Helvétistan, la dictature de la voiture


 

 

420’900 nouvelles immatriculations de véhicules 4 roues helvètes en 2011, soit 2,2% de plus qu’en 2010. Et ce, sans compter les véhicules qui viennent des pays frontaliers!

Alors, cela peut faire sourire nos amis francophones si ces derniers ne savent pas que le parc automobile suisse compte désormais 5,5 millions d’autos. Toujours le sourire…Ben je pense que oui si l’information suivante n’est pas révélée, celle qui recense le nombre d’habitants en Confédération Helvétique, soit 7’870’134 pelés, mémés, pépés et bébés compris et ceci sur une superficie de 41’284,57 km2 dont les 2/3 est montagneuse. On commence à déssourire, hein?!

Cela fait une bagnole pour un tondu en possibilité de conduire et cela ne va guère changer, puisque les automobilistes se considérent avoir un statut privilégié à partir du moment où ils se glandent dans les bouchons aux heures de pointes.

Pour palier au phénomène des engorgements routiers, les lobbys automobilesques proposent de mettre des voies supplémentaires aux portes des villes, ce qui ne changera absolument rien puisque en ville, tout est fait pour que la bagnole n’y rentre pas ou si c’est le cas, pour un petit moment qui coûte le lard du chat. Donc, au lieu d’avoir des bouchons sur deux voies, il y aura des bouchons sur trois voies. C’est d’une intelligence consternante!

On a beau essayé de désacraliser l’auto, rien n’y fait, chacun veut avoir son petit véhicule,(enfin, petit, quand on sait que les gros tanks 4×4 sont légion en ville de Genève, une ville plate par excellence…)! Petit véhicule qui véhicule le symbole de la liberté par excellence! Comme dans le bouddhisme, par exemple, où il y a le Grand Véhicule et le Petit Véhicule, (la hiérarchie étant la même puisqu’elle dépend de la capacité à planer.) Et d’y mettre les moyens pour que ces véhicules soient mis quelque part, crénom de nom! Au lieu de mettre les moyens dans les transports publics afin que ces derniers deviennent enfin compétitifs à tous points de vues.

Tout ce bel écrit peut être facile pour un(e) citadin(e) qui prend les transports publics en dehors des heures de pointe. Tant il est vrai que les transports publics sont saturés et doivent être développés si les bus et taxis ne se trouvent pas eux-mêmes pris dans les bouchons! Si bien qu’entre 6h00 à 8h30 du matin et entre 17h00 à 19h00 du soir, sans compter les départs et arrivées de vacances, on se retrouve des plombes dans une merde polluante à souhait.

Que faire!

Ben mettons les travailleurs bien rémunérés, qui vont prendre le doux nom de «bobos écolos»au centre-ville, qui devient zone piétonne et du coup fait flamber les prix des logements, et les working-poors «les pollueurs» dans les banlieues ou mieux, plus loin et ailleurs, là où ils trouveront un loyer abordable et seront cachés. Avec une petite auto et des horaires de merde lors desquels les transports interurbains ne fonctionnent pas, le working-poor pourra bénéficier d’un leasing avantageux pour se rendre sur son lieu de travail. Rajoutons le carburant qui coûte la peau des fesses, des assurances qui pourraient être dissuasives, des impôts qui tombent avec les autres factures en début d’année et le prix du parking, reste des nèfles pour bouffer. Mais qu’à cela ne tienne, on ne pourra séparer le chauffeur de son auto bien-aimée.

Pour un pays qui ne produit pas de voitures, c’est une aubaine pour les exportateurs frontaliers, vu que la France, qui est bôôôcoup plus grande que l’Helvetie, se permet d’offrir (sans un sou vaillant, donc!) des terrains pour des usines Toyota. (C’est d’ailleurs pourquoi les Européens critiquent la soi-disant évasion fiscale, mais pas la fiscalité suisse en elle-même…on voit mal Toyota dans les montagnes!)

Bref, avec ces pubs à la con qui montrent que la voiture et l’homme ou la femme ne font qu’un, on pourra encore admirer, ou supporter, longtemps des automobiles avec un chauffeur et sans passager pris dans le merdier que le trafic routier engendre.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Helvétistan, la dictature de la voiture

  1. Author : nosotros.incontrolados

    Bonjour les zaminches!

    Quelle chouette idée que d’avoir mis cette animation-là sous ce bon billet-ci.
    C’est assez tordant pour commencer la journée…Journée qui comme chacun sait sacrifie au rituel des embouteillages estivaliers où l’on voit -sur les longs rubans autoroutiers conduisant « à la montagne »- des légions entières de « vacanciers » et de futurs estropiés de la glisse, des téléphériques qui se pètent la gueule, des tire-culs étrangleur , tous ces candidats aux « sports d’hiver » agrippées des heures durant au volant de leur bagnole faisant du sur-place dans un nuage de tréponèmes d’échappement délicatement bercé par le ronronnement des moteurs, par la valse des pistons.
    Alors en lisant cet article ça m’a fait penser aussi à un reportage consacré « aux progrès de la voiture intelligente »… Après en avoir achevé la lecture, bien sûr j’ai maté la « vidéo »…Et je me voyais donc conforté dans l’idée de vous en toucher un mot en passant.
    Le reportage donc nous exposait le long cheminement de l’électronique embarqué sensé simplifier la dure vie des automobilistes dont une bonne partie de l’existence est contenue dans ces carlingues coincées dans l’enfer des embouteillages, occupée à trouver des places de stationnement et que sais-je encore.
    Alors il convenait de progresser au nom du bien être et de la sécurité…
    La bagnole allait séquiper de trucs facilitant la vie de tous ces candidats à la camisole…

    Tout d’abord ce fut ponctué par des petits rien du genre un bip qui te rappelle que la ceinture de sécurité n’est pas aussi bouclée que l’est la gueule du conducteur quand il ne vocifère pas contre tout un chacun.
    Puis le GPS qui permet de tracer les déplacements du bonnard qui volontairement s’en équipe et de cette façon contribue à alleger le travail de la police.
    Ensuite on installa « l’aide au stationnement » consistant à préveir les petits heurts des pare-chocs avant ou arrière lors de la manoeuvre ultra totale périlleuse qui s’accomplit lors des créneaux….
    Bon passons, on ne va pas vous refaire le reportage….Passons au vif.
    La démonstration portait sur « la banole intelligente » , comprendre par là: la bagnole qui peut très bien se passer de tout conducteur puisque sachant se conduire toute seule!
    L’expérience était réalisée sur un giga parking….de hyper-marché -tiens donc?- équipé de bornes relais comme les bidules pour les téléphones portables, de même que la gagnole, et le mec ou la nana aussi.

    Résumons. T’arrives avec ta tire sur le parking, ta bagnole « communique spontanément » avec la cellule informatique de ce temple de la marchandise où tu es venu participer à la grand’ messe de la consommation.
    Tu t’arrêtes au garage à caddies, tu descends. Là dessus tu cliques sur une touche de ton portable et aussitot la bagnole bourrée de gadgets électroniques, de caméra, d’informatique se met en branle et s’en va directement là où une place lui est indiquée comme disponible, loin, très loin dans la cohue à perte de vue, et zou: elle se gare impec’.
    Pendant ce temps-là tu es dans la gueule du minotaure en train d’empiler dans ton chariot toute les petites marchandises et toute la boustifaille qui te font tellement envie…

    Et pis après, tu sors et te rends sur une « zone de délestage » d’où tu tranfèreras le contenu de ton caddie dans le coffre de la voiture.
    Tu recliques une touche sur ton télphone mobile et paf, illico ta bagnole arrive en un temps record comme un toutou bien dressé aux pieds de son maitre siffleur.(Sauf que là on peut se poser des questions du genre: qui est le maitre/qui est le chien?)…Le coffre s’ouvre tout seul et toi tu lui bourre la gueule de tous ces « produits » dont tu es maintenant l’heureux propriétaire…
    Tu t’installes au volant, mais pour bien te montrer que ta « caisse à merde » peut très bien se passer complètement de ton existence, c’est elle qui te raccompagne jusqu’à la sortie où t’attend le tiroir-caisse qui par satellite débitera de ton compte bancaire le montant dû pour cette magistrale prouesse qui t’a rendu /vendu la vie si agréable et libre.
    Mais là, c’est pas fini, un autre système prend le relais. Tu indiques à ton bidule GPS ta prochaine destination pré-enregistrée: Maison », « Travail », « Mémé », « Crêche », Etc.
    Et c’est parti mon kiki…Là encore t’as rien à foutre qu’esgourder la musique sirupeuse ou les infox distillées par l’auto-radio « Hight-tech » fourni avec la voiture à l’achat…T’arrives en bas de chez toi…Et « la voiture intelligente qui cause aussi » te dit:
    – » Nestor, vous êtes arrivé…Déchargez le véhicule! »…
    Arrivé au bureau, elle te somme péremptoirement:
    -« Vous etes arrivé… Nestor au boulot! »….

    Hein? Alors? Elle est pas belle la vie?????
    Steph

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s