Mourir à Madrid


Mourir à Madrid

Lien fourni par Ayla

Genre: Documentaire
Durée: 85. min
Pays: France
Langue: français avec sous-titres en castillan
Synopsis: Le film, dans le genre documentaire, fournit un bilan complet de la guerre civile espagnole depuis ses débuts avec la mise en place de la République en 1931, jusqu’à sa fin en 1939 avec la défaite de la République et le triomphe de Franco. Son directeur est soucieux de comprendre le processus à partir de variables d’analyse différents, où la vie économique, sociale, politique et culturel sont énoncés dans le développement des événements militaires. En outre, non seulement prend en compte le contexte national, mais aussi des cadres du conflit dans la politique internationale de la période. La force et le drame des images, l’expressivité de la musique et la valeur littéraire des fragments choisis de réaliser le souci esthétique du documentaire minutieuse, une caractéristique qui enrichit le débat sur ​​les effets de la guerre civile dans la société espagnole. Frédéric Rossif

Réalisateur: Frédéric Rossif

 

 

Publicités

11 réflexions sur “Mourir à Madrid

  1. -(bilan complet- (Cet adjectif est par trop exagéré dans la mesure où il ne tient pas exhaustivement compte du rôle ambivalent qu’y tinrent les Staliniens plus occupés à défendre tactiquement leur pré carré qu’à soutenir effectivement les républicains eux-mêmes en proie à de nombreuses et profondes divisions au sein même du POUM, mais pas seulement. En effet, il ‘agisait bien plus pour Staline et ses sbires de maintenir au sud de l’europe une possible zone tampon au service d’un pacte de « non-agression » épargnant l’URSS dans le cadre de la guerre qui se profilait de façon certaine à l’horizon de la fin des années 30…

    Certes, une République tenue par les « communistes » aurait pu être « mieux encouragée »(?) mais paradoxalement, les redoutables alliances fascistes avec l’Italie, l’Allemagne et les forces de « la Réaction » en France ne laisaient pas tellement entrevoir de probabilités heureuses en ce sens…

    Ce qui fit qu’en réalité les soutiens logistiques apportés prétendument aux républicains espagnols par les staliniens étaient-ils des plus timorés, frileux et inuffisants quand ce n’était pas directement « contre-productif » comme on dit aujourd’hui, quand eux-mêmes ne participèrent pas directement par toutes sortes de magouilles manoeuvrières, diffamatoires ou carrément terroristes et policières très occupés à en programmer la défaite….
    Les courtes vues des communistes staliniens se vérifièrent par la suite et il fut démontré que la trahison ne paie pas à chaque fois.Ils allaient le payer même très cher sur le Front de l’Est…La progression du fascisme en Europe devint alors inéluctable avec les conséquences et les horreurs que l’on sait. La fin de la seconde guerre mondiale ne marquera pas la fin de cette escalade brune.De même que Franco creva tranquillos dans son pageot, les extrêmes droites européennes s’organisent, leurs mentors siègent dans les gouvernements (ex.C.Gueant, G.Longuet, Madelin, Hortefeux, etc) rien qu’en fRance!

    En se préservant de faire gagner la Révolution en Espagne en en précipitant la chute, et concomittament en Italie comme en France mieux en la combattant souterrainement, les staliniens (attention, on ne parle pas des militants communite de base!)complotaient avec Franco, Mussolini et ses potes, dans le dos des peuples insoumis, une trahison historique suscpetible de contenir en Europe -et pour longtemps- toute possibilité d’une guerre sociale pourtant en marche.-Steph/N.I- N.B: On consultara avec un grand intérêt les publications assurées par nos amis « les « gimenologues/Les fils de la nuit » en lien nos pages).
    Steph.

    • Les Républicains espagnols ne se composaient pas seulement de communistes, mais aussi d’intellectuels et de libertaires…qui sont assez vite versé dans le camp « communiste » qui était un peu le fourre-tout de l’extrême-droite. Et comme tu le dis, cas de figure actuel où les expressions des gens qui nous entourent tournent assez vite en un débat décomplexé.
      Les gens n’ont plus honte de se montrer de tel ou tel parti de droite, voire d’extrême-droite pour ceux qui ont 50 piges et plus.
      La religion reprend ses droits et le communautarisme se développe grâce aux discours d’élites qui cherchent un bouc émissaire. Alors que le voile se remet sans complexe, la croix devient un accessoire de mode et il n’est plus rare de voir des djeunzs voter UDC, style gothique, cheveux longs et croix de bois au cou.
      Marre de payer pour les vieux, marre de payer pour les handicapés et les malades, marre d’une solidarité qui n’a de toute façon plus été enseignée, que ce soit par les parents ou par la société.

      PS: on trouve le lien du blog de Nosotros Incontrolados sur l’onglet de droite: BLOGS. Il ne suffit que de cliquer sur l’image 😉

      • Je ne comprends rien à ce que tu nous écris-là: – « ….les communistes et autres intellectuels qui auraient basculé dans un camp fourre tout d’extrême droite….-???-
        Qu’est-ce que tu nous dis donc? de plus tu me prêtes des propos que je n’ai pas tenus…

        Je parlais en effet de ce qu’il n’y avait pas que des communistes chez les républicains espagnols, j’ai évoué le POUM et les libertaires, les anarchistes, mais j’ai surtout pointé le doigt sur les staliniens qui peu à peu allaient tenter de s’accaparer le mouvement, de s’en assurer les manettes de contrôle et surtout tenter d’enrayer le mouvement libertaire en l’isolant… …De la trahison des bureaucrates et des responsables politiques des divers partis…Il y a quelque chose qui m’échappe dans ton propos…
        Je ne dois pas avoir siester assez…je retourne au lit…

        • Ah que non, on s’est mal compris…j’abondais en ton sens.
          Je voulais simplement démontrer que le mot « communisme, gôche ou extrême-gôche » est une sorte de grande pochette où l’extrême-droâte a la fâcheuse tendance à y mettre toutes les personnes qui ne sont pas d’accord avec elle. Et d’en faire par la suite, en temps de crise, la chasse aux sorcières.
          Puis j’ai fait le parallèle avec ce qui se passe actuellement, où la droâte et extrême-droâte est tellement décomplexée qu’elle en devient la norme. Et à nouveau, ceux qui ne sont pas d’accord avec la politique d’aujourd’hui d’être classé dans une grande pochette où on retrouve tous les contestataires.

          Mais j’avais très mal à la tête, hier. Pas beaucoup fait de choses sur l’ordi, à part un peu d’ordre sur mon disque dur et de dormir la moindre l’après-midi.
          Au moins, quand j’ai mal au caillou, je ne fais plus attention à ma patte folle. Mais aujourd’hui, changement de temps, changement d’état.

          G.

  2. Merde! J’ai oublié le « s » à versé, au bout de la 1ère ligne. Faut absolument que je me mette à relire mes textes avant de les poster!

  3. Pingback: Faire du vieux avec du neuf -FAICMFSF Alternatif

  4. Et ce matin? Poutine = le tovaritch pestilent permanent! Depuis sa Datcha il consent un geste en direction de l’opposition (un seul) la révision du procès d’un multimilliardaire…
    C’est cool comme tout ça.
    Les dizaines de milliers de prisonniers qui s’entassent dans les taules et les camps sont très sensibles à cette délicate attention………..

    C’est sûr: Ils vont sabrer le champagne et manger du caviar à la louche!

    S.

    • D’autant qu’avec son dauphin qui ne s’est pas représenté, les deux larrons au pouvoir ont passé de 4 à 6 ans le mandat présidentiel. A cette victoire, ce sont les bouteilles de vodka qui vont couler à flots.

      Reste à savoir ce que Poutine va faire de tous ces manifestants qui sonnent le clairon pour un grand rassemblement ce soir. Si il les laisse geler sur les places des grandes villes ou si il sort son artillerie lourde pour faire place nette avant de régner en maître tout puissant…et de repeupler la Sibérie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s