2011, année de la maltraitance enfantine en Suisse!


 

Mazette, qui l’eut cru! Pourtant les chiffres sont tombés, en faisant mal au Q, et ce ne sont pas moins de 1’180 enfants qui ont été soignés dans les cliniques pédiatriques, soit une augmentation de 28% par rapport à 2010. Ces cas ne représentant que les gosses qui ont fini dans un hôpital, donc recensés. Et ce n’est pas tout puisque ce ne sont que 18 hôpitaux sur 27 qui ont donné des chiffres!

Le 75% des gosses violentés l’ont été dans le cadre familial, ce qui remet en cause les paillassons et autres effigies stupides crochées sous le judas de la porte d’entrée où est marqué en lettres dégoulinantes de kitch: «Home, sweet home!»

 

 

Allez, quelques chiffres:

Sur les 1’180 gamins, un enfant sur cinq a moins d’un an, soit (mmmhhh 1’180 / 5 =…) 236 pleurnichards à qui on a fermé leur grande gueule à coups de savate. Et ce n’est pas plus mal! Il faut commencé tôt, parce que plus ça grandit, plus ça fait de bruit ces petites bêtes!

Trois enfants sur cinq avaient entre zéro et 6 ans, et c’est là que les chiffres officiels font chier! Car comment calculer cela?! Il y a 236 fripouilles maltraitées qui ont moins d’une année. Sur ces 236 monstres, il faut trouver lesquels ont moins de 6 mois! Combien cela fesse de merdeux(ses) de 1 an et 1 jour à 6 ans pile?! Une équation à deux inconnues et à résoudre pendant les vacances d’été pour celles et ceux qui ont envie de réviser avant de rentrer en gymnasiale, et toc! Une occase pour avoir la paix et ne pas entendre les basses des différentes sonos faire trembler tout le bâtiment cet été!

Mais il n’y a pas que ces insupportables petits monstres de 0 à 6 ans. Il y a aussi les autres et c’est normal, l’âge ingrat ne s’arrêtant malheureusement pas à 6 piges! Or les différents groupes de travail se sont penchés sur:

347 cas de mauvais traitements corporels

335 cas de négligences

291 cas d’abus sexuels

202 cas de mauvais traitements psychiques.

Soit un total de 1’175 cas. Selon les chiffres, il n’y aurait pas moins de 1’180 enfants maltraités. Donc où sont encore passés cinq foutus gosses qui manquent à l’appel!

Ce sont les garçons ayant subi des brutalités qui figurent en tête de peloton à une nette majorité: 60,8% ont reçu des soins ambulatoires alors que 39,2% sont restés à l’hôpital pour des soins stationnaires.

Mais rassurez-vous les filles, vous n’êtes pas en reste puisque vous ramassez la palme des 75 % pour abus sexuels!

Il ne reste que les chiffres sont assez vagues puisque les statistiques ne mentionnent qu’une seule fois qu’il s’agit d’enfants de 0 à 6 ans sans préciser si ce n’est que cette tranche d’âge qui est touchée pour le reste des cas recensés. Il serait intéressant de savoir à quel âge cesse-t-on d’être un(e) sale môme!

Phénomène de société…ou un tabou qui tombe…

D’observer encore quel sera l’impact de Eurofoutre sur les gamins…

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s