CATASTROPHE!! TEPCO au bord de la faillite


 

Publié le 6 juin 2011

Qu’est-ce donc une faillite? Car c’est une épidémie dont on entend souvent parler ces derniers temps, mais sait-on vraiment en quoi cela consiste?! Petit tour dans les dictionnaires pour donner une définition succinte de ce terme largement usité.

Une faillite touche une personne, une entreprise ou un pays qui ne peut plus faire face à ses dettes. Dettes étant qu’on doit bonbon aux personnes, entreprises ou pays qui nous ont fait confiance. Le débiteur, celui qui doit des sous, retourne ses poches pour montrer qu’il n’y a plus rien dedans, ceci sous les yeux dépités du créancier, celui qui a donné lesdits sous sus-mentionnés.

Un exemple récent pour un pays: la Grèce où ça va commencer sérieusement à merder!

Un exemple récent pour des personnes: Les maraîchers qui se sont vu boycotter leurs légumes alors que ce sont des graines germées type soja qui sont incriminées. L’entreprise qui livrait ces graines a été fermée, mais l’Allemagne se la coince quant à la provenance de ces produits, ne voulant pas être encore appelée à indemniser le pays suspecté.

Le dernier exemple pour une entreprise: TEPCO qui se retrouve atomisé par des dettes qui ne cessent de s’amplifier au même rythme que la radioactivité dégagée par sa fifille filiale Fukushima, sa bombe financière. TEPCO reste optimiste malgré tout puisqu’elle réglera le problème technique en janvier 2012. Alors, pourquoi janvier 2012 et non pas février 2012, posera-t-on bêtement la question?! C’est que janvier 2012 débute une nouvelle année fiscale et en plus, cela donne un délai pour rassurer le gentil créancier qui n’en croit que pouic, puisque les indices boursier ne cessent de baisser alors que les personnes évacuées de l’entourage du site ne cessent d’augmenter.

Et si TEPCO est en faillite, qui va perdre?

Les directeurs qui se succèdent à tour de rôle au poste de ladite usine nucléaire? Nooooonnnn

Les ministres qui ont tout misé sur l’atome en dépit des avertissement du scientifique Hideki Shimamura? Nooooooooonnn

Les actionnaires qui ont porté cette technologie aux nues? Ouuuuuuiii et non, pas trop

Les 70’000 personnes qui viennent d’être évacuées de l’entourage du site? Ouuuuuuuuuuiiiiiii

Les autres déportés qui ont été évacuées depuis le début des hostilités et qui campent dans des abris de fortunes en mangeant des chips Zweifel emballées sous vide? Ouuuuuuuuuuiiiii

Les travailleurs transformés en kamikazes, vieille tradition japonaise, qu’ils le veuillent ou non? Ouuuuuuuiiii

Les Bourakoumines qu’on est allé chercher pour éteindre les réacteurs en fusion? Ouuuuuuuuuiiiiii

Les retraités de 70 ans qu’on est allé ponctionner dans les ANPE nippones? Ouuuuuuuuuiiiii

Car il y a une logique constante dans les faillites, et tous ceux qui ont dû faire face à ce genre de défaite pécuniaire sur leur lieu de travail le savent, c’est que se sont toujours les petites gens, y compris les patrons des petites PME, qui perdent leurs plumes. Les SA, elles, s’en sortent toujours plus ou moins bien et se permettent même de recommencer leurs conneries avec la bénédiction des banques ou des Etats.

Au final, si TEPCO fait faillite, elle se dégage de ses responsabilités et c’est à l’Etat, c’est-à-dire au peuple de l’Empire d’un Soleil hésitant, qui va devoir se démerder avec cette verrue atomique sise sur les côtes d’un Pacifique océan qui s’en prend plein la flotte.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s