ACTA mort, INDECT arrive…i-Thunes nique les Suisses


 

On ne peut que féliciter le vote des eurodéputés contre le traité d’anti-contrefaçon, ACTA de son petit nom, ceci avec un score absolu de 478 députés contre 39 pro-ACTA et 165 abstentions.

De mettre la petite photo du groupe qui fait tcheeze, ce qui nous ravit.

 

PHOTO DE FAMILLE

 

 

Ce qui ne veut pas dire que la propriété intellectuelle sur le net ne va pas être réglementée. Les politicards vont bien trouver autre chose pour régenter tout cela mais espérons, de façon plus intelligente. Comme des petites hausses mensuelles pour les droits d’auteurs ponctionnées sur les abonnements des télécommunications, comme cela se fait déjà en Suisse.

La Suisse, justement, qui se fait harceler par les USA pour que la Confédération lutte contre le téléchargement illégal. C’est l’hôpital qui se fout de la charité quand on observe qu’i-thunes, la célèbre plate-forme d’Apple demande à l’Helvéticus modernicus 25% de plus que ses voisins européens. Ce qui fait penser, quand on regarde les Allemands, que les Suisses sont devenus les vaches à traire du monde occidental et qu’on va chercher l’argent là où il est. Seulement voilà, si l’économie du pays roule, mes boules, cela ne veut pas dire que chaque Helvète possède une banque et une Rolex au poignet. Cessons de nous lamenter et regardons en bref la façon de procéder d’Apple, même par rapport à nos chers voisins. (Pour plus d’infos)

PETIT SCHEMA

 

En clair, le chanteur et la maison de disque gagne 8 balles par albums que ce soit dans l’UE où en CH (Confédération Helvétique, pour les intimes). Le reste tombe dans l’escarcelle d’Apple, sans qu’aucun droit d’auteur soit redistribué à l’artiste! Cela montre bien l’esprit rapiat de cette secte informatique et la soumission de leurs adeptes qui ne jurent que par cette marque exposée à tout va, que ce soit dans les pubs, les films, etc…

Mais revenons à ACTA enterré pas très définitivement! Car ce qui est gentiment mis en place est une surveillance internet nommée:

Projet INDECT : VIDEO

Et oui….il faut à nouveau se mobiliser…on ne nous foutera jamais la paix…et ce projet est financé de façon ou d’une autre, par nous, simple utilisateur.

PFFFF!

ACTA basta?


 

Excellente nouvelle venue du site ZDNet.fr

 

D’en retirer les phrases principales de la Commissaire Européenne Neelie Kroes dites le 4 mai 2012:

 

«Nous allons probablement être dans un monde sans ACTA»

 

«Nous allons probablement être dans un monde sans SOPA et sans ACTA. Maintenant, nous devons trouver des solutions pour faire d’Internet un lieu de liberté, d’ouverture et d’innovation pour tous les citoyens, pas seulement pour l’avant-garde technologique.»

 

«Cela signifie que nous devons être ouverts à de nouvelles approches : de nouvelles façons de distribuer, de nouvelles façons d’être récompensés pour son travail, et de nouvelles façons pour les gens d’accéder facilement à de bons contenus en ligne.Parfois, les gens sont empêchés de faire ce changement à cause de règles et de pratiques obsolètes – comme celles concernant les licences du copyright. D’autres fois, c’est juste qu’ils ont besoin d’un changement de mentalité – qu’ils sont trop à l’aise avec les vieilles habitudes pour réaliser que le monde a changé.»

 

«La meilleure chose à propos de l’Internet est qu’il est ouvert, et j’ai l’intention de le garder ainsi.»

 

Il est encore temps de signer la pétition contre ACTA en ligne sur le site AVAAZ.org

Des manifestations contre ACTA sont planifiées pour le 9 juin 2012. Date à laquelle FACMFSF se la bouclera!

Et de bien lire la fin de l’article de Pierre Col:

« Voilà une excellente nouvelle pour les citoyens européens, mais il ne faut pas baisser la garde : les lobbies industriels sont très puissants puissants et, en ces temps de crise économique grave, certains de leurs arguments, notamment basés sur l’emploi, peuvent recevoir un écho favorable… »

 

On pourrait penser que c’est une bonne nouvelle et que Neelie Kroes marche avec son temps. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue la newsletter de la Quadrature du Net, relayée sur FAICMFSF le 8 mai 2012 dans laquelle on peut lire:

«De fait, malgré un excellent projet de rapport, la commission «Industrie» pourrait être sur le point de basculer en faveur des pro-ACTA, d’ici le vote prévu le 30 mai. Marielle Gallo est quant à elle parvenue, au sein de la commission «Affaires juridiques», à reporter le votedu rapport dont elle a la charge. Il est indispensable de ne pas laisser la mobilisation s’essouffler: les partisans de l’accord tente de repousser le vote final de l’ACTA, espérant un relâchement de l’attention des citoyens. Dès lors, il serait prématuré et dangereux de nous réjouir avant la victoire.»

 

De ce fait, il est très important d’être très vigilant et de ne pas se laisser faire un bébé dans le dos par des lobbys puissants.

Manifestons notre mécontentement!!

 

 

 

 

Mobilisons-nous contre ACTA!


Lors d’un précédent billet paru sur FAICMFSF, Le Glas aurait-il sonné pour ACTA, paru le 5 mai 2012, des informations venant de sites qui suivent de près l’évolution de cet accord pensaient qu’ACTA pourrait être mort et enterré. Mais il était aussi question de rester vigilant, car Marielle Gallo joue la fine stratège en espérant que les internautes anti-ACTA s’endorment et cessent de se mobiliser pour semer le bordel dans les rues de toutes les grandes villes du monde.

Aujourd’hui, un courriel, un autre, avertit qu’il n’en est rien. Pire! Les Pro-ACTA se mobilisent et il est prévu de signer ce texte de multiples lois le 30 mai 2012.

Mais voyons plutôt ce que nous dit ce courriel envoyé par « La Quadrature du Net » sur ce qui se passe dans notre dos.

A RELAYER

Newsletter de La Quadrature du Net #43

Édito

Bonjour à toutes et à tous,

Les travaux sur l’ACTA, l’Accord Commercial Anti-Contrefaçon, ont connu de grandes avancées, ces dernières semaines, dans les différentes commissions du Parlement européen chargées de ces travaux. Si la mobilisation citoyenne porte ses fruits et est entendue par les eurodéputés, les partisans de l’accord, ainsi que les lobbies de l’industrie du divertissement redoublent eux-aussi d’efforts pour éviter le rejet de l’ACTA. De fait, malgré un excellent projet de rapport, la commission « Industrie » pourrait être sur le point de basculer en faveur des pro-ACTA, d’ici le vote prévu le 30 mai. Marielle Gallo est quant à elle parvenue, au sein de la commission « Affaires juridiques », à reporter le vote du rapport dont elle a la charge. Il est indispensable de ne pas laisser la mobilisation s’essouffler : les partisans de l’accord tente de repousser le vote final de l’ACTA, espérant un relâchement de l’attention des citoyens. Dès lors, il serait prématuré et dangereux de nous réjouir avant la victoire.

Ces dernières semaines ont également été marquées par la publication d’une étude importante, appelant l’Union européenne à réformer sa politique des communications sans-fil pour libérer l’accès aux ondes. Une telle réforme permettrait notamment d’ouvrir la voie à la création de réseaux « super WIFI », en plus de protéger la neutralité du Net.

La vie dans le tout nouveau local de La Quadrature, situé au 19 rue Richard Lenoir (11ème arrondissement), continue a s’organiser de manière un peu plus régulière. Les Quadr’ateliers adoptent une fréquence bimensuelle, et auront dorénavant lieu un vendredi sur deux (le prochain aura lieu le 18 mai) pour nous permettre de nous rencontrer, de discuter et de faire avancer les différents projets autour d’un verre.

Enfin, le nouveau livre Sharing: culture and the economy in the Internet age, de Philippe Aigrain suscite des débats et des propositions dans divers pays (Pologne, Allemagne, Belgique, Pays-Bas). Le co-fondateur de La Quadrature du Net y propose un nouveau modèle de financement conçu pour permettre le développement soutenable des activités créatives, dans un contexte où le partage serait reconnu comme un droit. Ce livre, librement téléchargeable ou en vente au format papier, constitue une forme alternative de soutien, puisque La Quadrature recevra la moitié des recettes au-delà du 400ème exemplaire physique vendu.

ACTA

Neutralité du Net

Filtrage du Net

Hadopi

Propositions de la Quadrature

Participer

Vous pouvez aider La Quadrature en diffusant ses publications sur vos blogs, par Twitter, Identi.ca, vos réseaux sociaux, listes de discussion… Bref, en « buzzant ».

Vous pouvez également participer à notre liste de discussion ou échanger sur notre chat (ou directement sur notre canal IRC : #laquadrature sur irc.freenode.net). D’autres façons concrètes d’aider sont proposées sur le wiki de la Quadrature. Enfin, si vous en avez les moyens, vous pouvez également nous soutenir en effectuant un don.

Pour vous inscrire à la newsletter, envoyez un email à actu-subscribe@laquadrature.net
Pour vous désinscrire, envoyez un email à actu-unsubscribe@laquadrature.net

Le Glas aurait-il sonné pour ACTA?


 

Quelles fussent douces, ces paroles de cette nuit nocturne.

«Le projet  de lois anti-contrefaçons ACTA risque fort de tomber dans les catacombes, le porte-parole du Parlement européen le trouvant trop flou, trop mal-foutu et trop liberticide!»

 

Tant il est vrai que cette loi fut concoctée «in first» pour les pharmas, les nouvelles technologies etc, elle s’est vite étendue à Internet. Et ce faisant, c’est la communauté de tous les internautes qui pouvait se retrouver derrière les barreaux et payer des prunes de l’ordre du farfelu. Une autre manière doit donc être trouvée pour préserver la propriété intellectuelle des artistes et autres professions vivant du et grâce au Net, qu’ils ne l’oublient pas et que nous ne devons pas oublier non plus! Pour parer à cela, ce ne sont pas les manières qui manquent! Et FAICMFSF a montré maintes fois sur ce site, que cela est de l’ordre du possible.

Pour preuve l’augmentation de 2 balles 50 par mois sur le raccordement Wouèb pour les droits d’auteurs et ce, depuis mars 2012! Et toc pour notre poire!

C’est aussi sur le nombre de manifestations et de manifestants qui a fait courber l’échine des parlementaires qui tablent sur cet accord depuis belle lurette. TANT MIEUX!

Mais ne soyons pas trop confiants et soyons des St.Thomas en puissance! Ne désarmons pas tant que l’abandon de cette loi ne soit confirmé, attitré, prouvé et écoutons les observateurs. Car il y a, à ne pas en douter, des brebis galeuses se prenant pour de fins stratèges qui ne cherchent qu’à endormir la confiance du peuple pour essayer de faire encore passer en douce une pilule nauséeuse, une pilule-accord nommé ACTA…

Nous voulons entendre le bruit de la déchiqueteuse de ce maudit papelard sur tous les médias du monde!!!

Nous espérons aussi que les délégués élus par nous, Hum!, qu’ils ne l’oublient pas non plus, se penchent sur des choses bien plus importantes en ces funestes temps. Car on ne peut pas dire que c’est le travail sur la planche qui manque, crénom!

 

CISPA pré-signée! Ne reste qu’à lutter contre ACTA!


 

C’est dans la nuit du jeudi à vendredi 27 avril 2012 que la Chambre des Représentants ont voté favorablement pour l’adoption de la CISPA.

Si Face-de-Bouc est promis au déclin (et idem pour Apple), deux radins Républicains notoires d’internet, ont soutenu ce texte de loi indigeste, on est surpris du manque d’intérêt que cela suscite auprès des internautes, alors que l’administration Obama elle-même s’est opposée au projet trop vague, trop intrusif, trop tout, quoi!

On peut espérer que les membres du Sénat trouvent cette législation trop floue qui donnerait des pouvoirs trop étendus à des entreprises délatrices de tous poils et qui collecteraient ainsi des données privées des utilisateurs de…certains réseaux sociaux. Et si ce n’est pas le cas, de soutenir le Président américain pour qu’il ait recours à son droit de véto! Ça serait très très populaire…

Ne reste qu’il ne faut pas baisser les bras et soutenir tous ceux qui luttent contre ACTA!

D’ailleurs, si nous nous rendons sur le site de la quadrature du Net, on peut lire ceci:

«Bruxelles, 26 avril 2012 –Marielle Gallo, rapporteure d’ACTA pour la commission «Affaires juridiques» du Parlement européen, s’engage dans une nouvelle manœuvre politicienne pour gagner du temps et repousser le vote sur ACTA. En agissant de la sorte, alors que la tendance actuelle est rejet d’ACTA, elle espère désamorcer le débat politique.»

 

Elle veut la jouer fine! Car, contrairement à ce qu’on pourrait croire, Marielle Gallo est une grande adepte d’ACTA. D’ailleurs, le site de la quadrature du Net ne s’y trompe pas:

«Voici le véritable objectif de Marielle Gallo: repousser le vote final pour après l’été, en espérant un essoufflement de la mobilisation citoyenne contre cet accord. Craint-elle à ce point la réaction de ses collègues vis-à-vis de son rapport qu’elle en est réduite à de telles manœuvres technocratiques?» a déclaré Jérémie Zimmermann, co-fondateur et porte-parole de l’organisation citoyenne La Quadrature du Net.

 

 

Les affiches en PDF à tirer et à coller partout partout!!

 

dites non a ACTA

ils ne peuvent arreter une idee

nous devons agir

pensez etre libre

 

 

CISPA et ACTA mises à mal?


 

En tout cas, quelques auteurs des projets de ces deux lois craignent d’aller un peu trop loin, et ce n’est pas trop tôt!

Si ACTA s’est rendue impopulaire et une pétition signée par plus de deux millions d’Européens la renvoie à sa copie, il semblerait que les initiateurs de la CISPA veulent modifier quelques articles qui s’en prennent directement à la confidentialité de la vie privée des internautes.

Dans les grandes lignes, la CISPA se veut lutter contre les cyber-menaces des pirates. Mais la loi est critiquée sur la collecte indifférenciée des informations personnelles et par ses atteintes aux libertés civiles des différents usagers, ceci sans mandat, ce qui est contraire à la loi américaine. La CISPA se met sous le couvert de «la protection des entreprises américaines contre les méchants Chinois et les vilains hackers qui veulent bousiller l’alimentation électrique de tout le pays»! Et là, permesso! Mais si il y a une crainte qu’un internaute aille bidouiller dans les circuits électriques de tout un pays, le blème n’est pas Internet en lui-même, mais bien chez les distributeurs de courant qui se profilent sur Farce-de-Bouc! Quant à la lutte contre la pédophilie, il y a de fortes chances de mieux attraper les gros salopards en remontant des filières encore accessibles en laissant un Internet libre afin que ces sites dégueulasses ne deviennent pas souterrains et donc plus difficiles à cerner. Les parades ne manquent pas et les grandes périodes de prohibitions n’ont jamais arrêté les gros bonnets. Pire! Elles avantagent des systèmes d’économies parallèles sans toit ni loi.

Mais autant prêcher dans le désert! Il semblerait que le fichage de tout citoyen vivant sur terre se doit d’être appliqué afin de connaître les idées de ceux qui critiquent ou non les gouvernements. Une sorte de Maccarthysme de l’ère virtuelle, quoi!

ACTA se confronte au même problème. Car si au départ celle loi se voulait lutter contre la contre-façon, elle a vite débordé sur la vie privée des internautes. Sa «surveillance indifférenciée ou généralisée du comportement des utilisateurs d’internet et/ou de leurs communications électroniques» est on ne peut moins confondante. En cela, cette loi permet aux Etats signataires de bafouer sans vergogne les libertés individuelles de chaque citoyen en de se positionner ainsi contre la «Convention Européenne (ou mondiale, puisque des Etats du monde entier sont aussi signataires) des Droits de l’Homme».

CISPA et ACTA se veulent donc rassurantes pour faire passer la pilule en communiquant qu’elles ne s’en prendront qu’aux méchants et qu’elles vont laisser les gentils tranquilles, ceci pour obtenir les signatures des députés de tous bords avant l’été 2012.

Quelle farce!

En attendant, un réseau social type «Facebook» musulman est en phase d’inauguration ou version «Béta» c’est selon. Cette plate-forme sociale offrira les mêmes possibilités que son grand-frère américain et reliera les musulmans du monde entier. Une façon comme une autre pour l’internaute d’être un peu plus communautariste et d’échapper peut-être à la grande traque et délit de faciès que la CISPA et ACTA vont de toute façon «adopter»!