J10, Europe, Royaume-Uni et Turquie


 

Publié le 10 décembre 2011

 

Sait-on que Sarkozy a refusé de serrer la main à David Cameron, provoquant presque un incident diplomatique, ceci après les négociations dures et continues sur la règle de trois approuvée par les autres membres de l’euro? Sarkozy n’aime pas la City. Et la City le lui rend bien. Si cette règle d’or est applicable sur le territoire européen, il y a un article concernant la fiscalité qui est contesté par le Royaume-Uni. Et Sarko n’aime pas les endroits qui attirent les investisseurs hors de France. Or, si nous autres Chuiches sommes les insulaires de l’océan UE, les Anglais sont les insulaires de la Mer du Nord.

 

Sur ce petit gag qui ne fait rire que moi, ouvrons la case 10 de notre sublime Calendrier de l’Avent

 

Et là la baffe! Cinglante! Moi qui ai voulu que ce site ne contienne pas de désinformation, je me prends en flagrant délit d’intox involontaire. J’ai toujours pensé que Tayyip n’avait qu’un «y». Ce n’est pas sérieux et j’espère que ce billet prouvera mon mea culpa sincère ainsi que le fait d’avoir bousillé un prénom pendant plus d’un an est complètement fortuit et involontaire de ma part. Une bonne information commence avec une bonne ortôgraffe.

Maintenant que j’ai fait mes plates excuses, que nous concocte ce valeureux premier ministre turc qui rêve du fauteuil présidentiel pour ainsi régner sur son nouvel empire ottoman gentiment mais sûrement reconstitué. Peut-être évitera-t-on le côté Ouest, cette frontière qui séparera cet empire d’avec la Grèce de l’espace Schengen et son mur de 12 km de long le long, le long, le long du fleuve Maritsa (480 km). Mur qui prend un peu de retard dans sa construction, cela dû au fait que les Grecs sont plus enclins à se faire bastonner par les forces de police lors des manifestations contre les coupes budgétaires de leur Gouvernement. Au grand dam des Hollandais et autres Européens de Frontex qui ne comprennent pas la culture grecque et la lenteur des ouvriers autochtones (dixit un des Frontex interviewé).

Mais que fait Tayyip (haha!!) pendant ce temps?! Bonne question à laquelle je vais tenter d’y répondre sans trop dire de conneries! Pour l’instant, Recep est soulagé que les polypes volumineux retirés de son intestin le 26 novembre 2011 ne sont pas cancéreux mais inoffensifs, au grand soulagement de l’Etat et de l’AKP…ou l’inverse! Toujours est-il que le président Abdullah Gul a demandé à Erdogan de prendre du repos.

J’entends déjà des voix qui s’élèvent pour dire: «Quoi? Il y a un président en Turquie?» Mais que oui, vais-je répondre. Et normalement, c’est lui qui décide, si le premier ministre ne devient pas trop sollicité par le peuple. Or là, le président peut parfois arbitrer, mais il a perdu autant de pouvoirs que Tayyip (héhé!!) en a gagné. Seulement, c’est le 3ème et dernier mandat de Tayyip (!!) et ce premier ministre doit devenir président aux prochaines élections si il ne veut pas se voir relayé aux oubliettes avec ses gros polypes intestinaux.

C’est le nouveau monde arabe, qui prend Erdogan comme mentor, qui est soulagé. A part peut-être ces jeunes à qui on a volé leur révolution… Mais ne nous apitoyons pas trop et, en attendant, le Ministre des Affaires étrangères,Ahmet Davutoglu annonce que la Turquie ne va pas déclarer la guerre à la Syrie, mais que si Achar Aïe la-Baffe reste au pouvoir, Ahmet pense créer une zone tampon dans la partie kurde syrienne afin d’éviter la contagion de la guerre civile sur son territoire.

A lire aussi: Le double jeu de Recep Tayyip Erdogan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s