Et la Suisse, dans tout ça?!


 

Ecrivant beaucoup sur les autres pays et la situation dans le monde telle que je la perçois, il me faut avouer que j’ai peu parlé de ce qui se passe en douce et bucolique Helvétie. Et pour cause!

Ce charmant petit territoire où tous les habitants sont sensés être fortunés, il ne s’y passe pas grand chose au niveau politique, ceci suite aux élections fort complexes que le pays traverse depuis le 23 octobre 2011, date du premier tour. Le week-end passé fut le second tour; en reste un troisième pour le 27 novembre et enfin, le 13 ou 14 décembre prochain sera le fameux jour de l’élection des sept premiers ministres, appelés aussi «Les sept Sages» (et non les «SS») ou aussi «Président(e) de la Confédération» pendant un an. (Ceci pour les autres pays, parce que nous, on s’en tape un peu!) Bref, chaque parti va de son petit calcul, de ses petites alliances afin qu’il puisse poser ses pions et comme chacun veut quelque chose de l’autre, la journée risque fort de se prolonger la nuit, fameuse nuit qu’on appelle: «La Nuit des longs Couteaux». Compris? Non? Pas grave! Mais il va sans dire que durant cette période, les politiques ne prennent pas de grandes positions pour ne pas devenir impopulaires et voir les chances de posséder un siège au Conseil National se réduire. Parce qu’il faut savoir que nous, on élit les politiques de notre canton pour le Conseil National. Et après, le Conseil National élit les Sages. Toujours pas compris? Pas grave! Les aléas de la démocratie directe!

Pendant ce vide abyssal quant aux décisions politiques, mais période prolifique en matière de promotions des mini-papables et papables, les économies, elles, profitent qu’il n’y ait pas grand monde au gouvernail pour saborder du personnel alors même que certaines grandes entreprises font du bénéfice.

Comme le peuple suisse est parfois berné par les initiatives prises par le Conseil National ou les divers partis, il vote en toute confiance sur des lois qui certes, ne posent aucun problème en plein boum économique, mais qui deviennent soudainement inhumaines lorsque rien ne va plus. Et suivez mon regard sur les optimistes qui ont coché la case «OUI» pour la nouvelle loi assurance-chômage rentrée en fonction le 1er avril de cette année, jour du poisson! Notre franc est trop fort et même si on fait du bénèf, il faut en faire plus pour les actionnaires avides. Donc on licencie à tour de bras. Voir un dossier plus complet, mais petite liste des oeuvres non-caritatives:

  • UBS ou (Union des Banques Sordides): 400 postes de loin
  • Crédit Suisse: 3’500 mais alors où, elle ne donne pas les chiffres pour la Suisse
  • Kudelski: 270 emplois
  • Huber & Suhner: 80 postes suisses qui s’envolent pour la Tunisie et la Pologne
  • Roche: 770 HS
  • Novartis: 1’100 emplois loin du bal et c’est le record du mois

Aaahhh Novartis! Proche de ses collaborateurs, mais qui ferme tout de même son site de production à Prangins, qui marche fort bien et ce, sans préavis, laissant 320 employés assommés sur le carreau. Il va sans dire que la mobilisation est générale et même ceux qui ne travaillent pas dans cette entreprise unissent leurs voix aux manifestants qui se mobilisent chaque jour près du siège à Bâle ou à Nyon.

Mais le pompon qui émeut les Helvètes, c’est le sort des dizaines de beagles, chiens de laboratoire par excellence vu leur taille réduite et leur docilité, qui se retrouvent eux aussi au chômdu! Cobaye, une profession en voie de disparition? Toujours est-il que certains peuvent espérer continuer de faire leur boulot sur d’autres sites d’expérimentations de l’entreprise ou de laboratoires, alors que les restes se verront peut-être accueillis par de gentilles familles qui voudront bien d’un chien complètement barge. Les plus chanceux seront euthanasiés.

Armin Zust, le directeur Novartis qui sort du bois après trois semaines de manifestation, se contente d’un «Es tut mir leid» (Je suis désolé auf französich)! Rien pour les beagles!! Le monstre!

Quant à l’article du matin.ch, il est réconfortant de voir que: «Novartis lâche ses chiens» récolte 50 commentaires alors que: «Une féministe égyptienne pose nue sur son blog pour défier les conservateurs» 22 commentaires, «Super Mario veut vaincre la crise» 5 commentaires et: «Les abeilles détestent nouvel-an; il le prouve» 18 commentaires!

 

Je profite au passage, de m’excuser auprès des divers employés licenciés et particulièrement ceux de Prangins auxquels je n’ai pas fais mention à la «Une» de ce site. Et de leur assurer par là, mon soutien!

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s