Le Japon a nouveau secoué


 

Publié le 10 juillet 2011

 

Dame Nature n’a, elle aussi, aucun nouveau programme estival à proposé du côté de l’Empire du Soleil Levant et réplique ce matin dimanche 10 juillet 2011, un de ses séismes accompagné d’un tsunami rikiki. Son 100 ème depuis le 11 mars 2011 a atteint 7,1 sur l’échelle Bircher, mais sa vague tsunamiesque n’a atteint que 10 cm, autant dire qu’une pichenette. L’épicentre est toujours au même endroit, dans l’Océan Pacifique, qui porte bien son nom, soit au Nord-Ouest du pays.

«Aucun dégât ni aucune victime n’ont été signalés» apprend-on de source officielle. On ne sait même pas pourquoi une telle déclaration lorsqu’on sait que de toute façon, là-bas, tout est déjà bousillé. Et TEPCO de préciser, dans sa célèbre centrale nucléaire de Fukushima: «Ici non plus, rien à signaler, on a juste dû arrêter un moment les travaux de consolidation des piscines olympiques en vue des JO de 2018 en Corée du Sud. Et toc pour les Français qui ont été les candidats malheureux avec leur projet à Annecy et sa centrale Superphoenix qui n’est même pas foutue de marcher! Ce qui prouve que la péninsule coréenne concourt moins de risques avec nos centrales qui pètent, qu’en France où elles sont fort nombreuses mais ne pètent pas encore.»

TEPCO, qui n’aime pas perdre la face et assure que chez elle: «Il n’y a plus de problèmes, tout est sous contrôle». Nous voilà fort rassuré(e)s!

On essaie de suivre les événements de Fukushima autant soit que peu sur le groupe «La révolution nucléaire», dans la discussion «La révolution nucléaire»

Sinon, grosse frayeur ce matin, lorsque j’eusse entendu que des chars se sont lancés à l’assaut des quais de Genève. «Tiens!» Me suis-je dit «Ils remettent ça. 409 ans après que les Genevois eussent repoussé les troupes savoyardes du duc de Savoie. Pourtant, ils s’étaient mis d’accord pour les JO de 2018. Sont-ce que les quatre voix obtenues pour leur candidatures qui les fissent se remettre en pêtard?» Que nenni! Ce à mon grand soulagement, d’ailleurs. Ce ne sont que les chars de la Lake Parade qui défilent avec ses 300’000 participants tout rond, (pas les participants, le nombre) au grand dam de la population richissime qui habitent le centre de la mégalopole et qui en veulent une sèche aux basses des musiques rythmées qui ébranlent les murs de leur onéreux habitats. Z’ont pas la mentalité des nippons qui restent zen quand ça bouge!

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s