M. Erdogan cogne les médias turcs pour l’interrogation sur l’affaire du Jet abattu


Article de Beyithan Yurtseven, le 8-9 juillet 2012

Le Premier ministre turc Tayyip Erdogan s’adresse aux membres du son parti (AKP) au cours d’une réunion au parlement turc à Ankara

A propos de cet article

Dans un récent discours, le Premier ministre turc a accusé les chroniqueurs qui remettaient en question le rôle du gouvernement dans l’affaire d’un avion de chasse abattu par la Syrie d’être « irresponsables » et non de réels « enfants du pays. »

Dans les pays démocratiques, on ne peut pas insulter ceux qui posent des questions. Plutôt que de les maudire, les responsables sont censés leur fournir des réponses.

Il est difficile d’écrire sur un autre sujet alors que la crise fait rage entre la Syrie et la Turquie.

Certains chroniqueurs en Turquie, qui ont écrit des articles en remettant en question la mission du jet F-4 abattu par la Syrie et de la politique entre la Turquie et la Syrie, ont trouvé une place importante dans le discours du Premier ministre à la communauté internationale. M. Erdogan a déclaré: «En tant que politiciens, nous ne pouvons pas ramper comme vous! Mis à part quelques exceptions, vos stylos sont vendus à certains quartiers. Toutefois, cette volonté politique s’engage au peuple et à Dieu.» Il ne s’arrête pas là. Traitant les chroniqueurs comme s’ils étaient des « Croisés », il a ajouté: « Je vois qu’il y a des chroniqueurs qui visent à détourner la question. Ils sont impitoyables et imprudents. C’est comme s’ils n’étaient pas des enfants de ce pays. » 

C’était sa réaction à ceux qui ont osé poser quelques questions sur le sujet de la politique de la Turquie sur la Syrie, les qualifiant de sycophantes impitoyables et de collaborateurs du régime syrien. Si le premier ministre avait rendu public les enregistrements des systèmes radar après l’incident, personne n’aurait affirmé que le jet a été abattu dans l’espace aérien syrien. Dans tous les cas, même ceux qui ont écrit sur cette question à partir de ce point de vue ont toujours précédé leurs articles avec l’avertissement: «Si les revendications syriennes sont vraies …»

Aucun chroniqueur n’a affirmé que la Syrie a eu 100% raison dans ses accusations . Ils ont tout simplement soulevé des questions concernant les missions véritables du jet. Dans les démocraties, en tant que premier ministre, vous ne pouvez pas insulter les gens, vous leur répondez. Être un chroniqueur ne veut pas dire être sympathisant aveugle des politiques du premier ministre. Leurs objectifs sont supposés informer le public afin que le gouvernement puisse être tenu pour responsable. Un régime qui n’a pas ce genre de responsabilités publiques est comme celui de Bachar al-Assad.

Le régime d’Assad est brutal et odieux, et de nombreuses personnes raisonnables ont le désir commun de le voir tomber. Si vous accusez ceux qui ont des opinions différentes sur la façon dont cela devrait se faire, ou sur le rôle de la Turquie dans ce processus comme ayant été «achetés», alors comment pouvons-nous discuter de la question, Monsieur le Premier ministre? L’opinion publique de ce pays ne se limite pas à celui qui prend en charge votre parti.

Pour condamner les journalistes dont les vues que vous n’aimez pas, c’est vouloir d’une démocratie de seconde classe. En Turquie, la nouvelle loi offre une image encore plus claire de la situation: « Le Premier ministre, ou un autre ministre assigné par le Premier ministre, peut imposer une interdiction temporaire sur la radiodiffusion et télédiffusion dans des circonstances qui mettent en danger la sécurité nationale ou l’ordre public. »

Puis quelqu’un qui accuse les journalistes de ne pas appartenir à ce pays, étant acheté et au service des acteurs étrangers, peut-il vraiment être un premier ministre d’un Etat démocratique?

Publicités

ACTA mort, INDECT arrive…i-Thunes nique les Suisses


 

On ne peut que féliciter le vote des eurodéputés contre le traité d’anti-contrefaçon, ACTA de son petit nom, ceci avec un score absolu de 478 députés contre 39 pro-ACTA et 165 abstentions.

De mettre la petite photo du groupe qui fait tcheeze, ce qui nous ravit.

 

PHOTO DE FAMILLE

 

 

Ce qui ne veut pas dire que la propriété intellectuelle sur le net ne va pas être réglementée. Les politicards vont bien trouver autre chose pour régenter tout cela mais espérons, de façon plus intelligente. Comme des petites hausses mensuelles pour les droits d’auteurs ponctionnées sur les abonnements des télécommunications, comme cela se fait déjà en Suisse.

La Suisse, justement, qui se fait harceler par les USA pour que la Confédération lutte contre le téléchargement illégal. C’est l’hôpital qui se fout de la charité quand on observe qu’i-thunes, la célèbre plate-forme d’Apple demande à l’Helvéticus modernicus 25% de plus que ses voisins européens. Ce qui fait penser, quand on regarde les Allemands, que les Suisses sont devenus les vaches à traire du monde occidental et qu’on va chercher l’argent là où il est. Seulement voilà, si l’économie du pays roule, mes boules, cela ne veut pas dire que chaque Helvète possède une banque et une Rolex au poignet. Cessons de nous lamenter et regardons en bref la façon de procéder d’Apple, même par rapport à nos chers voisins. (Pour plus d’infos)

PETIT SCHEMA

 

En clair, le chanteur et la maison de disque gagne 8 balles par albums que ce soit dans l’UE où en CH (Confédération Helvétique, pour les intimes). Le reste tombe dans l’escarcelle d’Apple, sans qu’aucun droit d’auteur soit redistribué à l’artiste! Cela montre bien l’esprit rapiat de cette secte informatique et la soumission de leurs adeptes qui ne jurent que par cette marque exposée à tout va, que ce soit dans les pubs, les films, etc…

Mais revenons à ACTA enterré pas très définitivement! Car ce qui est gentiment mis en place est une surveillance internet nommée:

Projet INDECT : VIDEO

Et oui….il faut à nouveau se mobiliser…on ne nous foutera jamais la paix…et ce projet est financé de façon ou d’une autre, par nous, simple utilisateur.

PFFFF!

Les Feuilles Soyeuses du Foutre. Page 2 et RAOUL PETITE.


FOUFFE POWER

(Raoul Petite)

 

 Françaises, Français, étrangères, étrangers, chers(es) clients(es) !

Faites donc tourner l’info, faites le buzz ……… Faites-lui tout !!!

De plus, en bonus gratuit, vous aurez l’air branchouille !!!!!!

12Le concierge des Raouls

(Présenté par Steph)

____________________________________________________________________________________

——————————————————————————————————————

Le club très fermé et à tous vents des « souteneurs bénévoles et inconditionnels des Feuilles Soyeuses du Foutre » secondés joyeusement par quelques frapaldingues ayant oignons et carottes sur rue

HPIM2742

http://nosotros.incontrolados.over-blog.com

189553663

 

Les rages de Josh du 34

images--29-[1]

www.Les bâtisseurs d’Abîmes.over-blog.com

 

mordicus

 

bonodoi

http://www.Descendre de l’arbre.over-blog.com

https://i1.wp.com/www.faicmfsf.org/wp-content/uploads/avatars/1/0f6df23078573c19d96a7ef359d6e198-bpfull.jpg

 

 

 

 

 http://www.FAICMFSF/GENEGHYS

 

Vous aussi renoncez à tarder davantage de venir soutenir cette initiative originale et furieuse

dont vous pourriez vous-aussi être les acteurs/trices anonymes et désinteresséEs…,

N’hésitez plus à signer ce qui n’est pas même un manifeste

et encore moins une profession de foi,


Envoyez donc un peu de pognon, des mots, des textes, des dessins, des toph’s,

des vidéos, du papier à rouler…

__________________________________

-(Steph)-

By nosotros.incontrolados

Magazine à retrouver sur le groupe: les Feuilles Soyeuses du Foutre

« Les Feuilles Soyeuses du Foutre »…Une revue de « cingléEs »?


Et enfin, sous la haute tige  posthume de la  présidence

de Olympe de Gouge:

 

 __________________

 » Les Feuilles Soyeuses du Foutre »

 
Périodique vengeur et  monstrueux

des Elles et des Ils

Jeux des contradictions
________________

Revue politique, littéraire, libertine, poétique, dadaïste, homo&hétéro, insolente, sensible, jouissiviste.
__________________________________

___________________________________________

Numéro ZERO-à-Arroser

_____________

soutenu inconditionnellement

par les membres et clitoris

de la bande

Nosotros.incontrolados

 

 Tous le dégoûts sont dans la pâture

———————————–

CRITICA AD MULIEREM

Jeanne-Charles (CHRONIQUE DES SECRETS PUBLICS)

CONDITIONS ET EVOLUTIONS DE LA SEXUALITE FEMININE

(Mary-Jeanne Sherfey)

De la misère en milieu féministe ou la pouffiasserie à visage humain

(Les Affranchies du Vieux-Monde)

La Révolution sexuelle

W.Reich )

 

La Fonction de l’Orgasme

W.Reich )

Trans-sexualités et splendeurs amoureuses

(Françoise d’Eaubonne)

Le premier mariage homosexuel célébré à Charlevile-Mezières

(Un terrible arrière-gout  certain de l’ennui conformiste  mais en en latin)
par
(Jean-Nicolas Arthur Rimbaud)

Etc
_______________

N° ZERO

 A vous de jouir!

 

Volez-le dans les gares!!! Abandonnez-le  dans les trains, les salles d’attente,

aux toilettes, les isoloirs à l’occasion d’élections

chez votre gynécologue ou votre dentiste….

 

 Vive la subversion!!!

Et volez aussi dans les plumes des idées reçues!

 

By nosotros.incontrolados

Les ébats des Viktor de l’Est


 

Hongrie :

 

C’est au premier ministre hongrois Viktor Orban, parti de la Droite Dure Fidesz qui, après avoir pris le contrôle total de la presse afin de mieux la museler, réhabilite des anciens nazis et réinstaure de culte de Miklòs Horthy, cela même dans les programmes scolaires.

Mais qui est ce Miklòs Horthy?, demandent déjà les grands naif(ve)s qui se sont abstenus des cours d’histoire pour aller tirer un joint derrière la façade principale du collège, à l’abri de tous visus. Miklòs ou, Mimi pour les intimes, fut un amiral de la flotte austro-hongroise lors de la 1ère guerre mondiale, celle qui a eu lieu de 1914 à 1918. C’est un aristocrate nationaliste qui en a une sèche contre les communistes et contre les juifs qu’il envoie en enfer. 1919, il devient le Régent de la Hongrie et instaure un régime autoritaire, avec ses lois antisémites, anti-communistes, anti-franc-maçonnistes. l s’inscrit ainsi dans l’air du temps avec les partis des différents pays comme l’Italie et l’Allemagne qui se réarme tranquillos. Puis commence la seconde guerre mondiale, celle de 1939-1945 et la Hongrie bénéficie du soutien des ses amis pour intégrer «l’Axe» (pas celui de Bush Jr, un plagiat celui-là!) jusqu’au jour en fin 1941 où un premier massacre de juifs commis par les forces SS fait 20’000 victimes sur sol hongrois. Ce qui n’est pas du goût de Mimi qui négocie dans l’ombre avec les forces anglo-américaines dès 1942 à Istanbul. C’est aussi pourquoi Horty perd un peu de son pouvoir au profit d’un certain Döme SztòJay qui a moins de scrupules et obéit plus facilement aux ordres des SS. 1944, c’est la Roumanie qui déclare la guerre à la Hongrie et à l’Allemagne. Et hop, elle ouvre ses frontières aux armées rouges venant de l’Est. Horty, arrêté par les Américains en 1945 en Bavière, ne sera pas jugé en tant que criminel de guerre et vivra au Portugal jusqu’à l’âge de 89 ans. Un Portugal où il y sera bien, puisque le «dictateur» de ce pays, Oliveira Salazar, le préservera de ceux qu’il n’aime pas.

 

Roumanie :

 

Le premier ministre Victor Ponta, Gauche très à gauche, est accusé d’avoir plagié sa thèse de doctorat. «C’est parce que j’ai oublié de mettre les guillemets dans les passages précités» se défend-il pour expliquer que la moitié de sa rédaction n’est autre que du copié-collé. Cela ne nous surprend qu’à moitié puisque le plagiat est instauré depuis l’époque Ceausescu, tout comme les mesures antidémocratiques réinstaurées dans ce pays. Les personnes qualifiées sont démises de leurs fonctions, comme le directeur des Archives nationales, puis limogeage de la direction de la télévision publique, et les Roumains attendent le sort des dirigeants des institutions culturelles et artistiques roumaines. Une «épuration minable», aux dire du réalisateur Cristian Mungiu qui a été récompensé à Cannes, cette année encore.

Mais qui est donc Ceausescu?, demandent déjà les mêmes grands naif(ve)s qui se sont abstenus des cours d’histoire pour aller tirer un joint derrière la façade principale du collège, à l’abri de tous visus.

Nicolae Ceausescu a été le principal dirigeant de la Roumanie de 1965 à 1989, lors de la révolution qui abattit le «Mur de Berlin, tout un symbole», Il fut surnommé «Ninique» par sa femme Elena bardée de diplômes tous aussi fictifs les uns que les autres, mais aussi «le Conducàtor», «le Génie des Carpates» ou «le Danube de la pensée», c’est pour tout dire…et surtout écrire n’importe quoi! Fils de cordonniers, «le Danube de la pensée» grimpa les échelons jusqu’à devenir le premier homme du pays en 1965 où il fut très populaire dans les milieux de Gôche et très bien vu par le Kremlin, jusqu’au jour où il condamna l’invasion de la Tchécoslovaquie, ce qui lui donnera bonne figure à l’Ouest. Tout cela lui monta à la tête et il instaura le «culte de la personnalité», maladie connue par tous les dictateurs, qu’ils soient de Gôche ou de Droâte. Et que tout le monde autour du couple se voit affligé de titres universitaires et honorifiques, avec privilèges à la clé. S’en suivirent les dérives de tous cultes de personnalité qui provoquent la chute de ces régimes autocratiques. Le couple Ceausescu se verra fusillé le 25 décembre 1989 (un Noël en plus) après un procès record de 55 minutes. Une heure en tout, procès, descente dans la cour et fusillade inclus. L’heure des forfaits avait commencé…

 

 

 

Les livres électroniques: une bibliothèque déjà condamnée!


 

Le tournant dans le livre numérique n’est certes pas une bonne affaire pour les lecteurs. On pourrait même nommer cette réforme électronique comme un piège à con électronique. En effet, il fut un temps où il fut possible de passer en librairie, d’acheter son bouquin et, une fois fini et gribouillé par des notes, on pouvait le prêter.

Qu’en est-il du nouveau mode de partage du savoir sur ces tablettes qui font rêver les geeks?!

Nous allons dorénavant vers les livres sous l’aspect de fichiers dits propriétaires, c’est-à-dire qu’ils sont faits comme des composants de chaque acteur du Net. Rien compris? Par grave, on va donner un exemple:

Amazon a son propre format propriétaire .AZW, format qui ne pourra jamais être lu par Apple qui a lui même son propre format qui ne pourra jamais être lu par une autre machine. Le but est donc de lier l’utilisateur par l’achat d’une bécane à son propre fournisseur de livres.

Par contre Google-livres. qui a numérisé plus de 20 millions d’ouvrages dont 4 millions sont dans le domaine publique, sont sous des formats libres ou .PDF selon les nuances, ou encore le format qui semble s’imposer: le format EPUB. Aux constructeurs de tablettes de se mettre d’accord et d’utiliser en format ouvert à tout le monde: le format EPUB.

En attendant, le consommateur se voit lié à son seul éditeur: Amazon ou Apple.

Mais voilà, ces fichiers contiennent un DRM qui n’est autre qu’un verrou électronique censé assurer la gestion des droits. Ce qui est le cas des 80% des livres numériques vendus. Ces verrous ne permettent pas la copie illégale d’ouvrages, de livres, de films, de disques etc.., mais cela implique des dérives commerciales et des dérives économiques liés à ces DRM.

Quels sont ces types de dérives?

D’abord, de rendre l’utilisateur captif, c’est-à-dire que pour des livres vendus par Amazon, on ne pourra les lire que sous son propre profil KINDLE. Plus possible de prêter un livre comme auparavant.

Le DRM a 3 acteurs: le détenteur des droits sur le document transmis, puis il y a le document lui-même et enfin un utilisateur bien précis. Ce qui veut dire que le DRM reste un fichier aux mains du détenteur de droit et d’un utilisateur bien précis. Plus de prêt, plus de vente, plus de dons. Le DRM ne sera pas reconnu par le KINDLE de votre enfant, de votre ami et patati et patata. Le DRM est un contrat unique entre le fournisseur et un utilisateur. Cet utilisateur ne pourra même pas transmettre le fichier entre deux tablettes, une avec Amazon et une Ipad, ou deux tablettes de même type. Tout essai de contourner ce fichier pour qu’il soit utilisable sur une autre bécane fait de l’utilisateur un pirate voire un délinquant numérique. Même en prêtant la tablette, avec le nouveau système de liseuse peut permettre au fournisseur d’effacer le fichier mis à disposition de l’utilisateur. Egoïste, va!

Et de citer un précédent avec Amazon qui a diffusé «1984 de Georges Orwell» alors qu’il n’avait pas les droits d’auteurs. Du coup, Amazon a effacé tous les Kindles liés à cet ouvrage et tous les lecteurs et étudiants qui avaient pris des notes et des commentaires sur ce livre ont retrouvé leur travail effacé et becs de gaz. Amazon a évoqué une erreur de manoeuvre, mais cela laisse entrevoir tout ce qu’on peut faire avec ce type de contrat, comme appliquer l’interdiction d’un livre, for exemple.

Il est donc aventureux de se constituer une bibliothèque avec ces livres électroniques, car il y a de fort risques de se retrouver avec des trous dans les rayonnages de sa bibliothèque numérique. De plus, et ce n’est pas une mince affaire, il faut penser au formatage de ces ouvrages lors des mises à jours de nouveaux formats de lecture. Ce qui lie encore plus l’utilisateur à son éditeur, Amazon ou Apple qui visent à fidéliser, voire lier son utilisateur avec la possibilité de lire son ancien format, d’une durée de vie de 3-4 ans, avec de nouveaux logiciels qui vont automatiquement se modifier. Mais à force de reformatage, le contenu intellectuel sera perdu.

Les liseuses numériques sont donc plus avantageuses pour les canards en lignes, mais pour le livre numérique, il va y avoir problèmo tôt ou tard et il faut en être conscient avant de se lancer dans la confection d’une bibliothèque virtuelle qui n’a pas d’avenir….

 

 

Une initiative qui veut durcir l’interdiction de fumer: de quoi tousser!


 

A peine les votations du 17 juins balayées par le peuple qui dit «NON» à double-majorité pour des lois à la con, voilà-t-il pas qu’un groupe de citoyens genevois lance son initiative fédérale pour interdire les fumoirs ainsi que de fumer dans les lieux publics clos, sauf dans les taules et quelques cas pour des personnes âgées vivant dans les EMS (ou Etablissement Médical Assisté). Bon! Ben, celle-là, on la connaissait, puisqu’elle est appliquée et que les fumoirs self-service ne sont pas légion dans nos contrées. Et se confiner entre fumeurs dans un espace restreint empli de brouillard tabagique est encore les oignons de ceux qui aiment s’y retrouver, non?!

Mais si cette initiative, qui de prime abord ne bouge rien à ce qui se passe actuellement, vise un changement notable et fait à nouveau friser l’apoplexie aux adeptes de l’herbe à nicot. Ce petit cénacle, soucieux de son petit confort, veut étendre l’interdiction de fumer dans les espaces ouverts. Entendons par là qu’il serait interdit de s’en griller une et ce, sans que les volutes de nos chères, très très chères cigarettes, atteignent les naseaux des gens malades, des enfants et des personnes âgées. Notre population vieillissante allant en s’accroissant, pas facile de faire un tour sans croiser un(e) vieux(ielles) et devoir jeter fissa fissa son mégot à terre et écraser cette tige qui fait du bien alors qu’on vient à peine de l’allumer. 40 cts qui finissent en bouillie sous la semelle…de quoi suffoquer de rage!

Cette loi s’appliquerait donc, par exemple, aux arrêts de bus où les jeunes mères regardent le ou la clopeur avec dédain alors qu’elles tournent leur poussette dans le sens contraire du paria qui a osé s’en allumer une en attendant le transport publique. ET CE, au bord d’une route à 4 voies, bordées de feux de signalisation virant plus facilement au rouge qu’au vert, laissant un amalgame de véhicules qui ne coupent pas leur moteur en attendant d’avancer 50 mètres avant de s’arrêter à nouveau. Bagnoles occupées à 90% par un seul passager: le conducteur! Et sur cet amas de caisses multicolores qui puent, un nombre important de ces nouveaux véhicules qui tournent au DIESEL.

De nous sussurer aussi que bon nombre de ces nouveaux DIESEL sont munis de filtres à particules fines qui retiennent le 99,9% des suies. On sera rassuré quand on nous avouera que ces filtres se changent souvent, au même titre que tous les filtres, c’est-à-dire beaucoup plus souvent qu’on voudrait nous le faire croire. Tous comme les pots catalytiques d’ailleurs ainsi que les filtres de climatisations, que ce soit ceux des hôpitaux,véhicules et autres complexes publiques!

Mais ne cédons pas à ces rhétoriques aisées visant ces voitures vitales, ces climatisations indispensables, ces Fukushima destructeurs et divers polluants autrement plus nocifs que la cigarette, (omettons volontairement tous les pollens et autres saloperies naturelles), et examinons maintenant comment mettre en pratique cette nouvelle initiative à la con! Si le ou la fumeur(se) arrive encore à distinguer un vieillard d’un gamin, comment appliquer cette loi pour les malades?! Faut-il que ces derniers(ères) portent un post it sur le front ou un badge délivré par un système de santé agréé? Une sorte de code-barre distinguable par les nouveaux mobiles qui alertent qu’un(e) patient(e) se trouve à proximité?

Finalement, ne sont-ce pas les anciens fumeurs qui emmerdent ceux qui ont décidé de ne pas arrêté comme eux. Car quand on y regarde de plus près, ce ne sont pas ceux qui n’ont jamais fumé qui causent le plus de problèmes. Ces non-addictes s’élèvent même contre cette nouvelle loi liberticide. Mais ce sont bien ceux qui ont arrêté qui veulent légiférer le plus, soit parce que la fumée leur est désagréable…soit cette abstinence leur pèse et les douces volutes bleutées leur donnent trop envie d’en retirer une!

 

 

Et une spéciale pour Steph 😉