ACTA mort, INDECT arrive…i-Thunes nique les Suisses


 

On ne peut que féliciter le vote des eurodéputés contre le traité d’anti-contrefaçon, ACTA de son petit nom, ceci avec un score absolu de 478 députés contre 39 pro-ACTA et 165 abstentions.

De mettre la petite photo du groupe qui fait tcheeze, ce qui nous ravit.

 

PHOTO DE FAMILLE

 

 

Ce qui ne veut pas dire que la propriété intellectuelle sur le net ne va pas être réglementée. Les politicards vont bien trouver autre chose pour régenter tout cela mais espérons, de façon plus intelligente. Comme des petites hausses mensuelles pour les droits d’auteurs ponctionnées sur les abonnements des télécommunications, comme cela se fait déjà en Suisse.

La Suisse, justement, qui se fait harceler par les USA pour que la Confédération lutte contre le téléchargement illégal. C’est l’hôpital qui se fout de la charité quand on observe qu’i-thunes, la célèbre plate-forme d’Apple demande à l’Helvéticus modernicus 25% de plus que ses voisins européens. Ce qui fait penser, quand on regarde les Allemands, que les Suisses sont devenus les vaches à traire du monde occidental et qu’on va chercher l’argent là où il est. Seulement voilà, si l’économie du pays roule, mes boules, cela ne veut pas dire que chaque Helvète possède une banque et une Rolex au poignet. Cessons de nous lamenter et regardons en bref la façon de procéder d’Apple, même par rapport à nos chers voisins. (Pour plus d’infos)

PETIT SCHEMA

 

En clair, le chanteur et la maison de disque gagne 8 balles par albums que ce soit dans l’UE où en CH (Confédération Helvétique, pour les intimes). Le reste tombe dans l’escarcelle d’Apple, sans qu’aucun droit d’auteur soit redistribué à l’artiste! Cela montre bien l’esprit rapiat de cette secte informatique et la soumission de leurs adeptes qui ne jurent que par cette marque exposée à tout va, que ce soit dans les pubs, les films, etc…

Mais revenons à ACTA enterré pas très définitivement! Car ce qui est gentiment mis en place est une surveillance internet nommée:

Projet INDECT : VIDEO

Et oui….il faut à nouveau se mobiliser…on ne nous foutera jamais la paix…et ce projet est financé de façon ou d’une autre, par nous, simple utilisateur.

PFFFF!

Publicités

Ces tweets qui tiltent et game over!


 

Ne peut pas gazouiller qui veut et encore moins quand des membres de partis élus dans certaines tâches tiennent des propos infects. On a connu le tweet qui a tué S’égo-couenne Royale, celui de Valérie Rottweiler, la compagne de François Hollande, et dont les termes ne laissent planer aucun doute: «Courage à Olivier Falomi qui n’a pas démérité, qui se bat aux côtés des rochelais depuis tant d’années dans un engagement désintéressé.» On sent la haine et la vague de jalousie chez la journaliste qui ne soutient pas la S’égo de son compagnon. Mais il y a pire! Et les médias français ont eu raison de monter cette affaire en épingle et ce, pendant plusieurs jours. En effet, à y voir de plus près, on sent une Valérie méprisante des petites gens. Le «r» minuscule des Rochelais en témoigne et cette capture d’écran le prouve:

Image:

 

En douce et bucolique Helvétie, nous avons aussi nos jolis gazouillis qui ne font pas autant de bruit, certes, mais qui font tout de même parler d’eux et où la réaction des élus ne se fait pas attendre. C’est le «Tages-Anzieger» (LE journal suisse-alémanique) qui révèle l’affaire des deux tweets du politicien UDC zurichois Alexander Müller du 23 juin 2011.

Image:

 

 

Auf franzözisch: «peut-être avons-nous besoin d’une autre Nuit de Cristal…cette fois pour les mosquées». Pour les non-initiés, que veut donc dire «Nuit de Cristal»?! «Nuit de Cristal» n’est autre que le pogrom contre les Juifs sous l’empire du IIIème Reich, pogrom étant le nom russe pour désigner le pillage et le meurtre contre une partie minoritaire de la population, juive ou tzigane de préférence. Le IIIème Reich étant le petit nom de Hitler, mais ça, tout le monde le sait…non?!

L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais Alexander Müller réitère et répond à un autre tweet en ces termes: «je voudrais vraiment mettre certaines personnes contre le mur et les fusiller. Moins de saletés sur terre serait une bonne chose.» Certes, ces tweets sortis de leur contexte pourraient paraître «innocents» si ils n’étaient pas liés à l’acquittement d’un musulman par la justice bâloise. Un musulman qui est en faveur de la punition des femmes, ce qui ne veut pas dire que tous les musulmans sont des brutes qui battent leur femme (on trouve cela aussi dans d’autres obédiences, mais cela fait moins de bruit et l’acquittement du bourreau est aussi monnaie courante), mais les femmes peuvent aussi cogner leur mari quand le besoin s’en fait sentir! V’là pour le contexte!

Toujours est-il qu’Alexander Müller s’est vu chassé de son poste au sein d’un parti qui se veut politiquement correct.

Pas de doute et pas de cadeau pour les politiciens qui tweetent n’importent quoi sur le réseau social le plus lorgné des internautes. Ce qui ne veut pas dire qu’ils doivent se lâcher lors de la fermeture des bars ou autres boîtes de nuit, à l’image de ceux qui en sortent à moitié bourrés en foutant le bordel et qui distribuent des claques à qui mieux mieux avant de prendre le volant. Mais cela, on peut encore le comprendre, car qui n’est pas passé par là?! Et ne faut-il donc point s’immerger dans la fange pour mieux la comprendre…

En conclusion: les tweets irresponsables et haineux tenus par des politiciens élus doivent être condamnables au même titre que si c’étaient des propos tenus en public et doivent être poursuivis au même titre que si c’était le voisin qui porte plainte pour insulte raciste.

Quand aux baffes distribuées par certain(e)s hors de leurs fonctions publiques ne sont que pacotilles et ne méritent pas l’attention du grand public. Car il y a très souvent des baffes qui se perdent…

 

 

 

Facebook? Payez pour voir ma page!!!


Facebook? Payez pour voir ma page!!!

 

Il n’est un secret pour personne que l’action Farce-de-Bouc dévisse et est passée en dessous de la barre des 30 $. Introduite à grand fracas et coups de pub, l’action s’est vendue à 38 $ et vaut maintenant 29,6 $, soit 30% de dévalorisation en deux semaines. Mark Zuckerberg se voit éjecté du Top 40 des plus fortunés du monde. La poisse quoi!

Mais Farce-de-Bouc ne désarme pas pour autant et ajoute une fonctionnalité payante pour ceux qui veulent voir la page d’un site ou d’un blog. Ainsi, FAICMFSF qui n’a pas de page spéciale sur ce réseau social très très populaire, reçoit à ce jour ce courriel:

 

 Courriel envoyé par le site AboutUs

 

En gros, si on aime FAICMFSF, on pourra parrainer cette page inexistante en payant pour en lire le contenu et interagir avec le site. Mais le réseau FAICMFSF rassure les poto(e)s de Face-de-bouc! Les admirateurs du site peuvent toujours s’y inscrire sans payer quoique ce soit. Une simple adresse courriel et un pseudo permettent déjà d’interagir avec le blog, les groupes, les forums etc…, ceci avec quelques fonctionnalités supplémentaires et sans book délier!

Facebook ou l’histoire d’une amibe


 

Ou quand on ne tire pas les leçons du passé!

Nul n’ignore que Farce-de-Bouc est entré en bourse le vendredi 18 mai 2012 avec une action qui eut valu 38$ pièce. Pour ce, cette folle équipe d’informaticiens s’est mise à faire des achats de logiciels à gauche et à droite, comme Skype (téléphonie par webcam gratuite avant pour un nombre de participants, avec un membre depuis son achat par le géant «social»), puis 750 brevets IBM pour contrer Yahoo en mars 2012 (des trucs de sécurité et tout le toutim, le tout à coups de milliards), puis dernièrement, Instagram pour 1 milliard de $ (logiciel d’image), et Glancee début mai 2012 (géolocalisation des potos via leur iPad ou autres androïdes), sans compter les diverses applications déjà acquises, certaines payantes, d’autres gratos qui vous filent un tas de virus en prime!

Pour la sécurité des internautes, Face-de-Bouc collabore même étroitement avec les services américains de tous poils et ce, sans le consentement de ses fidèles. Il en est de même pour les données personnelles que le ou la facebookien(ne) ne pourra récupérer qu’à la suite de longues procédures très compliquées qui ne s’avéreront pas gagnées d’avance.

Il fut même question d’une «idée?», celle de faire payer 1$ pour l’andouille qui veut faire paraître son texte afin qu’il soit lu par les autres potos et avoir un maximum de «J’aime». Mais s’agissait-il d’une rumeur sortie d’un cerveau avide de pognon? L’avenir nous le dira.

Si Farce-de-Bouc peut se targuer d’avoir mis en place un réseau social qui fût une réussite exemplaire pour les débuts d’internet, le milliardaire Zuckerberg et ses employés millionnaires ont peut-être eu les yeux plus gros que le ventre, car qui aurait pensé que les pubs fichées sur une petite colonne de droite allaient attirer une kyrielle d’acheteurs. Pour rentabiliser la plate-forme, à quand les pop-ups qui s’afficheront sur chaque changement de page?! Et on connaît le ras-le-bol de ces fenêtres publicitaires plus agaçantes que lues où il faut chercher la croix qui permet de la supprimer!

Bref, l’action Farce-de-Bouc est descendue à 34,03$ pièce en ce mardi 22 mai 2012, soit 4 jours après avoir fait une brève croissance à ses début. Or maintenant, il va falloir rentabiliser ce réseau social et pour cela, il faudra la jouer fine! Perso, on serait Mark qu’on prendrait ses clics et ses claques et on se tirerait aux Caraïbes dès aujourd’hui…avec l’entier de son pactole, évidemment, avant que ce dernier ne fonde comme neige au soleil.

Ce qui fait penser aux amibes, une cellule absolument géniale utilisée dans les usines de traitement des eaux. Dans une fosse d’eau polluée par des myriades de particules diverses, on introduisit deux ou trois amibes. Folles de joie, ces petite folles se mirent à manger ces saloperies et comme il y en avait beaucoup, elles firent l’amour et eurent beaucoup, beaucoup, beaucoup de petits qui bouffèrent en coeur toutes les particules dégueu pour la santé. Une fois le garde-manger vidé, s’enclenche alors une guerre fratricide atroce et les amibes commencèrent à se bouffer entre elles. Jusqu’à ce qu’il n’en resta qu’une qui, ayant trop bouffé, mourut d’indigestion. L’eau, dépolluée de tout, fut alors redistribuée dans les réseaux d’eau potable.

Marrant, quand on y pense…Cette histoire d’amibes pourrait s’appliquer à tant de situations, n’est-elle point?!

 

 

 

ACTA basta?


 

Excellente nouvelle venue du site ZDNet.fr

 

D’en retirer les phrases principales de la Commissaire Européenne Neelie Kroes dites le 4 mai 2012:

 

«Nous allons probablement être dans un monde sans ACTA»

 

«Nous allons probablement être dans un monde sans SOPA et sans ACTA. Maintenant, nous devons trouver des solutions pour faire d’Internet un lieu de liberté, d’ouverture et d’innovation pour tous les citoyens, pas seulement pour l’avant-garde technologique.»

 

«Cela signifie que nous devons être ouverts à de nouvelles approches : de nouvelles façons de distribuer, de nouvelles façons d’être récompensés pour son travail, et de nouvelles façons pour les gens d’accéder facilement à de bons contenus en ligne.Parfois, les gens sont empêchés de faire ce changement à cause de règles et de pratiques obsolètes – comme celles concernant les licences du copyright. D’autres fois, c’est juste qu’ils ont besoin d’un changement de mentalité – qu’ils sont trop à l’aise avec les vieilles habitudes pour réaliser que le monde a changé.»

 

«La meilleure chose à propos de l’Internet est qu’il est ouvert, et j’ai l’intention de le garder ainsi.»

 

Il est encore temps de signer la pétition contre ACTA en ligne sur le site AVAAZ.org

Des manifestations contre ACTA sont planifiées pour le 9 juin 2012. Date à laquelle FACMFSF se la bouclera!

Et de bien lire la fin de l’article de Pierre Col:

« Voilà une excellente nouvelle pour les citoyens européens, mais il ne faut pas baisser la garde : les lobbies industriels sont très puissants puissants et, en ces temps de crise économique grave, certains de leurs arguments, notamment basés sur l’emploi, peuvent recevoir un écho favorable… »

 

On pourrait penser que c’est une bonne nouvelle et que Neelie Kroes marche avec son temps. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue la newsletter de la Quadrature du Net, relayée sur FAICMFSF le 8 mai 2012 dans laquelle on peut lire:

«De fait, malgré un excellent projet de rapport, la commission «Industrie» pourrait être sur le point de basculer en faveur des pro-ACTA, d’ici le vote prévu le 30 mai. Marielle Gallo est quant à elle parvenue, au sein de la commission «Affaires juridiques», à reporter le votedu rapport dont elle a la charge. Il est indispensable de ne pas laisser la mobilisation s’essouffler: les partisans de l’accord tente de repousser le vote final de l’ACTA, espérant un relâchement de l’attention des citoyens. Dès lors, il serait prématuré et dangereux de nous réjouir avant la victoire.»

 

De ce fait, il est très important d’être très vigilant et de ne pas se laisser faire un bébé dans le dos par des lobbys puissants.

Manifestons notre mécontentement!!

 

 

 

 

Mobilisons-nous contre ACTA!


Lors d’un précédent billet paru sur FAICMFSF, Le Glas aurait-il sonné pour ACTA, paru le 5 mai 2012, des informations venant de sites qui suivent de près l’évolution de cet accord pensaient qu’ACTA pourrait être mort et enterré. Mais il était aussi question de rester vigilant, car Marielle Gallo joue la fine stratège en espérant que les internautes anti-ACTA s’endorment et cessent de se mobiliser pour semer le bordel dans les rues de toutes les grandes villes du monde.

Aujourd’hui, un courriel, un autre, avertit qu’il n’en est rien. Pire! Les Pro-ACTA se mobilisent et il est prévu de signer ce texte de multiples lois le 30 mai 2012.

Mais voyons plutôt ce que nous dit ce courriel envoyé par « La Quadrature du Net » sur ce qui se passe dans notre dos.

A RELAYER

Newsletter de La Quadrature du Net #43

Édito

Bonjour à toutes et à tous,

Les travaux sur l’ACTA, l’Accord Commercial Anti-Contrefaçon, ont connu de grandes avancées, ces dernières semaines, dans les différentes commissions du Parlement européen chargées de ces travaux. Si la mobilisation citoyenne porte ses fruits et est entendue par les eurodéputés, les partisans de l’accord, ainsi que les lobbies de l’industrie du divertissement redoublent eux-aussi d’efforts pour éviter le rejet de l’ACTA. De fait, malgré un excellent projet de rapport, la commission « Industrie » pourrait être sur le point de basculer en faveur des pro-ACTA, d’ici le vote prévu le 30 mai. Marielle Gallo est quant à elle parvenue, au sein de la commission « Affaires juridiques », à reporter le vote du rapport dont elle a la charge. Il est indispensable de ne pas laisser la mobilisation s’essouffler : les partisans de l’accord tente de repousser le vote final de l’ACTA, espérant un relâchement de l’attention des citoyens. Dès lors, il serait prématuré et dangereux de nous réjouir avant la victoire.

Ces dernières semaines ont également été marquées par la publication d’une étude importante, appelant l’Union européenne à réformer sa politique des communications sans-fil pour libérer l’accès aux ondes. Une telle réforme permettrait notamment d’ouvrir la voie à la création de réseaux « super WIFI », en plus de protéger la neutralité du Net.

La vie dans le tout nouveau local de La Quadrature, situé au 19 rue Richard Lenoir (11ème arrondissement), continue a s’organiser de manière un peu plus régulière. Les Quadr’ateliers adoptent une fréquence bimensuelle, et auront dorénavant lieu un vendredi sur deux (le prochain aura lieu le 18 mai) pour nous permettre de nous rencontrer, de discuter et de faire avancer les différents projets autour d’un verre.

Enfin, le nouveau livre Sharing: culture and the economy in the Internet age, de Philippe Aigrain suscite des débats et des propositions dans divers pays (Pologne, Allemagne, Belgique, Pays-Bas). Le co-fondateur de La Quadrature du Net y propose un nouveau modèle de financement conçu pour permettre le développement soutenable des activités créatives, dans un contexte où le partage serait reconnu comme un droit. Ce livre, librement téléchargeable ou en vente au format papier, constitue une forme alternative de soutien, puisque La Quadrature recevra la moitié des recettes au-delà du 400ème exemplaire physique vendu.

ACTA

Neutralité du Net

Filtrage du Net

Hadopi

Propositions de la Quadrature

Participer

Vous pouvez aider La Quadrature en diffusant ses publications sur vos blogs, par Twitter, Identi.ca, vos réseaux sociaux, listes de discussion… Bref, en « buzzant ».

Vous pouvez également participer à notre liste de discussion ou échanger sur notre chat (ou directement sur notre canal IRC : #laquadrature sur irc.freenode.net). D’autres façons concrètes d’aider sont proposées sur le wiki de la Quadrature. Enfin, si vous en avez les moyens, vous pouvez également nous soutenir en effectuant un don.

Pour vous inscrire à la newsletter, envoyez un email à actu-subscribe@laquadrature.net
Pour vous désinscrire, envoyez un email à actu-unsubscribe@laquadrature.net