Clooney et Assanges, les deux citoyens du week-end


 

Alors que Georges Clooney et son papa se sont faits arrêter, menotter et mettre en garde à vue un petit moment, ceci pour avoir manifesté contre les crimes de guerre perpétrés au Soudan devant l’ambassade américaine du pays incriminé, d’autres journalistes se demandent si l’acteur est gay ou non. «Bien sûr que je suis gai. J’ai enfin un casier judiciaire pour des conneries! Quant à ma vie privée, vous pouvez aller vous faire chaleureusement entuber chez vos confrères!» Sacré Georges! On en attendait pas moins d’un représentant de Nescafé fort en chocolat.

 

 Clooney qui nous fait un petit coucou du regard avant de monter dans le panier à salade, photo prise sur un des médias, mais je m’en contrefous vu qu’elle paraît sous différents magazines, donc que le plagiat est de mise, même entre journaleux, et toc!

 

Mais ce n’est pas le seul personnage qui défraie la chronique ce week-end.

Julian Assange qui, rappelons-le, est considéré comme le «fondateur» de Wikileaks, a décidé de se présenter comme candidat au Sénat australien l’année prochaine. En effet, ce citoyen australien de 40 ans est toujours en attente du résultat de la décision de la Cour suprême de Grande-Bretagne quant à son extradition en Suède pour une sombre histoire de crimes sexuels commis sur deux jeunes femmes.

Selon John Wanna, un scientifique politique de l’Australian National University, il est possible pour Julian Assange de briguer un siège au Sénat, même si celui-ci est resté un certain temps à l’étranger. Mais il ne faut pas rêver, il est passablement difficile pour un citoyen adulte d’être élu sans avoir le soutien d’un parti politique majeur, ce qui n’arrange pas trop les bidons du «fondateur» de Wikileaks.

Cela n’empêche pas que cette candidature subite ne fait pas non plus l’affaire de Julia Gillard, centre-Gôche, qui non seulement n’a pas donné suite aux milliers de câbles des ambassades US révélés en 2010, mais a même condamné cette action «de totalement, mais alors totalement irresponsable. Que les Australiens allaient avoir maille à partir avec les Etats-Unis, même si ils ont juré loyauté envers la couronne d’Angleterre, non mais!»

Maman Christine Assange, marionnettiste professionnelle dans le Queensland n’a pas encore eu l’occasion de discuter avec son fiston, mais déclare: «Le gouvernement australien privilégie ses traités avec l’US avant les besoins et les droits des citoyens australiens et qu’il faudrait savoir une bonne fois pour toute si la démocratie australienne est à la solde des Etats-Unis ou non?!» Il faut dire que maman n’a pas sa langue dans sa poche non plus. Et si elle fait passer ses messages par ses manipulations de jouets en bois articulés pour révéler certaines failles de certains systèmes du pouvoir, son fils a trouvé moyen plus rapide et plus international pour mettre au courant des personnages qui ne se gêneront pas d’exploiter ce filon. Quitte à lire des centaines de milliers de mails datés de 2010 et pour la plupart totalement inintéressants! Et c’est sans compter les centaines de milliers d’autres qui ont été révélés en décembre 2011 et qui ont rendu Washington très, mais alors très très mécontent.

Assange qui nous fait un petit coucou à la Churchill, photo où j’ai laissé le nom de celui ou celle qui l’a prise, n’ayant pas l’habitude de voir le père de Wikileaks sous ce jour un peu burlesque.

 

Publicités

2 réflexions sur “Clooney et Assanges, les deux citoyens du week-end

  1. Jean-Luc Mélenchon était le troisième personnage du jour…Celui qui, comme les deux précédents, ne pratique absolument pas « le culte de la personalité », grata ou pas….(c’est ce qu’il dit en bon orateur).
    Hier, pas même une petite baston à la bastoche….On a bien fait de ne pas y aller…
    C’est que par ici on se trouve un peu gavé des « on man show » à répétition….
    S.

    • Coucou Steph
      J’avais pensé à Mélenchon, mais je n’ai pas jugé utile d’en parler, on nous serine sur toutes les chaînes « la prise de la Bastille »…
      Et d’après ce que j’ai entendu ce matin, il semblerait que la France importe le système électoral des USA et on va tous avoir des « one man or woman show » jusqu’aux présidentielles. La bataille des audiences est ouverte…on va morfler. Alors, je me suis dit qu’il était bien de savoir ce qui se passe ailleurs, histoire de comprendre que le temps ne s’est pas arrêté sur la France et que d’autres sont en train d’affûter leurs armes.
      D’ailleurs, je suis en train de chercher une émission sur la radio que je ne trouve pas, mais j’ai trouvé celle de la TV.
      Bises
      Gene

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s