Nicholas Machiavel était-il machiavélique?!


 

Publié le 12 novembre 2011

 

Par soucis d’honnêteté, le billet de ce jour est malicieusement inspiré d’une émission diffusée sur les ondes de notre radio localo-nationale cette semaine et qui débat sur Machiavel, un homme qui, pour les chrétiens ignares, représente le Malin, le Diable, Satan, Lucifère, le vilain méchant auprès duquel il ne faut pas si frotter, quoi!

Or, Niccolo di Bernardo dei Machiavelli a bien existé de 1469 à 1527 à Florence en Italie qui fit dire au biographe Quentin Skinner: «Machiavel naquit les yeux ouverts». Encore une chose pour déboussoler ceux attachés au clergé, Machiavel fut un penseur philosophe, théoricien de la politique, de l’histoire et de la guerre, ceci en pleine époque de la Renaissance. Alors, pourquoi Niccolo est-il considéré comme un être machiavélique? La réponse est d’une simplicité déconcertante et je vais l’écrire ici: il a été mis au pilori car à cette époque où les rois et les princes se partageaient le pouvoir avec le clergé, les élites gouvernantes étaient considérées comme représentant le Bien. Et Machiavel, ben il remet tout en question et ça, c’était Mal! D’autant que ce philosophe hors pair n’y va pas avec le dos de la cuillère! Oser avoir écrit qu’une des deux grandes plaies de l’Italie est la politique papale…Il fut donc indispensable de le mettre au rang des Damnés.

Les Médicis, ne pouvant piffer ce petit diablotin, le firent mettre en taule où il aura un régime de faveur: la torture. Et toc!

Dès qu’il sort de sa geôle first class, il est invité à quitter le territoire de Florence.

On passera sur son texte maudit: «Très plaisante nouvelle du démon qui prit femme» dans lequel il écrit: «…un très saint homme, dont la vie à cette époque édifiait tout le monde, raconte que, plongé un jour dans ses pieuses méditations, il vit, grâce à ses prières, que la plupart des âmes des malheureux mortels qui mouraient dans la disgrâce de Dieu, et qui se rendaient en enfer, se plaignaient toutes, ou du moins en grande partie, de n’être condamnées à cette éternelle infortune que pour avoir pris femme.» GOUJAT!

Mais on ne peut parler de Machiavel sans parler de son bréviaire politique: «Le prince», écrit en 1513 et dont certains s’en inspirent encore. Car son écriture (à Machiavel) se doit d’avancer masquée. Les stratégies comme: comment rendre un pouvoir opérationnel qui avance caché afin d’échapper à toute tutelle, comment faire tomber l’adversaire et le conduire à sa perte, comment être loué ou blâmé, aimé ou méprisé, craint ou haï, furent des cas d’école pour les dirigeants pendant des siècles et des siècles…jusqu’à aujourd’hui.

Mais voici un petit extrait plein de charme des écrits de ce petit malotru:

 

«Comment les princes doivent leurs promesses.

«Combien il est louable à un prince de respecter ses promesses et de vivre avec intégrité, non dans les fourberies.

«Chacun le conçoit clairement.

«Cependant, l’histoire de notre temps enseigne que seuls ceux qui ont accompli de grandes choses sont les princes qui ont fait peu de cas de leur parole et ont su adroitement endormir la cervelle des gens. En fin de compte, ils ont su triompher des honnêtes et des loyaux.

«Sachez donc qu’il existe deux manières de combattre. L’une par les lois, l’autre par la force. L’une est propre aux hommes, l’autre appartient aux bêtes. Mais comme très souvent, la première ne suffit point et il faut recourir à la seconde.

«C’est pourquoi il importe qu’un prince sache user adroitement de l’homme et de la bête. Car l’une sans l’autre n’est point durable.»

 

Voyez le genre!! Et il ose écrire sur les femmes!!

Les Médicis auraient dû l’écarteler!

 

 

Allez! Petite vidéo!

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s