M. Erdogan cogne les médias turcs pour l’interrogation sur l’affaire du Jet abattu


Article de Beyithan Yurtseven, le 8-9 juillet 2012

Le Premier ministre turc Tayyip Erdogan s’adresse aux membres du son parti (AKP) au cours d’une réunion au parlement turc à Ankara

A propos de cet article

Dans un récent discours, le Premier ministre turc a accusé les chroniqueurs qui remettaient en question le rôle du gouvernement dans l’affaire d’un avion de chasse abattu par la Syrie d’être « irresponsables » et non de réels « enfants du pays. »

Dans les pays démocratiques, on ne peut pas insulter ceux qui posent des questions. Plutôt que de les maudire, les responsables sont censés leur fournir des réponses.

Il est difficile d’écrire sur un autre sujet alors que la crise fait rage entre la Syrie et la Turquie.

Certains chroniqueurs en Turquie, qui ont écrit des articles en remettant en question la mission du jet F-4 abattu par la Syrie et de la politique entre la Turquie et la Syrie, ont trouvé une place importante dans le discours du Premier ministre à la communauté internationale. M. Erdogan a déclaré: «En tant que politiciens, nous ne pouvons pas ramper comme vous! Mis à part quelques exceptions, vos stylos sont vendus à certains quartiers. Toutefois, cette volonté politique s’engage au peuple et à Dieu.» Il ne s’arrête pas là. Traitant les chroniqueurs comme s’ils étaient des « Croisés », il a ajouté: « Je vois qu’il y a des chroniqueurs qui visent à détourner la question. Ils sont impitoyables et imprudents. C’est comme s’ils n’étaient pas des enfants de ce pays. » 

C’était sa réaction à ceux qui ont osé poser quelques questions sur le sujet de la politique de la Turquie sur la Syrie, les qualifiant de sycophantes impitoyables et de collaborateurs du régime syrien. Si le premier ministre avait rendu public les enregistrements des systèmes radar après l’incident, personne n’aurait affirmé que le jet a été abattu dans l’espace aérien syrien. Dans tous les cas, même ceux qui ont écrit sur cette question à partir de ce point de vue ont toujours précédé leurs articles avec l’avertissement: «Si les revendications syriennes sont vraies …»

Aucun chroniqueur n’a affirmé que la Syrie a eu 100% raison dans ses accusations . Ils ont tout simplement soulevé des questions concernant les missions véritables du jet. Dans les démocraties, en tant que premier ministre, vous ne pouvez pas insulter les gens, vous leur répondez. Être un chroniqueur ne veut pas dire être sympathisant aveugle des politiques du premier ministre. Leurs objectifs sont supposés informer le public afin que le gouvernement puisse être tenu pour responsable. Un régime qui n’a pas ce genre de responsabilités publiques est comme celui de Bachar al-Assad.

Le régime d’Assad est brutal et odieux, et de nombreuses personnes raisonnables ont le désir commun de le voir tomber. Si vous accusez ceux qui ont des opinions différentes sur la façon dont cela devrait se faire, ou sur le rôle de la Turquie dans ce processus comme ayant été «achetés», alors comment pouvons-nous discuter de la question, Monsieur le Premier ministre? L’opinion publique de ce pays ne se limite pas à celui qui prend en charge votre parti.

Pour condamner les journalistes dont les vues que vous n’aimez pas, c’est vouloir d’une démocratie de seconde classe. En Turquie, la nouvelle loi offre une image encore plus claire de la situation: « Le Premier ministre, ou un autre ministre assigné par le Premier ministre, peut imposer une interdiction temporaire sur la radiodiffusion et télédiffusion dans des circonstances qui mettent en danger la sécurité nationale ou l’ordre public. »

Puis quelqu’un qui accuse les journalistes de ne pas appartenir à ce pays, étant acheté et au service des acteurs étrangers, peut-il vraiment être un premier ministre d’un Etat démocratique?

ACTA basta?


 

Excellente nouvelle venue du site ZDNet.fr

 

D’en retirer les phrases principales de la Commissaire Européenne Neelie Kroes dites le 4 mai 2012:

 

«Nous allons probablement être dans un monde sans ACTA»

 

«Nous allons probablement être dans un monde sans SOPA et sans ACTA. Maintenant, nous devons trouver des solutions pour faire d’Internet un lieu de liberté, d’ouverture et d’innovation pour tous les citoyens, pas seulement pour l’avant-garde technologique.»

 

«Cela signifie que nous devons être ouverts à de nouvelles approches : de nouvelles façons de distribuer, de nouvelles façons d’être récompensés pour son travail, et de nouvelles façons pour les gens d’accéder facilement à de bons contenus en ligne.Parfois, les gens sont empêchés de faire ce changement à cause de règles et de pratiques obsolètes – comme celles concernant les licences du copyright. D’autres fois, c’est juste qu’ils ont besoin d’un changement de mentalité – qu’ils sont trop à l’aise avec les vieilles habitudes pour réaliser que le monde a changé.»

 

«La meilleure chose à propos de l’Internet est qu’il est ouvert, et j’ai l’intention de le garder ainsi.»

 

Il est encore temps de signer la pétition contre ACTA en ligne sur le site AVAAZ.org

Des manifestations contre ACTA sont planifiées pour le 9 juin 2012. Date à laquelle FACMFSF se la bouclera!

Et de bien lire la fin de l’article de Pierre Col:

« Voilà une excellente nouvelle pour les citoyens européens, mais il ne faut pas baisser la garde : les lobbies industriels sont très puissants puissants et, en ces temps de crise économique grave, certains de leurs arguments, notamment basés sur l’emploi, peuvent recevoir un écho favorable… »

 

On pourrait penser que c’est une bonne nouvelle et que Neelie Kroes marche avec son temps. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue la newsletter de la Quadrature du Net, relayée sur FAICMFSF le 8 mai 2012 dans laquelle on peut lire:

«De fait, malgré un excellent projet de rapport, la commission «Industrie» pourrait être sur le point de basculer en faveur des pro-ACTA, d’ici le vote prévu le 30 mai. Marielle Gallo est quant à elle parvenue, au sein de la commission «Affaires juridiques», à reporter le votedu rapport dont elle a la charge. Il est indispensable de ne pas laisser la mobilisation s’essouffler: les partisans de l’accord tente de repousser le vote final de l’ACTA, espérant un relâchement de l’attention des citoyens. Dès lors, il serait prématuré et dangereux de nous réjouir avant la victoire.»

 

De ce fait, il est très important d’être très vigilant et de ne pas se laisser faire un bébé dans le dos par des lobbys puissants.

Manifestons notre mécontentement!!

 

 

 

 

Mobilisons-nous contre ACTA!


Lors d’un précédent billet paru sur FAICMFSF, Le Glas aurait-il sonné pour ACTA, paru le 5 mai 2012, des informations venant de sites qui suivent de près l’évolution de cet accord pensaient qu’ACTA pourrait être mort et enterré. Mais il était aussi question de rester vigilant, car Marielle Gallo joue la fine stratège en espérant que les internautes anti-ACTA s’endorment et cessent de se mobiliser pour semer le bordel dans les rues de toutes les grandes villes du monde.

Aujourd’hui, un courriel, un autre, avertit qu’il n’en est rien. Pire! Les Pro-ACTA se mobilisent et il est prévu de signer ce texte de multiples lois le 30 mai 2012.

Mais voyons plutôt ce que nous dit ce courriel envoyé par « La Quadrature du Net » sur ce qui se passe dans notre dos.

A RELAYER

Newsletter de La Quadrature du Net #43

Édito

Bonjour à toutes et à tous,

Les travaux sur l’ACTA, l’Accord Commercial Anti-Contrefaçon, ont connu de grandes avancées, ces dernières semaines, dans les différentes commissions du Parlement européen chargées de ces travaux. Si la mobilisation citoyenne porte ses fruits et est entendue par les eurodéputés, les partisans de l’accord, ainsi que les lobbies de l’industrie du divertissement redoublent eux-aussi d’efforts pour éviter le rejet de l’ACTA. De fait, malgré un excellent projet de rapport, la commission « Industrie » pourrait être sur le point de basculer en faveur des pro-ACTA, d’ici le vote prévu le 30 mai. Marielle Gallo est quant à elle parvenue, au sein de la commission « Affaires juridiques », à reporter le vote du rapport dont elle a la charge. Il est indispensable de ne pas laisser la mobilisation s’essouffler : les partisans de l’accord tente de repousser le vote final de l’ACTA, espérant un relâchement de l’attention des citoyens. Dès lors, il serait prématuré et dangereux de nous réjouir avant la victoire.

Ces dernières semaines ont également été marquées par la publication d’une étude importante, appelant l’Union européenne à réformer sa politique des communications sans-fil pour libérer l’accès aux ondes. Une telle réforme permettrait notamment d’ouvrir la voie à la création de réseaux « super WIFI », en plus de protéger la neutralité du Net.

La vie dans le tout nouveau local de La Quadrature, situé au 19 rue Richard Lenoir (11ème arrondissement), continue a s’organiser de manière un peu plus régulière. Les Quadr’ateliers adoptent une fréquence bimensuelle, et auront dorénavant lieu un vendredi sur deux (le prochain aura lieu le 18 mai) pour nous permettre de nous rencontrer, de discuter et de faire avancer les différents projets autour d’un verre.

Enfin, le nouveau livre Sharing: culture and the economy in the Internet age, de Philippe Aigrain suscite des débats et des propositions dans divers pays (Pologne, Allemagne, Belgique, Pays-Bas). Le co-fondateur de La Quadrature du Net y propose un nouveau modèle de financement conçu pour permettre le développement soutenable des activités créatives, dans un contexte où le partage serait reconnu comme un droit. Ce livre, librement téléchargeable ou en vente au format papier, constitue une forme alternative de soutien, puisque La Quadrature recevra la moitié des recettes au-delà du 400ème exemplaire physique vendu.

ACTA

Neutralité du Net

Filtrage du Net

Hadopi

Propositions de la Quadrature

Participer

Vous pouvez aider La Quadrature en diffusant ses publications sur vos blogs, par Twitter, Identi.ca, vos réseaux sociaux, listes de discussion… Bref, en « buzzant ».

Vous pouvez également participer à notre liste de discussion ou échanger sur notre chat (ou directement sur notre canal IRC : #laquadrature sur irc.freenode.net). D’autres façons concrètes d’aider sont proposées sur le wiki de la Quadrature. Enfin, si vous en avez les moyens, vous pouvez également nous soutenir en effectuant un don.

Pour vous inscrire à la newsletter, envoyez un email à actu-subscribe@laquadrature.net
Pour vous désinscrire, envoyez un email à actu-unsubscribe@laquadrature.net

Anonymous, hier 10 mars 2012


 

Mais comment FAICMFSF a pu rater cette manifestation et ce même, à Lausanne?!

Pourtant les signes n’ont pas manqué. Le retard des transports publics, le rassemblement de quelques jeunes qui se photographiaient dans le hall du métro avec le masque des Anonymous sur le visage, toutes les personnes qui sont descendues à l’endroit de la manifestation, bref, un rassemblement anti-ACTA passé au vu et au su de FAICMFSF.

Que la honte s’abatte sur ce site qui lutte depuis tant de mois contre des lois comme HADOPI, LOPPSI, SOPA, PIPA et enfin ACTA qui cherchent à bâillonner et à détourner ce qu’est l’essence même d’Internet, à savoir que le Wouèb reste un réseau de partage mondial sans frontières.

Non seulement Internet est devenu malgré tout un réseau où beaucoup d’informations sont devenues payantes et cela, grâce à ceux qui ont acheté des noms de domaines qui eussent un coût faramineux pour l’époque, mais qui est devenu accessible pour n’importe péquin actuel, pour autant que ce dernier ne tombe pas dans le piège de se doter de divers logiciels qui feront fonctionner sa plate-forme de façon correcte. Et ça, ce n’est pas joué d’avance. A l’image de FAICMFSF qui en est un exemple vivant…enfin presque! (Et le team de cette plate-forme sociale se met un point d’honneur de ne pas diffuser de publicités ni de demander quoique ce soit aux abonnés. Que cela se sache!) Ce qui est heureusement le cas de beaucoup de réseaux sociaux qui luttent pour les intérêts des internautes, mais qui demandent malgré tout une inscription non pas pour avoir des infos sur le profil qui s’abonne, mais ce sont les logiciels qui fonctionnent ainsi afin d’assurer une certaine tranquillité en évitant spammeurs et sploggeurs.

Mais ne faisons pas de publicité pour un site comme FAICMFSF qui a complètement raté la manifestation d’hier et qui tient à se rattraper en publiant ce billet de soutien aux manifestants d’hier.

Et VIVA les Anonymous et les anti-ACTA lausannois de ce samedi!

Avec le soutien formel de FAICMFSF

(Et si le team est alerté plutôt pour une prochaine manif, il ne manquera pas de venir grossir les rangs…ce serait sympa!) 😉

 

FAICMFSF se mobilise du 1er au 31 mars 2012


 

C’est d’ailleurs pour cela que FAICMFSF se permet de faire un dernier copié-collé avant le 1er mars 2012, texte pris sur le site: la Quadrature du Net

 

« La neutralité du Net fait d’Internet un réseau multi-directionnel et décentralisé, dont la gestion exclut toute discrimination à l’égard de la source, de la destination ou du contenu de l’information transmise. C’est cette liberté de transmission d’un bout à l’autre de l’architecture communicationnelle qui met tous les utilisateurs d’Internet sur un pied d’égalité, leur permettant de recevoir et de distribuer l’information de leur choix, et ce quelles que soit leurs ressources.

« C’est ainsi qu’Internet contribue, notamment par le biais de nouveaux outils collaboratifs tels que les blogs ou wiki, à enrichir notre écosystème médiatique. La neutralité du Net fait également d’Internet un espace d’innovation «sans permis», dans lequel n’importe quelle petite entreprise peut librement distribuer de nouveaux services sur Internet, même lorsque ces derniers entrent en compétition avec des acteurs économiques établis. Or, aujourd’hui, de nombreux opérateurs de télécommunications souhaitent remettre en cause la neutralité du Net dans le but de développer des modèles économiques fondés sur une gestion discriminatoire du trafic Internet. Les fournisseurs de contenu et de services qui seraient en mesure de payer continueraient de bénéficier des pleines capacités du réseau, tandis que le reste d’Internet se verrait ralenti. De même, des gouvernements de par le monde cherchent à mettre en place des techniques de filtrage du réseau en vue de rétablir le contrôle dont ils jouissent sur les médias traditionnels. Aussi, pour que chacun préserve la liberté de s’exprimer, de communiquer et d’innover sur Internet, il est indispensable de protéger la neutralité du Net. »

 

Voilà pour le petit texte

De ce fait, FAICMFSF tournera au ralenti, ceci pour que les internautes qui se partagent les infos montrent qu’il n’est pas possible de faire des articles sans les uns et les autres. Parce qu’il faut bien se rendre compte que FAICMFSF ne peut pas être à Fukushima, en Syrie, en Turquie, en Europe, aux USA et des quatre coins du monde sans souffrir du décalage horaire. Sans compter que la téléportation n’est pas encore au point!

Mais FAICMFSF ne pourra pas non plus relayer les informations entendues à la radio ou vues à la télévision sans violer des copyrights, même si les propos tenus par les différents intervenants merdiatiques sont interprétés, voire parfois moqués.

Pire! Si la loi anti-démocratique, anti-culturelle, anti-nucléaire et anti-tout nommée ACTA passe, FAICMFSF devra faire la police sur le site. Pour montrer l’exemple de ce que pourrait être ACTA, FAICMFSF censurera à sa façon tout ce qui sera publié sur le site pendant le mois de mars 2012, que ce soient les images ou les textes qui ne respectent pas la censure ACTA, puisqu’il faut appeler un chat un chat!

FAICMFSF et son team se joignent à Anonymous contre le téléchargement de toutes informations parues sur le net ainsi que le partage en ligne de toutes données qui pourraient intéresser les internautes. Ni Tweet, ni Face-de-bouc, ni Google…rien, nada, des clous! Ce qui n’empêche pas les lecteurs de tweeter, face-de-boucquer, googliser, etc…

 

On va bien rigoler!