Quand HADOPI nous les brise


 

Publié le 15 octobre 2011

 

Notre enquêteur spécial Alphonse a repris du poil de la bête et a réveillé la rédaction de FAICMFSF de bonne heure, ce matin.

FAICMFSF: Bonjour Alphonse! Quelle joie de vous entendre. Nous nous faisions tellement de soucis pour vous. Surtout lorsqu’Hildegarde nous…

Alphonse: Bonjour faïccmemfeuseu. Et ne détournez pas la conversation avec Hildegarde! L’heure est grave!!

FAICMFSF:…nous avait dit que vous placiez votre mobile sur votre peace-marqueur…

Alphonse: Je viens de recevoir à nouveau une missive d’HADOPI qui, comme vous ne l’ignorez pas, profère des menaces à mon encontre.

FAICMFSF: Mais Alphonse. Hildegarde ne vous a donc rien dit?! Curieux pour cette femme de caractère…

Alphonse: Ne détournez pas la conversation avec Hildegarde, vous ai-je dit. Crénom de sort! Je vous dis que je viens de recevoir à nouveau une missive d’HADOPI. Je sais bien que c’est tôt et que c’est le matin de samedi, mais essayez un peu de vous réveillez. N’y-a t’il donc point d’autre interlocuteur un peu plus éveillé que vous à qui je pourrais m’adresser?!

FAICMFSF: Non. Je suis de garde et tout-à-fait réveillée. Alors. Que puis-je pour vous, Hadopi?!

Alphonse: Ben ça commence bien. Moi, c’est Alphonse et je veux vous dire, vous faire comprendre, vous faire entrer dans votre cerveau un peu empâté, que je viens de recevoir une nouvelle requête d’HADOPI, avec le même numéro de dossier, mais datée d’aujourd’hui. Vous avez fait la fête ou quoi?! Encore les petits nains??

FAICMFSF: Encooorre???

Alphonse: Mais que oui. Ben voilà! Ça se réveille un peu dans la chaumière. Enfin! Alors, je vous transferts le mail, d’ac? Vous avez vos PC allumés? C’est bon? Je peux y aller? Les petits nains ont été se cacher? J’y vais!

Ping(sans doute le bruit de la touche du clavier d’Alphonse)

 

 

FAICMFSF: C’est bon, Alphonse. Je l’ai! Mais c’est que c’est incroyable!! C’est qu’ils insistent ses roublards. Est-ce que c’est parce que nous avons mis leur missive sur le blog de FAICM’ qu’ils vous traitent de pirate? Car vous nous faites pas un enfant dans le dos, Alphonse?! Vous nous avez bien dit que vous n’avez pas de blog à votre nom?! Hein?? Cela faisait partie de notre cont…

Alphonse: Mais que non, espèce d’andouille! Et figurez-vous qu’après votre soi-disant réconfort, je ne me doutasse point qu’ils allaient remettre ça, ces fumelards! Alors, j’ai recliqué sur le «cliquez ici» comme vous l’avez dit à ma chère et tendre Hildegarde. Et, figurez-vous que je suis arrivé sur cela:

FAICMFSF: Quoi?!

Alphonse: Mais patientez un peu, crénom d’une pipe en bois dur. Je vous envoie le lien!

Tchic, tchic, tchoc, tchac, (bruits des touches du clavier d’Alphonse)

FAICMFSF: Alphonse…êtes-vous sûr de faire les bonnes manips pour

Alphonse: Ta gueule!

Ping

 

 

Alphonse: Ah ah! Ah ah! Elle est pas belle, celle-là?

FAICMFSF: En effet. Du plus bel effet.

Alphonse: Je vais vous dire moi! C’est du spam! Et je vais me plaindre chez HADOPI pour harcèlement au moyen d’engins de télécommunication! Je vais les porter en justice pour menaces qualifiées. Je vais leur envoyer la facture de mon réviseur de pacemaker. Voilà ce que je vais faire

FAICMFSF: Alphonse calmez-vous, voulez-vous…

Alphonse: NON je ne me calmerai pas! Je vais aller crier sur la place publique qu’il y a abus de pouvoir! Qu’il y intimidation délibérée du citoyen qui n’a rien à se reprocher! Je vais aller chez les journalistes, je vais ameuter le monde entier…

FAICMFSF: Alphonse. Rien de tout cela pour l’instant. Vous aller vous fatiguer pour pas grand’chose en ce moment. Vous n’avez reçu que deux messages, donc pas de quoi ameuter l’univers. Mais la première mesure que vous pouvez prendre, c’est de marquer ce message comme «spam ou courrier indésirable» et vous ne serez plus ennuyé. Je pense que pour l’instant, c’est ce que vous avez de mieux à faire, d’accord? Ne vous inquiétez pas et allez dans une des capitales, aujourd’hui, renifler l’air des Indignés. Il y a en a partout!

Alphonse: Okay okay…Je m’en vais aller crier mon indignation contre HADOPI sur la place publique, là où il y a le plus de monde. Allez, Ciao faïcemesefeuseuf! A la proche!

FAICMFSF: C’est ça, Alphonse. A tout bientôt. Et prenez une petite laine, il fait frais!

 

QUANT A TOI, HADOPI OU NON, TU NOUS LES BRISES, C’EST CLAIR!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s