Poutine…


 

Notre correspondant à Moscou, nous rapporte le discours fort émouvant du nouveau président de la Russie, élu pour 6 années de présidence depuis la réforme faite sous l’ancien Président Medvedev, le bien nommé Vladimir Poutine. Un reporter encore tout abasourdi par cette surprise à laquelle visiblement il ne s’y attendait pas, d’où quelques erreurs de traduction à mettre sur le compte de l’émotion. Henrivanovitch, c’est à vous!

– Daaaa, FAICMFSF, je me trouve là sur la place du Kremlin où je me les gèle, il fait nuit, je vois, da je vois le nouveau président qui arrive, il s’approche du micro qu’il prend et relâche, je n’en reviens pas, il n’a pas de gants, une larme coule sur sa joue alors qu’il a l’air de se faire chier…

Euh…venons-en au fait Henrivanovitch…

– J’y viens, j’y viens! Je suis simplement fasciné qu’on puisse se présenter avec une doudoune alors que n’importe quel autre nouveau président serait venu en costard-cravatte. Mais là, on voit un homme encore jeune qui n’a pas l’habitude du protocole et qui n’a éventuellement pas eu encore le temps de faire sa garde-robe masculine tant il a été lui aussi, surpris par cette élection à laquelle personne ne s’y attendait. Ou peut-être n’avait-il pas prévu de se rendre sur cette esplanade montée à la hâte et qu’il a piqué la doudoune…

– Les faits, Henrivanovitch!

– Les faits, les faits! C’est bien ce que je vous décris. Vlad s’approche du micro, le touche mais remet vite ses mains dans les poches. Eeet oui, petit malin! Le métal est un matériau conducteur et quand il fait froid, le métal est encore plus froid…mais…mais….c’est qu’il va s’exprimer! Ah le con! Il ose… il va dire…oui…il va dire…il dit…il dit….

– Oui, justement! Que dit-il?

– Si vous me demandez en même temps, je ne vais pas pouvoir traduire.

«Chers potes. Je veux remercier tous ceux qui se sont rendus aux urnes pour m’accorder leur confiance pour régner en maître absolu sur cette grande parte. Je vous avais demandé si nous gagnerions.»

DA!! (Oh purée, c’est la foule qui m’entoure qui a parlé)

«Nous avons gagné honnêtement. Merci les potos pour avoir gagné honnêtement»

– Henrivanovitch, êtes-vous sûr de votre traduction???

– M’enfin!! Je continue:

«Et cette honnêteté marque l’avenue d’une maturité politique, d’autonomie et d’indépendance. Cette honnêteté montre que personne ni rien ne pourra barrer mon passage: ni provocations politiques, ni destruction de mon Etat, ni usurpation du pouvoir. Ces provocations passeront-elles?»

NIET!! (Oh les cons, ils pourraient avertir avant de gueuler!)

«Grâce à la grande majorité des potos de Russie qui ont voté pour moi, j’ai obtenu une victoire vitale et vous allez bosser honnêtement et intensément. Nous aurons des succès et j’appelle tout le monde à se réunir autour de mes intérêts et de ma patrie. J’ai promis que j’allais gagné et j’ai gagné. Gloire à la Russie!»

– C’est tout?

– Da!

– Henrivanovitch, il paraît que de nombreuses fraudes ont été…

– Ecoutez! Je vous dis que c’est tout, alors c’est tout! D’ailleurs ça m’arrange assez bien parce que j’ai un de ces points dans le dos! Donc je vais me remiser à ma chambre d’hôtel sous une bonne escorte qui assure ma sécurité et je vais me réchauffer avec une bonne rasade de vodka! Bonne nuit. Ici Henrivanovitch pour Moscou, à vous FAICMFSF!

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Poutine…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s