi, pourquoi avoir choisi une selle de vélo ?!

Sa Majesté : Que voulez-vous, cher interlocuteur ?! Entre un aéroport, une ville habitée par les bagnoles, un jet d’eau qui asperge les copines et les trams ou les chantiers des futurs trams qui brouillent nos ondes, il nous a paru opportun de nous manifester dans un lieu piétonnier et la bicyclette nous a paru un lieu adéquat pour installer notre base.

FAICMFSF : Votre but était-il de blesser des quidams qui passaient par là ?

Sa Majesté : Que nenni, cloporte de mes deux antennes ! Notre manifestation n’était on ne peut plus pacifiste. Mais notre présence a suffi à ameuter les passants alors que nous n’avions qu’implanté notre stand en un endroit tranquille, avec un tant soit peu d’ombre. De là, nous avons tenté interpeller les bipèdes quant au désarroi de notre espèce.

FAICMFSF : Pensez-vous avoir atteint votre but ?

Sa Majesté : Au vu des réactions des bipèdes, dont vous faites partie FAI….

FAICMFSF : …..CMFSF

Sa Majesté : …femefecefe…c’est presque un nom de chez nous ?!! Et ben, cher èfaïcemefecefe, je pense que les bipèdes sont sourds à notre demande et allergiques à notre présence. Il ne nous reste donc qu’accepter notre déportation dans un camp happy-culturesque proche d’un champ sec, puisqu’il ne pleut plus dans vos contrées.

FAICMFSF : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Sa Majesté : S’ils sont aussi rares que nous…Non. Je vais me retirer, car des drôles de mammifères, tous de blanc vêtus, nous ont enfumées avec je ne sais quoi d’autre de chimique et je tombe de sommeil.

FAICMFSF : Merci Votre Majesté.

 

Il va sans dire que nous avons pu obtenir certains témoignages des « bipèdes nommés par Sa Majesté » et il n’y a pas de doutes que le combat de ces valeureuses Hyménoptères n’aura finalement pas servi à grand chose.

On s’offre un petit extrait, juste pour le plaisir !

 

 

 

Publié le 3 mai 2011

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s