Jour 5, Fukushima et Guisan, ou quand on se fout de nous!


 

Publié le 5 décembre 2011

 

Les téléspectateurs de la TSR (Télé suisse-romande) ont élu Le général Henri Guisan comme «Romand du siècle» et ce, samedi 3 décembre 2011.

On peut lire:

«Dans le chaos de la Seconde Guerre mondiale, le général Henri Guisan a incarné la volonté d’indépendance et l’esprit de résistance», selon le petit portrait de présentation publié par «L’Illustré». Il «reste aujourd’hui encore un symbole de l’unité helvétique».

 

Or, la mémoire est courte et c’est normal quand on doit élire une figure emblématique avec une campagne non pas de désinformation, mais en embellissant trop le personnage.

1- Guisan, grand admirateur de Pétain qui fut détrôné par un certain De Gaulle, aurait été disposé à l’accueillir dans sa propriété. Mais Pétain déclina l’invitation et allât se constituer prisonnier en France le 25 avril 1945

2- Dans une lettre que le colonel Henry Guisan Jr envoya au Conseiller fédéral Max Petitpierre le 25 avril 1945, le fils du général écrit ceci (en gros, hein!): «Sous les conseils du général de Lattre, qui m’a honoré de sa confiance, me prévint que le Maréchal est en fort mauvaise posture. J’ai donc quitté fissa-fissa le PC de Karlsruhe afin de transmettre à papa, la requête du général De Gaulle. Je pourrais rentrer au bercail incognito avec Pétain et demander l’asile politique. On garde le secret parce que cette décision peut être lourde de conséquences.»

3- Bianchi, un partisan de Mussolini dont le CLNAI(?), pouvait donner des informations importantes pour les Alliés. Il trouve des soutiens auprès des militaires suisses, dont le général Guisan qui éprouve de la sympathie pour ce petit facho d’Italien.

En gros, le général Guisan avait de la sympathie vis-à-vis des collabos de Vichy et donnait du fil à retordre au gouvernement fédéral qui voulait préserver sa neutralité, mais qui était aussi emberlificoté dans ses lois d’asile. Le facho ayant des connaissances haut placées en douce Helvétie pouvait se voir octroyer le droit d’asile. Sans compter les demandes des Anglais et des Américains très intéressés par certaines personnalités.

Alors certes, on peut louer le général Guisan comme le fait «L’Illustré» et la TV, il y aurait peut-être eu d’autres personnages moins entachés qui auraient pu avoir ce titre soi-disant honorifique.

 

Et on ouvre la fenêtre 5 de notre fameux calendrier de l’Avent…

Fukushima 11 mars 2011, Japon

Ça tombe bien, parce qu’une autre fuite de liquide radioactif se déverse dans Océan le Pacifique. Les techniciens sont sur les lieux afin de comprendre ce qui se passe. (Dixit TEPCO, en qui on peut avoir toute confiance, car comme tout spécialistes nucléaires, tout est sous contrôle, la preuve!)

Et les techniciens découvre une nappe de 45 tonnes d’eau polluée autour d’un condensateur. Ben ça alors! Vite, se dépêcher pour aller chercher des sacs de sable pour dresser un barrage façon castor pour retenir ce liquide contenant du césium 137 et du iode 131. Substances auxquelles les nippons sont actuellement habitués.

(Ponte du billet un peu longue, mais j’ai dû faire des recherches, les faits cités plus haut ne se trouvant pas aisément sur le Ouéb!?)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s