DSK et Sinclair


Publié le 5 septembre 2011

 

Je me souviens d’une époque formidable où on conseillait, pour que le couple qui battait de l’aile, cette phrase que je trouvais maudite: « Mais pourquoi ne lèveriez-vous pas le pied et preniez une semaine de vacances pour avoir le temps de vous retrouver! ». Si ce conseil marchait pour un bon nombre de couple, l’idée était saumâtre pour celui ou celle de se rendre à l’étranger avec son conjoint qui l’énervait déjà souverainement le peu de temps qu’ils passaient ensemble.

Pour d’autres couples, ce conseil s’avéra salutaire après avoir fait deux semaines aux Baléares. Ils revenaient bronzés-bonnes mines et des tas de photos chiantes à regarder, à se les passer pendant le repas où on faisait toujours du poulet rôti et qu’il fallasse toujours se lécher les doigts avant de se les essuyer avec une serviette et de prendre délicatement l’image sur papier glacé avec le fameux: « fais gaffe, ne fous pas tes doigts dessus ». Et de voir Madame en bikini sur un rocher, avec la mer en fond, ou Monsieur sourire avec un cocktail au bar du Club Merde, le collier de boules couleurs autour du cou.

Il semblerait que pour le couple DSK-Sinclair, ce break involontaire fut aussi tout aussi bénéfique. DSK est un homme hyperactif, d’abord patron du FMI, puis candidat potentiel pour le trône de France. Des voyages, des bouffes et des troussages de gauche et de droite, de quoi être victime d’un certain stress, à son âge! Âge maudit où l’accumulation de mauvais cholestérol abusé durant des années, ne pardonne plus. On peut dire que ce petit coup d’arrêt lui a donné un peu de repos mérité avec en rab, une expérience supplémentaire qui ajoute toujours un peu de piquant aux vacances.

Une occasion aussi de renouer des liens étroits avec les siens. Une Anne Sinclair qu’on n’a plus vu depuis fort longtemps, le rejoint dans un appartement standing de la Grande Pomme et les voilà réunis pour quelques temps et ce, 24/24h. Une Sinclair éblouissante de luxe lors du non-lieu prononcé par le juge NY, classe avec laquelle la soubrette du Sofitel n’a pas de quoi rivaliser avec ses vêtements du dimanche. De quoi faire encore perdre encore de la légitimité à Diallo, au jugé du procureur Vance qui se demande comment DSK aurait pu s’acharner sur une Noire de 3ème zone alors qu’il avait tout à portée de main?!

DSK ne l’a jamais ouverte, à part son «no guilty!». Le jury devait choisir entre une Anne liftée, coiffé, maquillée, gaînée et reposée après quelques semaines de farniente new-yorkaise et une Nafissatou noire, robuste, peu souriante, habillée auprès de la supérette de son coin et fatiguée par les interrogatoires, contre-interrogatoires et abattages médiatiques. Il n’y aura pas besoin du jury. Cyrus, préférant sa carrière politique à un probable échec professionnel, abandonne les poursuites.

Et c’est un couple souriant qui descendra de l’avion le 4 août 2011 à l’aéroport de Roissy, encouragé par des fans UMP qui les applaudissent. Certains y verront un homme marqué et fatigué, mais faites sept heures de vol…j’en connais certaine qui tire une tronche incroyable au bout de trois heures d’avion!

Ne reste que le triste cas Banon à liquider et tout rentrera dans l’ordre.

DSK, the heroe!

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s