Un week-end d’extrême-droite européenne


 

Pour ce qui est des élections françaises, suivre les multiples et moultes analyses qui font les couvertures des différentes presses, écouter les experts sur les ondes et voir les spécialistes qui se remplacent les uns derrières les autres sur les plateaux TV.

Si en douce Helvétie, le parti populiste d’extrême-Droite UDC le bien nommé continue à perdre des voix au profit d’une Droite plus dure, cela ne l’empêche pas de lancer l’initiative la plus aberrante de l’histoire, à savoir voter sur chaque décision gouvernementale. On voit bien là la stratégie de puiser des voix dans l’électorat des personnes âgées touchant leur retraite qui tiennent bien à en profiter, et chez les jeunes ayant leur premier job qui ne désirent pas partager leurs premiers deniers avec les rentiers invalides, les chômeurs, les assistés et les vilains étrangers, bref, tous ces citoyens de seconde zone qui parasitent le système, selon l’ «Union Des Conspirationnistes». Ce qui veut dire qu’à côté des multiples votations sur des projets de loi chaque année (et qui acquiert un certain pourcentage de participation selon les projets), le citoyen devra se pencher sur les 500 traités supplémentaires que le Gouvernement signe chaque année avec ses partenaires internationaux. L’année bi-textile ne comptant que 365 jours et que cela nous plombe déjà de découvrir le piège qu’il y a derrière chaque votation trimestrielle, difficile d’imaginer de consacrer plus de plusieurs heures sur un texte et demi par jour pour chaque accord passé avec les méchants étrangers. Seuls, quelques retraités politisés (qui n’auraient rien d’autre à faire), pourraient se prononcer par voie démocratique en regardant son porte-monnaie. Les autres auront le choix de suivre certains partis ou s’abstenir. Et c’est bien sur les abstentionnistes que compte l’UDC pour imposer sa stratégie. Sans compter les voies médiatiques acquises aux mécènes de Droite très à droite qui titrent sur ce qui se passe en Europe pour faire frissonner les citoyens de ce si joli pays de la montre et du chocolat.

Mais allons gaiement en Hollande, pas chez François, mais dans le pays aussi connu sous le nom de Pays-Bas et dont les habitants sont des Hollandais, ou Néerlandais, ou plus anciennement des Afrikaaners, les colons de l’Afrique du Sud qui eussent pratiquer l’apartheid dans cette pointe du continent.

Le Néerlandais peut prêter à confusion, car c’est plutôt le nom d’une langue qui est pratiquée dans ce qui fusse été le Benelux (3 monarchies: Belgique, Pays-Bas et Luxembourg, pour les djeunzs).

Dooonc, ce week-end a aussi été difficile pour le Gouvernement néerlandais mis en péril par un certain Geert Wilders, personnage islamophobe haut en couleur brune, grand poto de Freysinger (l’un des rares UDC suisse-romands qui a encore une tribune), déjà cité dans certains articles parus dans FAICMFSF, le site qui essaie de vous renseigner au mieux sur la montée de l’intégrisme international et qui est complètement dépassé par les événements.

Geert Wilders lâche ainsi la coalition d’avec le parti de Centre-Droite pour une vague question budgétaire européenne récurrente, à savoir réduire le déficit de la dette publique en votant une politique d’austérité avec majoration de TVA, gel des salaires des fonctionnaires, coupes dans la santé (évidemment) et une retraite à 66 piges. C’en est trop pour le tribun qui désire «protéger» le même électorat d’une Europe vieillissante avec le slogan qui tue: «Ce seront encore les personnes âgées qui verront leur porte-monnaie se vider au nom de Bruxelles!» Puis de demander ainsi de nouvelles élections le plus rapidement possible sans prendre en considération que son électorat s’effrite…A ce qu’on dit…

 

Saloperie!! Il y a même des images sympas impossibles à capturer et qui déroutent les internautes…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s