Obama claque la porte et l’UE se chamaille!


 

Publié le 15 juillet 2011

 

Et c’est la première fois que l’on entend une porte claquer dans les couloirs de cette noble demeure où Démocrates et Républicains débattent à bâtons rompus depuis que le Président a convoqué tous les membres du gouvernement, ceci au sujet de la dette américaine et le plan de rigueur à mettre en place d’ici le 2 août 2011, date butoir pour prendre une décision afin que le pays ne sombre pas dans la faillite.

Or , les Républicains étant le plus grands dépensiers des fonds publics avec ses présidents va-t-en guerres, ces derniers ne veulent pas payer d’impôts et préfèrent couper les budgets sociaux. Les Démocrates, qui se retrouvent chaque fois à éponger les dettes faites par les Républicains pendant leurs législatures, essaient de sauver les meubles et de remonter l’économie du pays. On peut critiquer la présidence du président démocrate Clinton, qui eut connu quand même la guerre des Balkans, ce chef d’Etat avait réussi à mettre un frein à l’endettement mis en place depuis l’élection du président Républicain Reagan. Les présidents Bush Sr et Jr, Républicains, ont dépensé les deniers publics, avec une palme d’or pour Jr qui a dilapidé sans compter, ceci avec l’accord de son Sénat.

Et que je te foute la guerre en Afghanistan, suivi en cela par une partie des pays de l’ONU et de l’OTANemportelevent, sa guerre en Irak avec son larbin Blair en dépit du véto de l’OTAN et l’ouverture de Guantanamo, adio Guantanamo, Guantanaaaaaamo, adio Guantanamo… (dont tout le monde veut la fermeture, mais personne ne veut des prisonniers sur leur territoire…sauf un intrépide et irréductible canton jurassien, bordant la frontière française, qui eut accepté deux ressortissants ouïgours).

Bref, si Obama a tout de même fait un geste dans une coupe sociale dans une moindre mesure dans les rentes AVS (Assurance vieillesse uSa) et maladie, les Républicains campent sur leurs positions, c’est-à-dire pas d’impôts, des tea-partys et la Fox News, chaîne publique d’un certain Roupette Murdock. D’où la claquage de porte qui n’eut rien à voir avec un courant d’air.

C’est qu’il y a de quoi se faire du soucis, les Chinois n’ayant pas vraiment le sens de l’humour ni celui de prêter à fonds perdus. Et de rappeler que la dette étasunienne franchit les 1’200 milliards $ vis-à-vis de l’Empire du Milieu, (et de 126 milliards de chf…du mini Empire du Milieu de l’Europe). Sans compter les autres pays. Et pendant que j’écris ces quelques lignes, les intérêts courent. Avec des sommes pareilles, on imagine easy que les montants indiqués ont déjà dépassé les chiffres ronds. En gros, si le 2 août 2011 les Américains ne se mettent pas d’accord, la Chine retirera ses ronds pour les placer ailleurs.

En Union Européenne, les représentants des divers états n’arrivent pas à se mettre d’accord sur ce qui va se passer en Grèce. Si l’Allemagne a déjà payé pour sa réunification, elle a de la peine à remettre la main au porte-monnaie pour financer les mauvais élèves. La France, en pour-parlers avec les Khadafi pour mettre un terme à une guerre dont elle n’a pas les moyens, rechigne devant l’attitude de sa partenaire. Si les uns sont pour une dette commune à toute l’Europe pour sauver les PIGS, qui sont devenus depuis peu les PIIGS, les grands pays du Nord ne veulent pas payer pour les pays du Sud. Seulement voilà, il faudra bien trouver une solution pour sauver l’euro car, à contrario des USA qui peuvent encore faire marcher la planche à billets, l’euro ne fonctionne pas ainsi, preuve que l’Europe est une démocratie à 2 balles. (Et ceci malgré l’intervention des pompiers helvétiques qui ont essayé d’arroser les pays européens afin de maintenir l’euro à flot).

En gros, les riches qui ont bien profité des pauvres, ne veulent pas payer pour ces derniers. Même si ils adorent faire des coups d’éclats en donnant à l’Afrique en faisant quelque donation contre photos avec un bébé noir chétif sur leurs genoux, cailloux, hiboux, soux.,,, déductibles des impôts cela va sans dire. Or, quelle belle hypocrisie quand on sait que l’Afrique est le continent le plus riche en ressources naturelles et si elle n’avait pas été pillée, ce serait peut-être elle qui serait au pouvoir du monde. (Et dont les gouvernements viendraient placer leurs argents dans les banques helvétiques, ce qui ferait baisser notre franc devenu bien trop fort…).

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s