La Journée de la Femme…et mon cul, c’est du poulet?!


 

Voilà, on est le 9 mars, la «Journée de la Femme» est passée et on peut revenir aux choses sérieuses. Loin donc cette hypocrisie qui a mobilisé hommes et femmes occidentaux par les médias de tous bords, on peut remettre les projets de lois diverses sur le tapis, notamment celle de l’IVG (ou interruption volontaire de grossesse, pour celles et ceux qui ne sont pas encore réveillés). Car il ne faut pas se leurrer, c’est bien une ère obscurantiste qui attaque par tous les fronts les lois actuelles adoptées après de longs combats menés par nos aîné(e)s qui nous emmerdent et nous coûtent le lard du chat en prestations sociales et sanitaires, lois remises en question par on ne sait quelle mouche de la bêtise qui a volé par là…et bien bas. Même en Suisse, l’Helveticus modernicus sera prochainement appelé aux urnes afin de se prononcer «pour» ou «contre» le remboursement de l’avortement par la LAMAL (l’assurance-maladie de base obligatoire qui coûte toujours plus bonbon pour moins en moins de prestations et ce, pour tout citoyen qui vit sur le sol de la Confédération). Ce qui est un comble quand on sait que le taux d’IVG en Suisse est le plus bas au monde. La question financière est donc un prétexte qui ne tient pas le cordon ombilical! Les initiants s’attaquent donc à un droit fondamental de la femme acquis en 2002 par 72% des voix et dix ans plus tard, on fait grand foin de laaaa «Journée de la Femme», mais on en est là! D’où le texte non hypocrite d’hier!

En douce France, c’est la Femme Marine Le Pen qui s’attaque au remboursement des IVG dites de «confort» (?). Quand on y pense, cette Femme n’a pas tout tord. Qu’est-ce qu’il est désagréable de prendre sa pilule chaque soir! Et poser un diaphragme, voire un stérilet pour les femmes ou un préservatif pour les hommes, quelle merde! Hop! On s’en fout de tout cela, on ira à la clinique assez rapidement pour prendre la pilule du lendemain (très agréable) ou passer sur la table d’op. et loin le petit foetus! De toute façon, quand on a pris l’habitude de se mettre des seins PIP et de se faire liposculpter les cuisses, une petite IVG par ci, un petit avortement par là, pas de quoi fouetter un chat! Pourquoi donc aller y puiser le remboursement dans les caisses de la sécu, pas vrai!

La Palme revient quand même aux USA, notamment au Texas, province d’arriérés où Bush Junior a vu le jour et où les femmes qui «désirent» subir un avortement doit d’abord écouter le médecin qui lui a foutu une sonde dans le vagin. Ce pédiatre de la très très petite enfance explique en détail à sa patiente ce qu’elle voit à l’écran, à savoir: voilà le coeur, le foie, les organes quoi! Puis il lui demande si elle a bien compris «la leçon» (?), lui fait signer un formulaire comme quoi elle a bien été renseignée suite à quoi enfin, elle pourra subir une «IVG de confort». Pas trop tôt!

Le Gouverneur de Virginie a aussi voulu instaurer cette loi dans son Etat, mais devant la levée de boucliers des «chiennes de gardes», le Républicain a battu en retraite, la queue entre les jambes! Voir article du 6mars 2012: Quand Anonymous s’en prend aux institutions religieuses

Je m’étendrais bien sur les positions des autres pays quant à l’IVG, mais je crains dépasser le temps disponible, soit ces Sacro-Saintes 60 secondes que l’internaute donne de bon coeur à un article rédigé à la sueur du front de celui ou celle qui le rédige.

Revenons alors vite en bucolique Helvétie où le «Salon de l’Auto», une des plus grandes expositions du monde, a ouvert ses portes. Derrière ce spectacle ahurissant de belles carrosseries en tous genres (femelles comprises), de jeunes filles de tout le pays ont subi des castings dans l’espoir de figurer auprès d’une belle bagnole, pendant une semaine et pour un prix défiant toute concurrence, c’est déjà ça! Des jeunes filles de tout juste 18 ans, qui porteront des costumes imposés et devront prendre des postures adéquates à la marque…de bagnole, bien entendu! Et tant pis si c’est une Fiat 500!

Alors, «la Journée de la Femme» d’hier?! Permettez que je me la foute là où je pense! Pourquoi?! Mais que je vais répondre! Lorsque je vois les droits fondamentaux et notamment ceux de la femme, disparaître dans l’indifférence générale, ceci parce que les jeunes croient que les acquis sont gravés dans les tables des lois à jamais et que le combat pour les libertés est gagné pour toujours, j’ai de la peine à me joindre à une symbolique aussi hypocrite que la journée d’hier!

J’ai dit!

 

Mais petite vidéo bien macho 😉

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s