Le conflit des Asturies, Espagne, mais késako encore?


Les Asturies, ou Principauté des Asturies, est une région autonome au nord de l’Espagne, comme montré sur la carte ci-joint.

Carte, siouplè!

Merci!

Les villes principales sont Gijòn, Oviedo, Siero et Langreo. Pourquoi parler de ces communes, c’est qu’il existe un conflit dont on entend peu parler et pourtant les affrontements entre mineurs des mines de charbon et les forces de la Gardia civile sont de plus en plus violents.

Pourquoi les grévistes montent-ils aux barricades?! C’est que la restructuration des mines de charbons espagnoles dure depuis 20 ans, mais une petite quarantaine permet de faire vivre près de 8’000 mineurs et une économie parallèle qui elle, fait vivre 20’000 à 30’000 habitants de la région. Certes, il fusse prévu que les mines non rentables soient fermées d’ici 2018. Mais parmi les multiples plans d’austérité instaurés par le Gouvernement Rajoy pour retrouver un peu de crédibilité auprès de ses partenaires européens, il en est un qui annonce une réduction de l’aide publique de 63% dans le secteur minier en ce joli mois de mai 2012, soit une subvention de 111 millions d’euros en lieu et place des 301 millions en 2011. Ce qui mit le feu aux poudres et des mouvements de grève musclés apparurent.

Image, siouplè!

Mineurs s’exerçant au lance-patates.

 

Les conflits s’intensifient, mais Rajoy ne plie pas…et les mineurs non plus. Ces derniers bloquent certains même certains axes en incendiant de vieux pneus, ce qui n’est pas bon pour la couche d’ozone et les particules fines, d’où le port de la cagoule! Et c’est pas tout, c’est que ce 5 juin 2012, c’est une gamine de 5ans qui se ramasse une balle en caoutchouc, munition réservée aux forces de police, et ce, en pleine poire. C’en est trop pour que la petite victime devienne le symbole de l’oppression monarchique. 

Image, siouplè!

Gros titres des journaux

 

«Delegaciòn afirma que la pelota que hiriò a la niña presentaba marcas que hacen «presuponer que pudo ser reutilizada por los alborotadores» En français: «La délégation a dit que la balle qui a frappé la jeune fille a montré des signes que ladite délégation assume que les émeutiers pourront la réutiliser avec leur mortier de pacotille» (et non: «la délégation affirme que la pelote qui irrita la petite fille est supposée venir des mines réutilisables pour les albatros»)

Toujours est-il que deux colonnes de mineurs sont parties le 22 juin 2012, l’une de Castille, de Leon et des Asturies, l’autre d’Aragon, partie nord-est de l’Espagne. Elles doivent arriver à Madrid aujourd’hui à Madrid pour dire deux mots au Gouvernement espagnol qui, pour sûr, voudra bien les écouter mais ne bougera pas le petit doigt. Cet événement est prévu pour le mercredi 11 juillet car ces centaines de miniers auront quand même parcouru 500 km à pied, ce qui fait une sacrée trotte. Laissons-les se reposer et attendons patiemment ce qui va se passer lors de cette agape à laquelle nous apportons tout notre soutien!

 

 

 

 

Panne et déréglamentation…


 

Une panne générale ayant bloquée votre rédactrice de ce billet sur son oreiller, puis une panne informatique ayant bloqué le système de démarrage de son foutu PC, il fut de bon ton que cet article ne portasse pas sur n’importe quoi. C’est pourquoi il fusse choisi de faire paraître un billet sur «Contre la déréglementation» plagié honteusement sur le site «Allez savoir» de l’Université de Lausanne dont voici l’introduction et le 1er paragraphe:

Intro:

En 2001, alors qu’il était doyen de l’Ecole des HEC de l’UNIL, le professeur Alexander Bergmann critiquait l’idée de laisser le marché imposer sa loi. Son essai éclaire à posteriori l’actualité de la crise financière. Extraits choisis.

1er paragraphe:

La Sainte Alliance entre les multinationales et les organisations internationales [Fonds monétaire international (FMI), Banque mondiale et Organisation mondiale du commerce (OMC), ndlr] s’est forgée à travers de multiples rencontres qui confèrent aux unes et aux autres une légitimité de sorte à façonner le monde de demain à leur guise. Mais toutes ces rencontres ne sont en réalité que les manœuvres de lobbying et de propagande: Forum économique de Davos et de Crans-Montana, Transatlantic Business Dialogue et Geneva Business Dialogue, etc…

(Davos, Crans-Montana et Geneva étant de petites villes de douce et bucolique Helvétie.)

 

C’est très court, mais la suite du condensé peut être lue sur cet excellentissime site

 

 

Activités sur les groupes FAICMFSF du 1 au 7 juillet 2012


Groupe : Ces lobbys qui nous veulent du bien

 

geneghys started the forum topic La Révolution de la Nature contre Monsanto…et toc! Le 28 juin 2012

Nosotros.incontrolados started the forum topic L’EURO N’EST PAS EN FAILLITE, BIEN AU CONTRAIRE: IL FAIT EXACTEMENT CE POURQUOI IL A ÉTÉ CRÉÉ:NUIRE!  Le 4 juillet2012

 

faicmfsf created the Groupe : Les Feuilles Soyeuses du Foutre le 3 juillet 2012

 

Nosotros.incontrolados started the forum topic « Les Feuilles Soyeuses du Foutre »…Une revue de « cingléEs »?  le 3 juillet 2012

Nosotros.incontrolados replied le 3 juillet 2012

Nosotros.incontrolados replied le 3 juillet 2012

Nosotros.incontrolados started the forum  Les Feuilles Soyeuses du Foutre. Page 2 et RAOUL PETITE.  Le 3 juillet 2012

faicmfsf replied to the forum topic Les Feuilles Soyeuses du Foutre. Page 2 et RAOUL PETITE. Le 3 juillet 2012

Nosotros.incontrolados posted an update in the group le 3 juillet2012

deufr replied to the forum topic « Les Feuilles Soyeuses du Foutre »…Une revue de « cingléEs »?  Le juillet 2012

Nosotros.incontrolados replied to the forum topic « Les Feuilles Soyeuses du Foutre »…Une revue de « cingléEs »? Le 4 juillet 2012

deufr replied to the forum topic « Les Feuilles Soyeuses du Foutre »…Une revue de « cingléEs »? Le 4 juillet 2012

 

Groupe Nucléaire

 

Nosotros.incontrolados started the forum  l’ATOME DE SAVOIE DECOUVRE UN PETIT BIDULE, NOUS EN FAIT TOUT UN FROMAGE ET UN FILM ”X” !!!  le 5 juillet 2012

geneghys replied to the forum topic l’ATOME DE SAVOIE DECOUVRE UN PETIT BIDULE, NOUS EN FAIT TOUT UN FROMAGE ET UN FILM ”X” !!! le 5 juillet 2012

 

Groupe La vidéothèque FAICMFSF

 

geneghys started the forum topic JAFFA, la mécanique de l’orange  le 6 juillet 2012

 

Bonne lecture

 

 

 

ACTA mort, INDECT arrive…i-Thunes nique les Suisses


 

On ne peut que féliciter le vote des eurodéputés contre le traité d’anti-contrefaçon, ACTA de son petit nom, ceci avec un score absolu de 478 députés contre 39 pro-ACTA et 165 abstentions.

De mettre la petite photo du groupe qui fait tcheeze, ce qui nous ravit.

 

PHOTO DE FAMILLE

 

 

Ce qui ne veut pas dire que la propriété intellectuelle sur le net ne va pas être réglementée. Les politicards vont bien trouver autre chose pour régenter tout cela mais espérons, de façon plus intelligente. Comme des petites hausses mensuelles pour les droits d’auteurs ponctionnées sur les abonnements des télécommunications, comme cela se fait déjà en Suisse.

La Suisse, justement, qui se fait harceler par les USA pour que la Confédération lutte contre le téléchargement illégal. C’est l’hôpital qui se fout de la charité quand on observe qu’i-thunes, la célèbre plate-forme d’Apple demande à l’Helvéticus modernicus 25% de plus que ses voisins européens. Ce qui fait penser, quand on regarde les Allemands, que les Suisses sont devenus les vaches à traire du monde occidental et qu’on va chercher l’argent là où il est. Seulement voilà, si l’économie du pays roule, mes boules, cela ne veut pas dire que chaque Helvète possède une banque et une Rolex au poignet. Cessons de nous lamenter et regardons en bref la façon de procéder d’Apple, même par rapport à nos chers voisins. (Pour plus d’infos)

PETIT SCHEMA

 

En clair, le chanteur et la maison de disque gagne 8 balles par albums que ce soit dans l’UE où en CH (Confédération Helvétique, pour les intimes). Le reste tombe dans l’escarcelle d’Apple, sans qu’aucun droit d’auteur soit redistribué à l’artiste! Cela montre bien l’esprit rapiat de cette secte informatique et la soumission de leurs adeptes qui ne jurent que par cette marque exposée à tout va, que ce soit dans les pubs, les films, etc…

Mais revenons à ACTA enterré pas très définitivement! Car ce qui est gentiment mis en place est une surveillance internet nommée:

Projet INDECT : VIDEO

Et oui….il faut à nouveau se mobiliser…on ne nous foutera jamais la paix…et ce projet est financé de façon ou d’une autre, par nous, simple utilisateur.

PFFFF!

Grèce…où qu’il est, le bout du tunnel?


 

Le soulagement des Grecs aura été de courte durée. A peine le vote de confiance aux élites qui sont aux commandes du pays ont évité la crise d’une éventuelle sortie de l’euro, le gouvernement s’attend à une récession pire que prévue. Depuis 2010, les Européens et le FMI ont débloqué un prêt de 110 milliards d’euros, suivi par un 2 ème prêt de 130 milliards d’euros, suivi d’une effacement d’une dette de 107 milliards d’euros, ce à quoi la péninsule hellène s’est engagée à retrouver une croissance dès 2014. Mais voilà, malgré la troika infligée au peuple, le gouvernement grec n’arrive pas à honorer ses promesses et demande un délai de deux ans supplémentaire, ce qui fait dire à la patronne du FMI, Christine LaGrande: «Désolée, mais je ne suis pas du tout d’humeur à écouter vos jérémiades. Je veux avoir des faits, code barre!»

Le gouvernement grec doit aussi faire face à une police qui se lâche et devient de plus en plus violente, attaquant les mouvements pacifistes de façon complètement disproportionnelle et ce, avec des produits chimiques et des paralysants avant de les battre parfois à mort. Mais le manifestant gazé et battu peut toujours porté plainte contre brutalités policières en relevant le numéro de matricule qui se trouve à l’arrière du casque du flic qui lui fout la pâtée du jour, puis contacter un médecin et un avocat si les fonctionnaires de police le lui permet. Les personnes arrêtées, soit: les Grec(que)s soupçonné(e)s d’appartenir à des groupes armés, les migrants, les demandeurs d’asile, les marginaux et les Roms, ont cependant droit à un traitement de faveur puisqu’ils sont amenés dans un commissariat qui pratique la torture dans le cadre du Code pénal grec et sont ainsi protégées contre les forces d’«Aube dorée» qui ne sont pas aussi charitables. Enfin, charitables…

Il faut souligner le geste de ce parti d’extrême Droite, «Aube dorée» la bien nommée, qui a ouvert une épicerie aux «Grec(que)s de souche» les plus défavorisé(e)s.

Vidéo sur: http://www.bfmtv.com/grece-une-epicerie-solidaire-reservee-aux-actu30102.html

Une épicerie de façade qui cherche à couvrir l’activité quotidienne de plus en plus agressive de ces néonazis qui ont un fort besoin de se défouler et distribuent de grosses baffes aux immigrés, aux militants de Gauche et pourquoi pas, au simple péquin qui ose protester. Ces groupuscules devenus groupes tout court, s’organisent aussi des petits voyages tourisitiques dans tout le pays pour des raids en revendiquant qu’ils peuvent castagner qui ils veulent et quand ils veulent. Et que ça saute!

Pour en savoir plus, voir le site de Bella Ciao:

 

 

 

Hague, ça rêva, ça rêva, ça rêva!


Pour la première fois depuis le drame de Fukushima, le Japon remet en route les deux réacteurs nucléaires de la centrale d’Ohi, propriété de Kansai Electric Power, ceci pour éviter la pénurie d’électricité pour alimenter les climatisations que les Nippons font fonctionner à tout va, et on ne peut les en blâmer après les deux jours de canicule qui ont frappé la Suisse ce long week-end trop chaud et trop lourd.

 

 

C’est aussi à Caen (glups!) qu’Areva, propriétaire de l’usine de retraitement des déchets des centrales européennes a réceptionné à bras ouvert un train de combustibles hautement radioactifs en provenance des Pays-Bas fin juin 2012. Une aubaine pour cette centrale qui se préoccupe de son avenir depuis que ces anti-nucléaires font les cons pour trouver d’autres alternatives pour une énergie qui ne soit pas sale, n’en déplaise aux lobbys pro-nucléaires. Lobbys qui rappelons-le, soulèvent le spectre du chômage pour des milliers de travailleurs qui bossent dans ces usines de merde. Alors qu’après réflexion intense de la part de ces ouvriers, ces-derniers se rendraient compte que leur poste est assuré pour le démantèlement de ces centrales qui va durer sur des années, sans compter la surveillance des déchets entreposés on ne sait encore où, puisque personne n’en veut. Tiens donc! Sans compter la création de postes d’emploi pour les entreprises qui construiront de quoi alimenter nos postes TV et nos ordis dans un esprit d’énergie renouvelable. Mais bon! A quoi bon essayer de faire boire un âne qui n’a pas soif, hein?!

Toujours est-il que ce train bien silencieux a abandonné 6,7 tonnes de combustible nucléaire qui ont permis d’alimenter en électricité l’équivalent d’une ville de 350’000 habitants pendant un an. Mais pour Areva, ce géant du nucléaire français, les combustibles irradiés ne sont pas considérés comme des déchets, mais comme une matière réutilisable, comme le MOX, par exemple. Un «déchet» utilisé par la centrale Fukushima et cela, voir un article qui doit se trouver sur FAICMFSF, mais je ne sais où, peut-être sur un forum avec un peu de chance.

C’est que la Hague voit plus de 750 transports annuels de déchets merdiques au départ et à l’arrivée de son portail hyper protégé. Le calcul n’est pas difficile à faire, cela fait plus de deux transports par jour qui franchissent le seuil de ce fleuron industriel français. Et l’incident nippon du mois de mars 2011 fait craindre une baisse des cadences, donc moins de travail, moins d’esclaves payés un peu plus que les autres qui oeuvrent dans d’autres professions. C’est pourquoi la Hague compte sur les réacteurs de 3 ème génération, les fameux EPR au système de sécurité inégalé, comme celui qui se construit en Finlande, à Olkiluoto et qui devait être fonctionnel en 2009, puis 2011, puis 2012, puis fin 2013 pour enfin espérer une dernière date, celle de 2014…aux dernières nouvelles. Un EPR qui serait encore plus écologique puisque ces déchets ne serait que du tritium, un isotope radioactif lui aussi, mais moins longtemps.

AREVA essaie de rassurer ces ignares d’écolos en promettant un réacteur de 4 ème génération ou la grande illusion

La Hague voit donc son avenir avec une certaine inquiétude, ce qui n’est pas pour rassurer celles et ceux qui entendent le directeur technique qui répète à qui mieux mox: «Tenez bon la rampe!»

PDF: li_2012-06-28 Hague

 

 

 

ESPAGNE et le Sommet UE de l’hypocrisie !


 

C’est après un Sommmmmet riche en rebondissements que les dirigeants de la zone euro ont réussi à s’entendre sur un pacte de «relance de la croissance» à hauteur de 120 milliards d’euros. (C’est là que nous, nous pouffons, la BNS, ou Banque Nationale Suisse ayant, pour le simple joli mois de mai 2012, dépensé 60 milliards de patates pour maintenir le franc suisse à un niveau abordable…on a pas encore les chiffres pour le mois de juin 2012, et ce n’est pas plus mal, tiens!)

C’est l’Italie de Monti, autrement nommé «Super Mario», (autrefois soupçonné d’être impliqué dans une manipulation des comptes pour faire entrer la Grèce dans la zone euro, mais c’est du passé, n’en parlons plus!) et l’Espagne de Rajoy (ancien ou toujours franquiste?) qui s’en sortent avec leur fierté latine après avoir menacé de ne pas signer l’accord sur la «relance économique» du président de la République française, Mister Hollande, qui ont fait céder les pays comme celui d’Angela Merkel, l’Allemagne, pour un compromis qui laisserait aux banques européennes du sud le temps de respirer et de ne pas étouffer sous des taux d’intérêts beaucoup trop hauts pour des pays qui n’offrent plus de boulot.

Pendant ce sommet, les élus des peuples ont beaucoup parlé de banques, de finances, de bourses et de petits canapés au caviar. Mais qu’en est-il dans les faits?!

Si zojourd’hui nous nous concentrons sur les implications que ces décisions ont sur l’Espagne, Banxia, une des plus grande banque du pays, va pouvoir bénéficier des plans d’aide étatique aux dépends des habitants de la péninsule ibérique. «On ne prête qu’aux riches!», fameux dicton qui traverse les âges sans prendre une ride.

On savait les habitants dépossédés de leur maison suite à une montée subite des taux d’intérêts hypothécaires, que le taux de chômage pour les jeunes atteint le 50%, que les rentes des personnes âgées et des handicapés ont été revues à la baisse, que l’Etat a fait de sombres coupes dans le secteur de la santé, on n’ignore point non plus que depuis quelques mois, les écoliers doivent mettre un rouleau de PQ dans leur sac à dos. Mais ce que l’on ne sait pas encore, et beaucoup de personnes en difficulté attendent demain pour savoir à quelle sauce elles vont être bouffées, c’est qu’il est question que tou(te)s les Espagnol(e)s devront dorénavant mettre de leur poche pour avoir leurs médicaments. Y aura-t-il des exceptions? Y aura-t-il un plafond? Autant de réponses que nombre d’His-paniquent redoutent déjà d’entendre ou de lire demain dans la presse. Car pour celles et ceux qui connaissent ce que la suppression d’un apport médicamenteux veut dire, c’est à se demander pourquoi dans ce pays si attaché au catholicisme avec toutes ses positions contre l’euthanasie ou suicide assisté, contre le suicide tout court et contre l’avortement remboursé par les caisses, on applique pareil traitement de faveur aux malades qui restent en vie. Parce qu’il faut bien l’avouer, dans certains…certains…beaucoup de ces cas, la chimie leur permet d’obtenir un certain confort de vie, n’en déplaisent aux «new age» avec leur thérapies naturelles qui ne fonctionnent que sur des gens en bonne santé.

De plus, lorsqu’on sait que les douleurs chroniques amènent presque obligatoirement à un état qu’on peut qualifier de dépressif, et cela paraît compréhensible me semble-t-il, ce sera peut-être dorénavant au malade de choisir quel médicament il lui faudra pour subir et accepter cette injustice sociale supplémentaire. Pour tou(te)s celles et ceux-là, le match de l’Euro-foutre opposant l’Italie à l’Espagne de ce soir n’est de loin pas leur priorité principale et on les comprend! Les gens «saints» de corps et d’esprit pourront toujours manifester leur joie ou leur dépit, «Gracias a Dios» ou «Cojonès», cela dépend du résultat, et traiter les «je m’en foutre-istes» de gâches-métier!

 

Quoiqu’il en soit, on attend aussi ce qui va se décider demain pour cette fange indésirable et d’être de tout coeur avec ces malades qui coûtent toujours trop!

Banxia, elle, pourra peut-être retrouver son souffle après un emphysème qui asphyxie les petits propriétaires-locataires expulsés menu-militari de leur logis.