Suite à la lettre ouverte à M. Le Président Sarkozy


 

Publié le 28 novembre 2011

 

Une petite note encore dont j’ai omis de vous parler dans ma lettre ouverte d’hier, M. Le Président Sarkozy.

Pour votre gouverne, vous n’avez pas pu ne pas prendre connaissance du Programme des Nations Unies pour l’environnement (ou PNUE et non PMU ou UMP, puisqu’il semblerait que vous aimez bien la roulette russe à condition de ne pas être tout seul à jouer), édité en août 2011(4mois pour le faire traduire et lire par le personnel qui vous entoure) avant d’avoir récité votre discours de la semaine passée. C’est pourtant un document qui traite des risques environnementaux liés au démantèlement des centrales nucléaires. J’y ai mis un double en PDF sur l’article d’hier, si jamais vous l’avez égaré, M. Le Président. Le constat est sans appel: une bonne partie des 569 centrales nucléaires que compte notre planète ont été construites sans se soucier de leur démantèlement futur. Et ce rapport démontre que cette opération se révèle techniquement beaucoup plus complexe que prévu.

M. Le Président, vous pouvez argumenter que la France ne compte que 19 centrales atomiques pour des raisons énergétiques. Ce serait jouer sur les chiffres puisque la France possède 58 réacteurs atomiques répartis dans ces centrales. Ces 58 réacteurs sont à eau pressurisée, c’est-à-dire que le refroidissement se fait grâce aux cours d’eau de proximité. Puis vous avez 2 réacteurs à neutrons rapides (véritables bombes de sodium liquide instable), type Phénix à Marcoule arrêté en 2009 (sic!)  et Superphénix à Creys-Malville (même problème, construit en 1977, mais arrêté en 1997), à ce jour toujours en phase de démantèlement (200 personnes y travaillent encore) Cette centrale n’a jamais pu être fonctionnelle! Vous allez arguez qu’en 1977, M. Le Président, vous étiez encore au jardin d’enfants. Certes, mais pourquoi remettre ça avec Astrid?

Puis il y a des centrales qui ne porte pas leur adjectif «nucléaires» (pour ne pas faire peur à la population?) mais nommée réacteur gaz-eau lourde comme celui de Brennilis, déjà mentionné dans l’article précédent. Puis 9 réacteurs graphite-gaz, comme celle de Marcoule, Chinon, Bugey et Saint-Laurent, aujourd’hui déclassées. (Marcoule?) Déclassées veut-il dire qu’elles servent à la production d’armes nucléaires, car vous avez bien des sites où ces armes sont construites puisque la France est une puissance ayant l’arme atomique oh combien de fois testée!

M. Le Président, je vous épargnerais les méthodes d’enfouissement des déchets nucléaires sur territoire français jusqu’alors. Je n’écrirais pas non plus au sujet de la Hague ni des sites d’enfouissement SURVEILLES EN PERMANENCE que vous avez certainement prévu, n’est-ce pas, M. Le Président!

J’arrête là mon billet, puisque de toute façon, peut de personne le liront, vos lobbyistes ayant fait un beau travail de propagande.

Je me permets juste de mettre un dessin de N.I. Très beau! Ça changera un peu les idées.

M. Le Président Sarkozy, je vous salue!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s