LOTO hors la loi!!


Publié le 11 juin 2011

Il ne fait vraiment pas beau de vivre en Allemagne ces derniers jours. En effet, suite à une décision de la Justice qui veut défendre ses concitoyens vulnérables, les chômeurs allemands n’ont plus droit de jouer au Loto. Ces derniers touchent une rente chômage de 400 CHF (en euro, pour l’instant, 330 euros, une paille), juste de quoi acheter quelques concombres soldés et une grille de ce jeu qui, peut-être, avec beaucoup de chance, peut leur apporter meilleure fortune.

Toujours est-il que les tabagistes, déjà mal lotis avec l’interdiction du tabac dans les zones publiques fermées, se doivent de demander à son client si il est chômeur ou non! On peut aider l’administration à trouver des idées telles qu’un pin’s que le sujet devra obligatoirement accrocher à son vêtement et sur lequel on y mettrait le sigle (J’adore les sigles 😉 ) KAKL: Keine Arbeit, kein Loto. Ou encore KAKF: Keine Arbeit, keine Freiheit. Je m’en vais de ce pas déposer le brevet de ma nouvelle idée à la Cour de Justice de la RFA.

Vidéo: si ça marche

http://www.tsr.ch/v/embed/DQrm

Néanmoins, sur le front Nord-Ouest de l’Helvétistan, il existe un petit canton d’irréductibles Bâlois qui, pour préserver leurs bistrots, ont décidé de de créer une association de 150 patrons qui mettent un abonnement en vente. Et quel abonnement? Celui de pouvoir consommer dans 150 bistrots bâlois pour autant qu’on soit fumeur. Cet abonnement est de 35.00 CHF annuel ou 10.00 CHF mensuel. Et ceci au grand dam de la fédération de la santé qui a réussi à faire passer la loi non-fumeur au niveau fédéral après qu’elle ait fait de grands efforts aux niveaux cantonaux. Il faut savoir qu’en douce Helvétie, chaque canton applique ses propres lois avant que ces dernières passent en Chambre et deviennent fédérales. Et quand ces lois sont fédérales, les cantons n’ont plus qu’à les appliquer dans le délai donné par la Confédération.

Or, là où les Bâlois sont forts, c’est qu’ils ont trouvé une faille dans la législation fédérale et s’y sont glissés. Il faudra des efforts immenses des anti-tabac pour réglementer sur cette application cantonale et les chanceux pourront s’en fumer une sans problème jusqu’en 2013 minimum! Pire, ou mieux encore, cela dépend de quel côté on se trouve, cette faille peut donner des idées aux autres cantons et nous pourrions alors nous retrouver avec une possibilité de fumer dans les endroits où on nous acceptera alors les bras grands ouverts…pour autant que nous ayons payé la coti!

Les Bâlois, ayant pris cette initiative, font un pied de nique à une loi bien hypocrite!

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s