News of the World et Rupert Murdock, késako?


Publié le 11 juillet 2011

 

D’abord, qui est Rupert? Murdock est un homme d’affaires sans scrupules qui voit le jour en mars 1931 à Melbourne, en Australie pour les nuls en géo. On sait au moins une chose, c’est que c’est un Australien, naturalisé Américain, d’origine écossaise ou irlandaise mais du Royaume-Uni où visiblement, il entretient depuis fort longtemps des liens politiques avec les premiers ministres, à commencer par Tony Blair, puis David Cameron le dauphiné. Roupette n’est pas un homme à plaindre question fortune (dixit le Forbes). Il possède ça et là, divers journaux, sites internet comme «MySpace» qu’il a revendu comme un rat qui quitte le navire quand la plate-forme virtuelle prend l’eau, et des chaînes de TV telle que la Fox News, cette télévision qui n’a de cesse de harceler le Président Obama depuis son élection. Fox News se fait le porte-parole de tout ce qui peut être mensonger et tire à boulets rouges sur tout ce qui n’est pas Républicain et ultra-conservateur.

On prête à Rupert tout de même des dons à des sociétés caritatives, comme les tea partys et autres associations affiliées. Il fut néanmoins un pro-guerre irakienne, un anti-européen archi-convaincu et, comme tout homme ayant du pouvoir et beaucoup de monney, il divorce de sa femme à l’âge de 69 ans pour épouser une jeune femme de 30 ans, ceci après avoir été décoré par le Vatican pour sa vie vertueuse. Il en reste pas moins qu’un homme reste un homo savient sava. Il n’use pas de tendresse vis-à-vis des stars que ses médias livrent en pâture au troupeau de lecteurs prêt à avaler n’importe quoi, pourvu que ça croustille et que ça fasse du fric. Info ou intox, on peut dire que Roupette est un homme qui n’en a rien à battre mais qui amasse.

L’affaire «News of the World» est un journal, ou tabloïd british, qui s’est fait pincer suite à ses méthodes peu conventionnelles pour décrocher le scoop qui lui permettra le grand tirage quotidien. Le fiston Murdoch est à la tête de ce torchon qui aujourd’hui, se retrouve tout penaud, tout en réitérant sa confiance envers la directrice générale de News International, ex-rédactrice en chef de NoW, la nommée Rebekah Brooks.

Papa Murdoch, Rupert père, est venu fissa fissa ce dimanche pour calmer les esprits assez échaudés par cette histoire qui sent le roussi. Peut-être pense-t-il qu’il pourra calmer un peu le jeu au vu de son influence légendaire et quelques chantages à la clé. Ce sera quand même un peu tard, car les 200 journalistes au chômage instantané, qui ont publié à leur Une du NoW par un «Thank You & Goodbye», signent par là même leurs aveux de malversations.

Un tabloïd qui graisse la patte aux flics pour obtenir des écoutes téléphoniques sur la famille royale, les stars et les politiques, c’est une chose. Après tout, ces hauts personnages ont l’habitude d’être sous les projecteurs.

Que les répondeurs de près de 4’000 victimes de meurtres, d’attentats ou de jeunes soldats tués en Afghanistan aient aussi été piratés, là, on commence à la trouver saumâtre.

Mais qu’ils trafiquent le portable d’une jeune gamine de 13 ans assassinée, laissant croire aux parents qu’elle était toujours en vie, là, les Anglais s’en paient une belle tranche de cake.

Le «Thank You & Goodbye» de NoW s’est quand même tiré à 5 millions d’exemplaires. Aurait-ce été le plus grand tirage de l’année? Il faudra voir les retours des invendus en kiosques pour le savoir. Une chose est sûre, c’est une autre histoire à rebondissements spectaculaires.

2011, l’année des grands nettoyages…moraux?!

Ironie de l’histoire, le «News of the World», vieux de 168 ans, fut le quotidien préféré de Georges Orwell.

«Big Brother is watching You»

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s