Le bafouillage, une stratégie politique


 

« bafouillis, balbutiement, baragouin, baragouinage, bégaiement, bredouillage, bredouillement, bredouillis, cafouillage, charabia, déconnage, jargon, merdoiement, merdoyage »

Voici quelques synonymes du verbe «bafouiller» et si ils paraissent au début de cet article, c’est en référence à la fin du billet paru le 3 avril 2012 :

Plus on ment, plus on est cru ! En politique aussi ! 

Si le bafouillage peut être relié à un état émotionnel, il peut aussi être de nature pathologique et serait de nature des neurosciences, un domaine qui ne sera pas abordé dans cet article qui se veut, euh…euh…avant tout…non…merde!…qui se veut le plus vulgarisé possible pour démontrer une stratégie politique du manipulateur qu’est la bête de scène, et non une thèse scientifique où l’on y perdrait soi-même son latin. Le bégaiement pathologique est donc à rechercher plus dans les sites adéquats, c’est-à-dire scientifiques.

Seulement comment bafouiller tout en restant sincère lorsque l’on n’a pas soi-même souffert de bégaiement dans son enfance et son adolescence?! C’est simple, on ne peut pas ! Car le balbutiement sincère chez un(e) bègue qui s’est guéri(e) n’est jamais loin dans une situation stressante et le mécanisme longtemps chassé et refoulé revient au naturel. D’où le dicton oh…euh…combien célèbre : «Chassez le naturel, il revient au galop!» On peut considérer le ou la bègue comme un être très émotif, mais ce(tte) dernier(ère) va développer des combines pour ne pas laisser son baragouinage reprendre le dessus. Pourquoi ! Parce que, ce dont bon nombre de péquins ignorent quoiqu’ils se soient moqués allègrement des cafouillages de son ou sa petit(e) camarade lors de la scolarité obligatoire, c’est que le ou la bègue se sent déjà honteux(se) de son problème d’élocution. Et les railleries des instituteurs et des élèves n’arrangent pas son problème. Un(e) bègue de nature sera donc…euh…fort indétectable à l’âge adulte. Mais le bégaiement est toujours latent !

Un bafouillage politique est une stratégie qui veut faire passer le message suivant : «Vous voyez, je suis touché par la situation présente à tel point que j’en perds mes moyens!». La bête politique veut montrer une image d’un être sensible qui est en phase avec son futur électorat et montrer ainsi, une image fort sympathique, humaine, proche des problèmes de tout un chacun.

Or ne peut pas être bafouilleur qui veut! Et tromper son monde avec des baragouinages surfaits ne dupe personne…et encore moins les bègues eux-mêmes ! Et si ce n’est pas tant mieux ??!

Car imaginez un chef d’Etat qui perd ses moyens devant une situation stressante !! Cela causerait bien des soucis à la populace qui l’aura élu, non ?! Et, comme dans une salle scolaire, le bafouilleur de se retrouver dans une position délicate soumise à des railleries de toutes les couches sociales du pays. Un bègue au pouvoir ? Mais ce ne serait pas sérieux !

Un candidat ou un président se doit être suffisamment entraîné, coaché, préparé pour parer à toutes les situations possibles et inimaginables…ou imaginables, c’est selon !

Cette description veut-elle nous faire croire qu’il n’est pas possible pour un(e) bègue de revendiquer un siège ou le fauteuil gouvernemental ? Que nenni ! Comme écrit plus haut dans ce texte, le bègue peut être mieux armé que quelqu’un qui n’a pas souffert de cet handicap émotif. Il trouvera donc une parade pour se débarrasser d’une question quelque peu embarrassante. Quitte à menacer le journaliste avant la diffusion de l’interview pendant l’heure à grande écoute…On ne sait jamais ! Mais il ou elle ne laissera jamais passer ce qu’il ou elle considère comme un défaut dont il ou elle aura souffert une grande partie de sa vie et ce, dans un milieu clos comme une salle de classe. Alors, devant une grande audience de plusieurs millions d’habitants…

 

 Toute ressemblance avec une situation actuelle est involontaire, fortuite, et…euh…impensable…ouais, merde…je pense que cela se dit ainsi! Oh et puis zut!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s