Le conflit des Asturies, Espagne, mais késako encore?


Les Asturies, ou Principauté des Asturies, est une région autonome au nord de l’Espagne, comme montré sur la carte ci-joint.

Carte, siouplè!

Merci!

Les villes principales sont Gijòn, Oviedo, Siero et Langreo. Pourquoi parler de ces communes, c’est qu’il existe un conflit dont on entend peu parler et pourtant les affrontements entre mineurs des mines de charbon et les forces de la Gardia civile sont de plus en plus violents.

Pourquoi les grévistes montent-ils aux barricades?! C’est que la restructuration des mines de charbons espagnoles dure depuis 20 ans, mais une petite quarantaine permet de faire vivre près de 8’000 mineurs et une économie parallèle qui elle, fait vivre 20’000 à 30’000 habitants de la région. Certes, il fusse prévu que les mines non rentables soient fermées d’ici 2018. Mais parmi les multiples plans d’austérité instaurés par le Gouvernement Rajoy pour retrouver un peu de crédibilité auprès de ses partenaires européens, il en est un qui annonce une réduction de l’aide publique de 63% dans le secteur minier en ce joli mois de mai 2012, soit une subvention de 111 millions d’euros en lieu et place des 301 millions en 2011. Ce qui mit le feu aux poudres et des mouvements de grève musclés apparurent.

Image, siouplè!

Mineurs s’exerçant au lance-patates.

 

Les conflits s’intensifient, mais Rajoy ne plie pas…et les mineurs non plus. Ces derniers bloquent certains même certains axes en incendiant de vieux pneus, ce qui n’est pas bon pour la couche d’ozone et les particules fines, d’où le port de la cagoule! Et c’est pas tout, c’est que ce 5 juin 2012, c’est une gamine de 5ans qui se ramasse une balle en caoutchouc, munition réservée aux forces de police, et ce, en pleine poire. C’en est trop pour que la petite victime devienne le symbole de l’oppression monarchique. 

Image, siouplè!

Gros titres des journaux

 

«Delegaciòn afirma que la pelota que hiriò a la niña presentaba marcas que hacen «presuponer que pudo ser reutilizada por los alborotadores» En français: «La délégation a dit que la balle qui a frappé la jeune fille a montré des signes que ladite délégation assume que les émeutiers pourront la réutiliser avec leur mortier de pacotille» (et non: «la délégation affirme que la pelote qui irrita la petite fille est supposée venir des mines réutilisables pour les albatros»)

Toujours est-il que deux colonnes de mineurs sont parties le 22 juin 2012, l’une de Castille, de Leon et des Asturies, l’autre d’Aragon, partie nord-est de l’Espagne. Elles doivent arriver à Madrid aujourd’hui à Madrid pour dire deux mots au Gouvernement espagnol qui, pour sûr, voudra bien les écouter mais ne bougera pas le petit doigt. Cet événement est prévu pour le mercredi 11 juillet car ces centaines de miniers auront quand même parcouru 500 km à pied, ce qui fait une sacrée trotte. Laissons-les se reposer et attendons patiemment ce qui va se passer lors de cette agape à laquelle nous apportons tout notre soutien!

 

 

 

 

Québec: le conflit estudiantin


 

Sont-ce les effets du Gulf Stream qui font que les nouvelles outre-Atlantique nous arrivent par vagues lors de grosses marées? Toujours est-il qu’il existe, au Québec, la partie francophone du Canada, une manifestation qui prend en ampleur comme en connerie de la part des autorités. Et les étudiant(e)s en grève depuis bientôt 14 semaines se voient infliger des sanctions de plus en plus lourdes qu’on pourraient même qualifiées d’inepties.

Le tout a commencé par des hausses des coûts d’écolages universitaires qui endetteraient encore plus celui ou celle qui a fini son cursus. Une certaine Madame Beauchamp, qui a légitimé une loi répressive, a démissionné depuis, histoire de filer à l’anglaise.

Mise à part l’augmentation des coûts d’écolage, regardons de plus près pourquoi ces étudiant(e)s manifestent et quelles lois répressives sont mises en place pour éradiquer et mettre au pas ces ingrat(e)s de jeunes qui osent lancer des cocktails Molotov contre les bagnoles, Tabarnacle!

Pour ce qui est des nouvelles lois universitaires votée par l’Assemblée Nationale Québequoise, le fichier PDF sera ajouté en fin de ce billet dominical afin que celles et ceux qui adorent lire les articles juridiques y prennent du plaisir si ils ou elles s’emmerdent.

Mais voilà les mesures prises d’urgence pour contrer le mécontentement estudiantin jusqu’en juillet 2013:

  • Toutes les sessions hiver-été 2012 sous le coup d’une grève estudiantine seront suspendues. (On comprend pourquoi l’augmentation de l’écolage passe mal!)
  • Si les étudiant(e)s veulent poursuivre les cours, ils ont jusqu’au 15 juin 2012 pour le faire savoir. Un délai extraordinaire fixé au 30 septembre permettra d’évaluer si les étudiant(e)s veulent bien se mettre au pas ou non.
  • Tout salarié(e) doit accomplir les devoirs attachés à sa fonction et effectuer son travail selon l’horaire prévu, à l’exception de celles et ceux qui ont démissionné, qui ont été congédié(e)s, qui ont été suspendu(e)s ou qui se prévalent de leur droit de retraite. (Sic!)
  • Aucune personne n’a le droit de déranger un service d’enseignement.
  • Il est interdit d’ empêcher quiconque d’aller aux cours, que ce soit un(e) élève ou un(e) professeur. C’est pourquoi, tout rassemblement est interdit à moins de 50 mètres d’un établissement d’enseignement.
  • Afin d’assurer l’ordre et la sécurité publique, la personne, le groupe ou l’organisme qui veut organiser une manifestation de plus de 10 personnes doit fournir certaines informations aux autorités et ce, 8 heures avant l’événement. Ces informations sont: la date, l’heure, le lieu, l’itinéraire, les moyens de transports utilisés et s’y tenir, ceci afin que les forces policières déployées à cet effet ne soient pas surprises par un changement de programme.
  • Les associations ou groupes d’étudiant(e)s qui foutent la merde seront sanctionnés par le ministre qui peut ordonner une fermeture temporaire de l’établissement. En gros, les étudiant(e)s seront responsables de l’ordre dans les cours.
  • Les associations étudiantes, fédérations d’associations et associations de salarié(e)s seront responsables des préjudices et passeront à la caisse.

On passe aux amendes, c’est plus rigolo!

  • 1’000$ à 5’000$ pour quiconque contrevient aux articles précédents.
  • 7’000$ à 35’000$ pour le ou la dirigeant(e), l’employé(e), le ou la porte-parole ou le ou la représentant(e) d’une association en milieu estudiantin, le ou la dirigeant(e) ou représentant(e) d’un établissement, une personne qui organise une manif, une association d’étudiants, une fédération d’associations, une association de salarié(e)s et un établissement qui ne respecte pas les articles précédents.
  • 25’000$ à 125’000$ pour une personne morale, un organisme ou un groupement qui organise une manif, l’établissement, et enfin les associations étudiantes qui foutent la merde.
  • 100$ pour les mineurs dont les parents seront tenus pour responsables.

En fonction de ce qui est écrit précédemment, on peut imaginer instaurer une milice estudiantine, par exemple! N’est-ce donc point une bonne idée, retabarnacle?!

Le PDF promis: Projet-de-loi-78

 

 

Quand l’Islande envoie paître son Gouvernement!


 

Il y a des news qui échappent à n’importe quel péquin, et pour cause! C’est qu’on nous a servi des présidentielles au petit-déjeuner, déjeuner, dîner et on en a soupé, puis ce fusse le tour des Tapas Espagnols indignés qui fêtent leur premier anniversaire de manifestations, sans oublier les Fetas grecques qu’on doit faire descendre à grandes rasades d’Ouzo bref, de quoi en avoir une indigestion qui nous fisse sauter le dessert: l’île flottante islandaise.

Or si le Gouvernement de ce petit pays du nord s’est fait battre en neige sur fond assez volcanique, les citoyens de ce grand pays peu peuplé ont décidé de prendre leur destin en main et d’envoyer le Gouvernement européen se faire caraméliser.

Mais voyons plutôt cette petite vidéo…

à diffuser sans modération!

 Et au plus vite, avant qu’elle ne puisse plus être visionnée…des droits d’auteur, paraît-il!

Le Glas aurait-il sonné pour ACTA?


 

Quelles fussent douces, ces paroles de cette nuit nocturne.

«Le projet  de lois anti-contrefaçons ACTA risque fort de tomber dans les catacombes, le porte-parole du Parlement européen le trouvant trop flou, trop mal-foutu et trop liberticide!»

 

Tant il est vrai que cette loi fut concoctée «in first» pour les pharmas, les nouvelles technologies etc, elle s’est vite étendue à Internet. Et ce faisant, c’est la communauté de tous les internautes qui pouvait se retrouver derrière les barreaux et payer des prunes de l’ordre du farfelu. Une autre manière doit donc être trouvée pour préserver la propriété intellectuelle des artistes et autres professions vivant du et grâce au Net, qu’ils ne l’oublient pas et que nous ne devons pas oublier non plus! Pour parer à cela, ce ne sont pas les manières qui manquent! Et FAICMFSF a montré maintes fois sur ce site, que cela est de l’ordre du possible.

Pour preuve l’augmentation de 2 balles 50 par mois sur le raccordement Wouèb pour les droits d’auteurs et ce, depuis mars 2012! Et toc pour notre poire!

C’est aussi sur le nombre de manifestations et de manifestants qui a fait courber l’échine des parlementaires qui tablent sur cet accord depuis belle lurette. TANT MIEUX!

Mais ne soyons pas trop confiants et soyons des St.Thomas en puissance! Ne désarmons pas tant que l’abandon de cette loi ne soit confirmé, attitré, prouvé et écoutons les observateurs. Car il y a, à ne pas en douter, des brebis galeuses se prenant pour de fins stratèges qui ne cherchent qu’à endormir la confiance du peuple pour essayer de faire encore passer en douce une pilule nauséeuse, une pilule-accord nommé ACTA…

Nous voulons entendre le bruit de la déchiqueteuse de ce maudit papelard sur tous les médias du monde!!!

Nous espérons aussi que les délégués élus par nous, Hum!, qu’ils ne l’oublient pas non plus, se penchent sur des choses bien plus importantes en ces funestes temps. Car on ne peut pas dire que c’est le travail sur la planche qui manque, crénom!

 

Le viol au sein d’un couple


 

Emission soufflée par une membre de FAICMFSF

Du coup, je me rends d’un clic affirmé sur le site de «France culture» afin d’écouter l’émission «Répliques» d’Alain Finkielkraut, datée du 21 avril 2012: La domination masculine

Sont invitées:

Marcela Iacub, une juriste et chercheuse française au CNRS et patati patata!

Muriel Salmona, une psychiatre, psychotraumatologue Responsable de l’Antenne 92 de l’Institut de Victimologie et tralalère!

Cette émission dure…ou ne dure, c’est selon,…que 52 minutes.

Je la dédie à la «justice» avec un petit «j» ainsi qu’à toutes les victimes qui se taisent et continuent à se taire…avec raison!

Et pour celles et ceux qui n’ont pas le temps ou la patience d’écouter le débat, on peut en retrouver la trace sur le blog: stop aux violences familiales, conjugales et sexuelles, rubrique: «La domination masculine» datée elle aussi du 21 avril 2012.

 

 

Et allez! Encore un petit lien ici

De rappeler aussi qu’en Suisse, l’âge légal de la prostitution est de 16 ans. Une manne pour les réseaux mafieux qui font transiter environ 200’000 jeunes femmes par année dans ce doux et bucolique pays. Jeunes femmes considérées comme du bétail, qui seront vendues aux plus offrants et qui seront ensuite éparpillées dans d’autres réseaux européens de la prostitution.

 

A retrouver dans le groupe: Le tribunal impopulaire, Forum: le viol au sein du couple

 

Manifestants interpellés en Russie et…en Suisse (qui l’eut cru?!)


 

31 mars 2012 a vu se dérouler plusieurs manifestations aux quatre coins du monde et ce n’est pas possible d’avoir un foutu weekend en paix!

Heureusement, les forces de l’ordre sont là pour empêcher ces individus mécontents de briser ces deux jours sensés paisibles et reposants.

En Russie, d’abord! Où des idiots portant un ruban blanc se sont réunis illégalement pour réclamer l’article 31 de la constitution qui garantit la liberté de rassemblement. 55 perturbateurs vont se voir ainsi réunis au poste de police le plus proche, et toc!

En Suisse, c’est une manifestation «Jérusalem appartient à tous! Stop à l’apartheid, à l’occupation et au racisme» qui s’est déroulée à Berne (capitale fédérale) dès 14 heures sur l’HelvetiaPlatz. Une manifestation qui visiblement a dégénéré puisque vers 21h00, des andouilles masquées se sont égarés et retrouvés à la gare. De rage, ils en ont sprayé et endommagé des automates à billets. (Oui alors là, il faut quand même avouer que ces automates de nouvelle génération sont incompréhensibles et il faudrait quand même y mettre un mode d’emploi à disposition. Parce qu’à force de comprendre comment ils distribuent des tickets et comment prendre un aller-retour sans se ramasser une prune par le contrôleur!) Les forces de l’ordre ont vivement réagi en usant des balles en caoutchouc en réplique aux lancers de bouteilles et ceci, pour mettre du plomb dans la cervelle de ces jeunes enragés. Et ce sera 124 mécontents qui vont se retrouver au clou pour avoir oser troubler l’ordre publique. Retoc!

Jakarta, à l’autre bout du monde, ce sont des fous furieux qui protestent contre la hausse massive des carburants. Du coup, ils dépensent leurs derniers deniers pour acheter du fuel et en faire des cocktails Molotov, les cons! Plein d’arrestations mais on s’en fout puisqu’une grande partie des gens ne savent même pas où est Jakarta!

A Bordeaux, enfin, ce sont les manifestants Anonymous qui ont manifesté contre ACTA. Et là, j’en suis reconnaissante car je trouvais l’article FAICMFSF sur ACTA du 31 mars un peu seul dans ce monde de brutes. Donc un tout grand bravo pour ces internautes qui ont trouvé le courage d’aller manifester pour nos droits! Et ne pas perdre de vue que les grandes entreprises genre UNIVERSAL and Cons essaient de légiférer sur les droits à YOUTUBE and Co, y compris Google!

Et là, ça va un peu trop loin!